Sur les résultats des élections régionales

Communiqué
14/03/2010

Lutte Ouvrière remercie celles et ceux qui ont voté pour les listes qu'elle a présentées dans ces élections régionales. C'est une petite minorité, mais une minorité qui a montré, par son bulletin de vote, qu'elle ne fait pas confiance au jeu politique institutionnel, qu'elle n'attend rien de l'alternance à la tête de l'État comme des régions de deux coteries politiques qui, une fois aux affaires, mènent toutes les deux la même politique en faveur de la grande bourgeoisie. Une minorité qui est consciente que le rapport de forces qui compte pour l'avenir n'est pas celui entre majorité et opposition au conseil régional ou au parlement mais celui entre le grand patronat et la classe des exploités et que seule la lutte collective des exploités peut inverser ce rapport des forces. Par cette conscience, cette minorité est susceptible de jouer un rôle majeur dans les grèves, les manifestations, les luttes à venir.

Les objectifs que Lutte Ouvrière a cherché à populariser pendant cette campagne électorale restent entièrement d'actualité. Contre le chômage, il faut imposer l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous sans diminution des salaires. Contre la spéculation et la répétition des crises financières, il faut exproprier les banques. Contre la recherche irresponsable du profit par la classe capitaliste, il faut lui enlever le monopole du pouvoir sur les entreprises en les soumettant au contrôle de leurs travailleurs et de la population, en commençant par la suppression du secret industriel, du secret bancaire, du secret des affaires !

Lutte Ouvrière n'a participé à aucune tractation, à aucun marchandage avant le premier tour et n'y participera pas après. Elle ne donne aucune consigne de vote. Nos électeurs n'ont pu exprimer leur véritable choix que lors du premier tour où nous étions présents. Au deuxième tour, ils sont libres de faire ce qu'ils veulent. Les uns, en ne prenant pas part à cette deuxième élection qu'est le deuxième tour et où leur opinion n'est plus représentée. Les autres, en accordant leur vote à une liste de gauche. Mais nous avons confiance dans le fait que les uns comme les autres se retrouveront dans les luttes futures qui sont inévitables avec l'aggravation de la crise et la multiplication des attaques du grand patronat et du gouvernement à son service contre les travailleurs salariés et les classes populaires.

Nathalie ARTHAUD