Brèves

Knorr Duppigheim : des licenciements révoltants

Brève
12/08/2021

Le groupe Unilever confirme la fermeture de l'usine Knorr de Duppigheim fin septembre, une fermeture à laquelle se sont opposés les travailleurs de l’usine depuis des mois, par la grève et les manifestations.

Unilever prend prétexte de la baisse des ventes de soupe pour enlever aux travailleurs de Knorr le salaire qui les fait vivre. Mais Unilever a réalisé l'an passé 50 milliards de chiffre d'affaires et près de 6 milliards de profits. Quand il y a moins de travail, il y a une solution pour maintenir les emplois : imposer la répartition du travail entre tous en maintenant les salaires. En prenant sur les profits, il y aurait de quoi financer tout cela.

Europe : la guerre contre les réfugiés afghans continue

Brève
11/08/2021

En raison de la guerre qui fait rage entre les Talibans et le pouvoir en place, les autorités afghanes ont demandé aux gouvernements européens de suspendre leurs expulsions de migrants originaires de ce pays. Les gouvernements belge, danois, allemand, grec, néerlandais et autrichien ont demandé aux responsables de l'Union européenne d'obtenir que Kaboul continue d'accueillir les migrants renvoyés de force.

Des pays comme l'Allemagne, mais aussi la France, sont parmi les plus riches du monde. Ils ont largement les moyens d'accueillir ces femmes et ces hommes qui fuient la violence et la misère. Mais pour des raisons politiques, ces États alimentent la xénophobie contre les victimes de la guerre en Afghanistan, une guerre que ces mêmes pays riches entretiennent depuis des décennies.

Augmentation des salaires des patrons : qui dit mieux ?

Brève
11/08/2021

Les rémunérations des patrons du CAC40 devraient atteindre 5,3 millions d’euros en 2021, contre 4,8 en 2019 et 3,8 en 2020, une récompense sans aucun doute de leurs efforts pour avoir bloqué les salaires des travailleurs et multiplié les profits des actionnaires.

Allemagne : grève en vue à la Deutsche Bahn

Brève
11/08/2021

Les 37 000 membres du syndicat GDL des conducteurs de train de la Deutsche Bahn ont voté à 95% la grève pour exiger des augmentations de salaires. Alors qu’en Allemagne comme en France, l’inflation rogne les salaires, la Deutsche Bahn et le gouvernement en appelle à la « solidarité », n’envisageant pas des augmentations avant janvier 2022, et de toute façon inférieures à celles des prix.

Quand les prix augmentent, les salaires doivent suivre !

Algérie : hôpitaux saturés et solidarité populaire

Brève
10/08/2021

Si les personnels des hôpitaux publics sont débordés et démunis sous la poussée du variant delta, ils sont avant tout victimes d’un pouvoir qui a laissé se dégrader ces établissements au profit des cliniques privées. Tout manque, le personnel, le matériel et le précieux oxygène nécessaire aux malades gravement atteints. La population écœurée et n’attendant rien d’un pouvoir qu’elle rejette, a, dans un élan de solidarité, multiplié les initiatives pour collecter des fonds, du matériel et des médicaments. Les travailleurs et les classes populaires sont les seuls à déplorer l’état lamentable des hôpitaux, les seuls à chercher vraiment des solutions, car les privilégiés du régime, à commencer par le président Abdelmadjid Tebboune, se font soigner dans les meilleurs hôpitaux d’Europe.

Il ne peut y avoir de système de santé publique de qualité dans une société dominée par une classe bourgeoise qui s'accapare les richesses. Pour pouvoir se soigner et vivre dignement, les travailleurs doivent lui ôter son pouvoir de nuisance et diriger eux-mêmes la société.

Des timbres toujours plus chers

Brève
10/08/2021

La Poste annonce une forte augmentation des prix pour l'expédition des lettres. L'envoi d'un courrier coûterait de 7 à 12 % plus cher selon la couleur du timbre. Ce sont les envois prioritaires, expédiés en un jour, qui augmenteraient le plus. La Poste se plaint d'un recul du nombre de lettres, mais au lieu de baisser ses tarifs, elle les augmente depuis des années, accélérant ainsi le recul. Comme toutes les autres entreprises, son seul souci n'est pas le service rendu mais le chiffre d'affaires. Une course aux profits à l'image de ce monde capitaliste timbré.

Manifestations : mépris gouvernemental

Brève
09/08/2021

Samedi 7 août, les manifestations contre l’obligation vaccinale et le passe sanitaire ont rassemblé encore plus de manifestants que les samedis précédents.

Face à ce mouvement qui monte, le gouvernement affiche son mépris. Le ministre de la Santé Véran le réduit à un « magma antivax, anti-sciences, anti-État », l’opposant à « la France qui se bat », qui se « vaccine et respecte les gestes barrières ». Les soignants, qui manifestent et qui, depuis des mois, se battent contre le Covid dans les hôpitaux jusqu’à l’épuisement sans rien d’autre que les gestes barrières, apprécieront.

Diviser pour régner pour faire oublier ses propres responsabilités, voilà la manœuvre du gouvernement.

Antilles : l’incurie de l’État

Brève
09/08/2021

Manifestation en Martinique

Face à la vague épidémique en Guadeloupe et en Martinique, le ministre de la Santé en a été réduit à lancer un appel à la solidarité nationale à destination des soignants. 240 d’entre eux se sont portés volontaires, montant encore une fois au front pour pallier l’incurie de l’État qui, dans ces îles aussi, n’a rien fait pour donner aux hôpitaux les moyens matériels et humains pour affronter correctement les conséquences de l’épidémie.

 

Climat : la révolution nécessaire

Brève
09/08/2021

Australie 2020, photo Oxfam

Dans un nouveau rapport, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) conclut que le dérèglement s’intensifie de manière sans précédent, partout sur la planète, prévoyant des catastrophes climatiques en cascade.

Cela fait maintenant 30 ans que les experts alertent les gouvernements sur les conséquences sur le climat de l’activité humaine depuis la révolution industrielle. Mais rien ne s’est fait, car dans le système capitaliste, fondé sur la concurrence et la recherche du profit, l’activité des entreprises est déterminée exclusivement par les décisions d’actionnaires totalement indifférents à l’intérêt général. Pour inverser la courbe de température, il faudra exproprier ces profiteurs irresponsables.

Imprimer txt