Brèves

Macron Salvini, même combat

Brève
26/04/2019

Macron continue à jouer sans vergogne la carte du nationalisme, avec son refrain sur « l'art d'être français ». Il brode sur le thème de l'immigration, promettant pas moins d'un débat parlementaire par an sur le sujet ! Mais surtout, il propose une réduction de l'espace Schengen, c'est-à-dire, en clair, un renforcement des barbelés autour des pays de l'UE, donc plus de répression contre les migrants qui fuient la misère et la guerre.

La traversée clandestine de la Méditerranée, le verrouillage des frontières européennes font déjà des milliers de morts chaque année. Alors quand Macron et les macronistes se prétendent les remparts contre le RN et l'extrême droite française et européenne, c'est bidon. En réalité, leur politique n'a pas grand-chose qui se distingue de celle d'un Salvini en Italie. Sauf des discours.

Soudan : la contestation populaire continue

Brève
26/04/2019

Au Soudan, des dizaines de milliers de manifestants convergeant depuis des régions reculées du pays se sont retrouvés dans les rues de Khartoum pour exprimer leur défiance à l'encontre du Conseil militaire. Celui-ci mise sur l'épuisement de la contestation populaire et tente de sauver l'essentiel des cadres de la dictature après la destitution d'Al-Bachir.

Mais la population ne s'en laisse pas conter. Des magistrats qui défilaient se sont fait prendre à partie par les manifestants pour leur complaisance de toujours avec le régime dictatorial déchu. Ces manifestants n'ont pas plus de raison d'accorder leur confiance à la coalition civile qui parlemente actuellement avec les militaires pour être admise à partager le pouvoir avec eux.

Maroc : la colère s’exprime

Brève
26/04/2019

Lors d'une précédente manifestation en mars 2019

Dimanche 21 avril, des centaines de personnes ont manifesté dans la capitale marocaine pour réclamer la libération des détenus du Hirak, mouvement de protestation contre la misère dans le Rif en 2016-2017. Deux jours plus tard, le 23 avril, des milliers d'enseignants, en grève depuis le mois de mars, défilaient contre la précarité et le manque de moyens dans l'éducation.

Le mécontentement se manifeste de plus en plus fort contre la monarchie, contre la pauvreté et le chômage. Comme dans l'Algérie voisine, seule une mobilisation populaire pourra contraindre le pouvoir à reculer.

France, terre d’accueil… sous les ponts

Brève
25/04/2019

Treize maires de villes, soutenus par des associations d'aide aux migrants, interpellent les ministères de l'intérieur et du logement sur le manque de places d'hébergement pour les migrants. L'Etat est en effet responsable des démarches interminables et dissuasives qu'il impose aux migrants pour les laisser séjourner - ou pas- sur le territoire, et ne donne aucun moyen pour qu'ils puissent s'assurer un abri, laissant cela à la solidarité des habitants, des associations et des élus locaux.

A Paris, c'est entre 800 et 1500 migrants qui sont actuellement concentrés dans des campements de tentes, campements déjà maintes fois évacués par intervention de la police avant de se reconstituer aussitôt un peu plus loin.

Un des pays les plus riches de la planète réserve des conditions dégradantes aux migrants, son gouvernement préférant sciemment laisser ces situations inhumaines se prolonger alors qu'il aurait les moyens d'organiser un accueil digne de ce nom. Une honte... mais oh combien significative !

Le Paris-Dakar en Arabie saoudite : ça roule...

Brève
25/04/2019

Le Paris-Dakar du temps où il traversait l'Afrique (2004)

Le 2020 à 2025, le rallye automobile Paris-Dakar va se dérouler... en Arabie saoudite, et sera couvert comme d'habitude par les caméras et les journalistes de France 2.

L'Arabie saoudite, c'est ce pays où les droits des femmes les plus élémentaires sont quotidiennement bafoués, et qui affame et massacre les civils par milliers au Yémen. C'est ce pays qui a exécuté plus de cent personnes depuis le 1erjanvier 2019 - la plupart par décapitation, certains par crucifixion en place publique.

