Où passe l’aide aux banques

Brève
07/07/2009

On se souvient qu'à l'automne dernier l'État a débloqué 360 milliards pour aider les banques. Il a justifié cette dépense en disant qu'il fallait sauver le système financier. Mais qu'il s'agissait aussi de moraliser le système.

Dans la réalité, l'argent a servi à sauver les profits des actionnaires. Aujourd'hui la Société Générale utilise encore cet argent public pour améliorer les revenus des principaux dirigeants. Les membres de son conseil d'administration ont vu leur jeton de présence augmenter de 32%. Et l'indemnité du vice président de ce conseil d'administration est passée de 88 000 euros à 250 000.

Ce n'est pas sauver le système financier qu'il faut, mais nous sauver de ce système.

Les dernières brèves