Scandale de l'assistanat

Brève
11/05/2011

Acte I (2008-2009) : la multinationale Ford, pleurant la bouche pleine et utilisant le prétexte de la crise, annonce la fermeture de son usine de boîtes de vitesse de Blanquefort, à côté de Bordeaux.

Acte II (2009) : L'État donne 12 millions d'euros à un repreneur qui rachète l'usine à Ford et prétend la transformer pour produire des éoliennes. Mais aucune ne sortira des ateliers.

Acte III (2011) : Ford, faisant à nouveau beaucoup d'argent en produisant des voitures, rachète l'usine pour 1 € symbolique. L'État et la région s'engagent à donner à ce trust 35 à 40 millions.

Conclusion : il ne restera au mieux qu'un millier des 1 600 travailleurs de 2008. Grâce à l'État Ford aura sauvé ses profits grâce à l'argent public.

Les dernières brèves