Privatisations en Grèce, la grande braderie

Brève
16/06/2011

Le gouvernement grec, soumis à la pression du FMI et des banques occidentales pour trouver des fonds le plus vite possible, a annoncé la privatisation à venir des principales entreprises publiques du pays : transports, électricité, télécoms... De nombreuses sociétés occidentales sont déjà sur les rangs pour les acquérir. Parmi elles se trouvent des sociétés françaises comme EDF, Suez, ou encore le PMU... candidates aux affaires alléchantes.

Derrière la pression du FMI, sont tapis les capitalistes et les banquiers qui, après avoir amené la Grèce au bord du gouffre financier, sont à l'affut pour se disputer les dépouilles.

Les dernières brèves