Une sale guerre avec de sales moyens

Brève
07/07/2009

Amnesty international vient de remettre un rapport sur l'attitude de l'armée israélienne durant son offensive contre Gaza au début de l'année 2009. Les bombardements ont surtout touché des civils, largement majoritaires parmi les 1 400 morts palestiniens. Les hôpitaux, les écoles, mais aussi les troupeaux et les champs furent spécifiquement visés. Les armes utilisées sont aussi dénoncées.

Le gouvernement israélien n'a reculé devant aucun moyen pour imposer sa terreur en massacrant la population civile. En cela il est bien dans la ligne des grandes puissances impérialistes, qui sont ses alliés, et qui firent de même au Vietnam ou en Algérie.

Les dernières brèves