Un dossier plein vaut mieux qu'un vide

Brève
16/02/2009

Un ancien préfet, Jean-Charles Marchiani, condamné pour avoir touché des pots-de-vin, vient d'être remis en liberté par une grâce présidentielle.

En revanche le saboteur présumé des caténaires SNCF, dont le dossier est tellement vide qu'à deux reprises des juges ont voulu le remettre en liberté, est toujours en prison, car le parquet, c'est-à-dire le gouvernement, s'oppose à sa libération.

Toute la question n'est pas d'être innocent ou coupable, mais d'avoir la faveur de l'État.

Les dernières brèves