Nouvel emprunt : une aubaine pour les riches

Brève
30/06/2009

Fillon vient donc de décider de lancer à la rentrée un nouvel emprunt national. Dans le passé, ce genre d'opération s'est révélé extrêmement coûteuse, voire ruineuse, pour la collectivité.

En 1976, Raymond Barre récolta 21 milliards de francs et remboursa une somme supérieure à 30 milliards. En 1993, Balladur conçut un emprunt de 110 milliards qui aurait couté finalement près de 180 milliards de francs. Mais la palme revient sans doute au fameux emprunt Giscard de 1973 qui n'avait rapporté que 6,5 milliards de francs et coûta à l'État 76 milliards, soit 12 fois la mise.

Le gouvernement ne sait pas encore à quoi va servir ce nouvel emprunt mais il aura au moins une fonction assurée : enrichir quelques capitalistes en mal de placements sûrs.

Les dernières brèves