Retour au 19ème siècle

Brève
16/01/2015

Le Medef propose, dans le cadre des discussions avec les dirigeants syndicaux, de remettre en cause l'existence des Comités d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). Les CHSCT donnent quelques moyens juridiques aux militants syndicaux dans les entreprises pour dénoncer les conditions de travail qui pèsent sur les travailleurs ou pour imposer, parfois, l'arrêt de machines dangereuses. Ils permettent d'exercer une pression sur les patrons, dans la limite de lois bien peu favorables aux travailleurs et sous la tutelle d'inspecteurs du travail pas assez nombreux et aux prérogatives de plus en plus limitées.

Même cela, c'en est trop pour le patronat Il propose de rendre les CHSCT « optionnels » dans les entreprises de moins de 300 salariés. En somme, le Medef veut pouvoir estropier, voire tuer au travail sans contrôle ni garde-fous....