Pour PSA, c'est la cagnotte à tous les coups

Brève
08/05/2009

Beaucoup d'usines du groupe PSA ont connu du chômage partiel, ces derniers mois. À ce titre, le groupe a bénéficié de l'aide de l'État.

Avec la prime à la casse, qui est encore une aide de l'État, les ventes de voitures ont remonté et PSA fait maintenant faire des heures supplémentaires. Là, il a le droit aux exonérations des cotisations sociales.

Il est vital que ce parasitisme cesse et que l'argent public soit utilisé dans l'intérêt des victimes de la crise pas des profiteurs.

Les dernières brèves