Le scandale de la fermeture de l'usine Continental de Clairoix

Communiqué
11/03/2009

Lutte Ouvrière est indignée devant la déclaration que vient de faire la direction de Continental annonçant la fermeture de l'usine de Clairoix, dans l'Oise, en mars 2010. C'est d'autant plus révoltant qu'il y a quelques mois seulement, la direction a imposé le passage aux 40 heures hebdomadaires sous prétexte de sauver l'usine de Clairoix alors que le site a engrangé, en 2008, 27 millions d'euros de bénéfice et que le trust a fait un bénéfice d'un milliard d'euros en 2007, bénéfice qui a continué en 2008.

Après Total qui a annoncé la suppression de 555 emplois alors qu'il a réalisé en 2008 un profit record, c'est donc une deuxième grande entreprise qui illustre l'attitude de l'ensemble de la classe capitaliste qui s'efforce de faire payer la crise par les travailleurs.

Lutte Ouvrière est solidaire de toutes les actions qu'entreprendront les travailleurs de Continental.

Arlette LAGUILLER