Les dirigeants du groupe Amaury Sport Organisation (ASO) et ceux de la télévision publique française qui assurent la promotion et la diffusion de cette opération, et qui vont en tirer profit grâce aux recettes publicitaires qu'elle génère, n'y voient aucun problème. Et pourquoi en serait-il autrement, quand Macron lui-même traite en partenaire cette pétromonarchie qui a l'immense mérite, pour lui et les siens, de ne pas regarder à la dépense quand elle achète des armes « made in France » ?

Méthodes policières à l’AP-HP

Brève
25/04/2019

La direction de l'AP-HP a demandé aux équipes des hôpitaux de Paris de saisir dans un fichier des informations sur les gilets jaunes soignés aux urgences les jours de manifestations. Ce fichier, créé après les attentats de 2015, et est censé aider à l'identification des victimes lors d'événements exceptionnels. Dans son utilisation actuelle, il permet de constituer une liste nominative de manifestants, dont la police pourrait facilement faire usage.

L'AP-HP reconnaît un « dysfonctionnement », mais ce procédé s'ajoute à toutes les méthodes employées contre les gilets jaunes - et contre d'éventuels futurs manifestants. Une preuve de plus de l'arbitraire policier et gouvernemental.

Notre-Dame : vers une loi sur mesure ?

Brève
25/04/2019

Le gouvernement a présenté au conseil des ministres du mercredi 24 avril un projet de loi spécial pour la reconstruction de Notre Dame. Macron a annoncé que le chantier devait être fini dans 5 ans, sans prendre la peine de consulter les spécialistes. Qu'à cela ne tienne, la loi permettra de passer outre les procédures d'attribution des marchés publics, de déroger aux règles en matière d'urbanisme, de protection de l'environnement et de préservation du patrimoine. D'après les professionnels, cela risque de précipiter le chantier et d'avoir des conséquences graves sur la qualité de la restauration, et cela créera un précédent pour aller vers un allégement des procédures censées garantir la préservation des monuments historiques.

Après avoir versé des larmes de crocodile sur l'importance de ce joyau du patrimoine, Macron est prêt à le sacrifier à son agenda politique. S'il a cru se bâtir une image de reconstructeur afin de laisser son nom dans l'histoire, c'est gâché !

Un procès qu’il n’a pas volé

Brève
24/04/2019

Après deux ans d'enquête qui ont confirmé ce qui était clair dès le début de l'affaire en 2017, la justice a annoncé que le couple Fillon passerait devant un tribunal correctionnel pour détournements de fonds publics et abus de biens sociaux : entre 1981 et 2013, Penelope Fillon aurait accumulé plus d'un million d'euros de revenus pour des emplois fictifs, alors qu'elle passait des jours paisibles dans son manoir de la Sarthe.

Pendant 5 ans, Fillon, premier ministre de Sarkozy, avait mené une véritable guerre aux travailleurs, assortie de leçons de morale sur le « travailler plus pour gagner plus ». Pendant sa campagne des présidentielles, il prêchait l'austérité...mais pour les classes populaires.

A sa petite échelle et avec les fonds publics, Fillon n'a fait qu'appliquer la morale de la société capitaliste : le travail pour les classes populaires, le profit pour la bourgeoisie.

L’Iran étranglé par l’impérialisme

Brève
24/04/2019

Capture Youtube

L'Iran est actuellement touché par des inondations catastrophiques : 25 des 30 provinces du pays sont concernées, et plus de 500 000 personnes ont dû fuir leur domicile. C'est dans ce contexte que les Etats-Unis ont annoncé un durcissement de l'embargo sur le pétrole iranien. Même l'aide financière proposée par la Croix-Rouge Internationale est bloquée par les interdictions américaines, avec le soutien tacite des autres pays impérialistes dont la France.

Pour déstabiliser le régime, en espérant remettre la main sur ce pays qui leur échappe depuis 40 ans, les Etats-Unis font le choix d'aggraver la misère dans laquelle vit la population iranienne. Assoiffé de profits et de puissance, l'impérialisme est sans pitié.

Imprimer txt