Très chères universités

Brève
21/07/2009

Le syndicat étudiant Unef a dressé une liste de 29 universités gonflant leurs droits d'inscriptions en imposant - ce que la loi leur interdit - une série de frais supplémentaires. Alors qu'il en coûte théorique-ment de 200 à 300 euros pour s'inscrire, ce qui est déjà loin du prétendu « enseignement gratuit ».

La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a réagi en déclarant qu'elle irait jusqu'à poursuivre en justice les facs pratiquant ces frais « illégaux ». Sacrément hypocrite cette ministre ! Car les facs qui augmentent leurs tarifs ne font qu'appliquer la logique de la loi d'autonomie des universités, imposée récemment par le gouvernement contre la volonté de la majorité des enseignants, comportant notamment l'autonomie budgétaire et un « partenariat » renforcé avec les entreprises. Et dans ce domaine comme dans bien d'autres, privatisation du financement rime avec augmentation des prix.

Les dernières brèves