General Motors Strasbourg - Les méthodes de voyous de la direction de la GM

Communiqué
22/07/2010

Non seulement la direction de General Motors, à Strasbourg, a procédé à un chantage à la fermeture de l'usine , pour faire accepter par les travailleurs un « accord » supprimant sept jours de RTT et instituant le gel des salaires pendant deux ans, mais le décompte des bulletins du référendum étaient à peine terminé, qu'elle prétendait par la même occasion faire comme si les travailleurs avaient aussi accepté l'annualisation du temps de travail et l'autorisation du travail du dimanche.

Loin de susciter les protestations des élus locaux, ces méthodes de voyous ont reçu leur approbation, puisque les « Dernières nouvelles d'Alsace » publie ce matin un « appel à la raison » signé non seulement par des politiciens locaux de droite, mais aussi par l'ancien ministre et ancien maire socialiste de Strasbourg, Catherine Trautmann, invitant les salariés à accepter les propositions General Motor Company.

Décidément, ce n'est pas sur ces faux amis des travailleurs que les salariés peuvent compter pour défendre leurs intérêts face à la rapacité patronale. Et encore moins sur un gouvernement, un président, prompts à dénoncer les « petits voyous », mais complice des grands voyous qui imposent leur loi à la société, avec le plus total mépris pour les travailleurs et la population.

Nathalie ARTHAUD