Brèves

Des pays producteurs tentent d'obtenir de meilleurs prix du cacao

Brève
19/06/2019

Cultivateurs de Cacao en Côte d'Ivoire

Le 12 juin, Côte d'Ivoire et Ghana, pays qui produisent à eux seuls plus de 60 % du cacao mondial, ont annoncé suspendre les ventes (qui se font en grande partie à l'avance) du cacao qui sera récolté en 2020. Ils demandent aux multinationales comme Nestlé de s'engager sur un prix plancher de 2600 dollars la tonne qui serait censé garantir aux producteurs un prix leur permettant à peu près de vivre.

Les très bas prix payés maintiennent les petits producteurs et leurs ouvriers dans une misère effroyable. Aujourd'hui, alors que le prix au kilo fixé par le gouvernement ivoirien est de 750 francs CFA, les cultivateurs n'en obtiennent souvent qu'un peu plus de 500 francs CFA. Après avoir imposé ces cultures sous la colonisation, les impérialistes, directement ou pas, continuent de piller l'Afrique.

Radio France : grève contre le plan d’économies

Brève
19/06/2019

Mardi 18 juin, l'appel à la grève des syndicats du groupe Radio France a été largement suivi, comme ont pu le constater tous ceux qui ont tenté d'écouter France Inter, France Info, France Culture ou encore France Bleu.

La direction du groupe veut supprimer entre 270 et 390 postes pour réaliser 60 millions d'euros d'économies d'ici à 2022. Mais elle exige dans le même temps que les salariés maintenus produisent autant voire plus de contenu.

Produire plus et rapporter plus, en étant moins nombreux et sans être payés plus : un refrain bien connu de tous les travailleurs !

Forêts détruites : pour sauver la planète, renverser le capitalisme !

Brève
18/06/2019

A Madagascar

Selon Greenpeace, en dix ans, 50 millions d'hectares de forêts ont été détruits par des entreprises qui s'étaient engagées à « zéro déforestation » !

Comme quoi, si le combat écologique ne s'attaque pas sérieusement à un système qui donne aux capitalistes le droit de faire n'importe quoi au nom de la liberté du marché, il restera un couteau sans lame.

Salon du Bourget : l’argent de la mort

Brève
18/06/2019

Voilà où part l'argent des impôts...

Le salon de l'aéronautique du Bourget a été l'occasion pour Dassault et Airbus de présenter la maquette du « système de combat aérien du futur » (SCAF). Cet engin de guerre volera en essaim avec missiles de croisière et drones, connecté à d'autres avions, des satellites, des systèmes de l'Otan et des systèmes de combat terrestre et naval. Il est prévu d'être opérationnel en 2040.

Ce qui est aussi prévu c'est que l'État français et ses partenaires espagnol et allemand déversent au moins 40 milliards d'euros d'argent public au profit des industriels de l'armement au titre du SCAF !

Pesticide : secret industriel criminel

Brève
18/06/2019

Usine Dow Chemical à Freeport, au Texas

Le grand public vient d'apprendre qu'un pesticide, le Chlorpyrifos, produit par la multinationale Dow Chemical depuis 50 ans, est toxique pour le système nerveux central. Avec d'autres produits de la même gamme, il serait responsable annuellement de près de 60 000 cas de déficience mentale, rien qu'en Europe... ce qui n'empêche pas qu'il continue d'être utilisé, en particulier sur les cultures d'épinards en France.

Depuis 1998, l'Autorité européenne de sécurité des aliments savait que Dow Chemical avait fourni une étude faussée sur ce poison. Mais le poids des multinationales est tel que, vingt ans plus tard, leurs intérêts continuent de passer bien avant la santé des populations...

Macron à la jeunesse : garde à vous !

Brève
18/06/2019

Pas de quoi être nostalgique du service militaire...

Le gouvernement vient de lancer le Service national universel. Pour l'instant il a trouvé 2 000 adolescents volontaires, mais dans les années à venir il sera obligatoire pour tous les jeunes de 15-16 ans.

Le gouvernement prétend ainsi encourager la « cohésion sociale et territoriale ». Baratin et intox !

Espérons que soumettre la jeunesse - et en particulier la jeunesse ouvrière - à quinze jours de discipline militaire et de bourrage de crâne patriotique lui enseignera la révolte plutôt que la soumission.

Sotheby’s : l’argent coule à flot

Brève
18/06/2019

Salle de vente

Patrick Drahi, déjà PDG et principal actionnaire du groupe Altice qui possède entre autres SFR, BFMTV, RMC et Libération, et dont la fortune était estimée à 7,7 milliards d'euros en 2018, vient d'acheter la maison de vente aux enchères Sotheby's pour la somme de 3,3 milliards d'euros.

Sotheby's est une entreprise spécialisée dans la vente d'art, à des prix parfois vertigineux : récemment, une oeuvre de l'artiste Jeff Koons a été adjugée à 91,1 millions d'euros ! Dans le capitalisme, l'art est un marché comme un autre... mais réservé aux riches.

De l'argent ? Oui, il y en a : dans les poches du patronat... et faudra bien aller l'y chercher !

Trésor public : les employés sur la sellette

Brève
17/06/2019

Le ministère des comptes publics annonce la fermeture d'ici trois ans de plus de la moitié des trésoreries, près de 1000 sur 1600. Elles assurent au quotidien la comptabilité des communes et accueillent le public pour leurs démarches concernant les impôts.

Le gouvernement jure ses grands dieux qu'il ne s'agit pas de supprimer des postes, prétendant redéployer les agents vers des permanences dans les maisons France Service annoncées par Macron.

Il n'empêche, les employés des impôts ont toutes les raisons de s'organiser pour se défendre et de manifester leur défiance envers ce gouvernement qui confirme une fois de plus son engagement de supprimer 120 000 postes dans la fonction publique.

Salvador : les massacreurs blanchis ?

Brève
17/06/2019

Une peinture murale en mémoire d'un massacre commis par l'armée en 1983

Au Salvador, un projet de loi « pour la réconciliation nationale » conduirait de fait, s’il était adopté, à amnistier définitivement les responsables des crimes commis entre 1979 et 1992 par l’armée, dans sa guerre contre la guérilla.

Les massacres commis dans les années 1980 auraient coûté la vie à au moins 75 000 personnes, hommes, femmes et enfants tous considérés comme des « terroristes marxistes » par des militaires formés à la répression et à la torture par les États-Unis, et bénéficiant de leur soutien sans faille.

Les députés de droite comme de gauche s’accordent sur ce projet, que dénoncent en revanche les associations de victimes, indignées à juste titre de l’opération de blanchiment en cours.

 

Imprimer txt