Carlos Ghosn se réjouit de la crise

Brève
04/05/2009

Le 14 avril dernier, le PDG de Renault a déclaré dans la presse britannique qu'avec la crise « nous pouvons faire des choses que nous n'aurions jamais pu faire il y a quelques années », citant « la réduction du temps de travail » et « la baisse des salaires » auparavant « impossibles ».

C'est ainsi qu'il a pu imposer le gel des salaires pour 2009 et parvenir à un accord sur le chômage partiel qui lui permet d'économiser près de 100 millions d'euros cette année. En effet, pour continuer à être payés à 100% du net en cas de chômage partiel, les ouvriers, cadres et agents de maîtrise devront « donner » un jour de congé pour cinq jours chômés.

Ce n'est pas dit que la direction de Renault puisse se réjouir indéfiniment : la colère des salariés pourrait lui faire un jour ravaler sa morgue.

Les dernières brèves