Nortel : des salariés en colère

Brève
15/07/2009

Les salariés de l'entreprise Nortel (Châteaufort, Yvelines), spécialisée dans la maintenance des réseaux de téléphonie mobile, en liquidation judiciaire, menacent de faire sauter leur usine, comme ceux de New Fabris (Châtellerault). 480 des 683 postes doivent en effet être supprimés. Les salariés réclament de vraies indemnités de licenciement et de ne plus être promenés par le liquidateur.

Leur colère est entièrement légitime. Et les hommes politiques, les patrons et les médias qui protestent ont l'indignation sélective : vive face à la menace des salariés, mais indifférents à la violence patronale avec laquelle ces derniers sont traités.

Les dernières brèves