De la voyance à l'illusionisme

Communiqué
28/01/2010

Le voyant de l'Elysée l'avait vu dans sa boule de cristal, ses statisticiens en ont fait une réalité : le chômage a diminué en décembre... du moins dans les chiffres officiels. La solution était simple, il suffisait de ne pas compter les chômeurs qui pour survivre ont accepté des emplois à temps partiel de quelques heures par semaine et dont le nombre continue d'augmenter, les chômeurs en fin de droit qui ne voient pas l'intérêt de continuer à pointer au Pôle emploi, une bonne partie des licenciés récents, transformés en stagiaires de la formation professionnelle. Ajoutons à cela la multiplication des radiations administratives (42 200 en un mois), et on peut présenter un bilan affirmant qu'il y a 18 700 chômeurs de moins. Il n'en reste pas moins qu'il y avait fin décembre, toutes catégories confondues, plus de 4 millions de chômeurs inscrits au Pôle emploi.

Mais la preuve que pour le gouvernement le chômage n'est plus un problème, c'est qu'il disparaîtra du programme d'économie de Seconde lors de la prochaine rentrée scolaire, sous prétexte qu'il faut plus insister sur les réussites de notre société que sur ses problèmes.

On ne saurait mieux dire que pour le gouvernement la seule chose vraiment importante, c'est que les plus riches continuent à s'enrichir encore plus.

Nathalie ARTHAUD