Pirates « à l'insu de leur plein gré »

Brève
01/04/2009

Les ordinateurs de militants anti-nucléaire de l'association Greenpeace ont été espionnés par une société qui facturait ce « service » à la direction d'EDF, qui prétend aujourd'hui ne pas avoir été « au courant ». Des méthodes de barbouzes pour essayer de bâillonner les opposants aux nucléaire... au lieu d'informer la population des risques et des mesures prises pour limiter les risques du nucléaire.

Il y a de quoi être plus que défiant envers la direction d'EDF.

Les dernières brèves