Brèves

Les capitalistes de l’Union européenne bien protégés

Brève
27/01/2021

La Commission européenne vient d’approuver une aide publique de 2,9 milliards d'euros garantie par douze États membres, dont l'Allemagne, la France et l'Italie, pour un projet de recherche sur des batteries de nouvelle génération dans le secteur automobile. Arkema, BMW, Fiat, Tesla, qui s’est implanté à Berlin, sont concernés par le pactole. L’Union européenne (UE) avait déjà approuvé une première aide de 3,2 milliards, fin 2019, couverte par sept États membres. BMW, BASF, Solvay, entre autres, avaient été arrosés. L’UE est incapable de protéger les populations de la diffusion du virus. Par contre, pour dorloter les capitalistes privés elle est au rendez-vous et généreuse. Normal, elle s’est construite pour ça.

À bonne école

Brève
27/01/2021

Des dizaines de milliers d’enseignants et de personnels des établissements scolaires, notamment infirmiers et infirmières, étaient en grève et en manifestation mardi 26 janvier. Alors que le gouvernement demande de travailler et se taire, en se satisfaisant de la pénurie de moyens et des salaires bloqués, cette journée a permis d’exprimer une colère légitime sur des revendications qui concernent tous les travailleurs, du public et du privé : la nécessité d’embaucher pour répondre à la charge de travail et aux contraintes imposées par la situation épidémique. D’autant que la montée du chômage imposerait en urgence des embauches, la nécessité aussi d’augmenter les salaires pour tous.

Cette journée est une leçon à retenir, pour la suite.

La pandémie du chômage

Brève
26/01/2021

File de chômeurs aux États-Unis

Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), l'équivalent de 255 millions d'emplois à temps plein ont été supprimés en 2020 dans le monde. C'est quatre fois plus qu'au cours de la crise de 2009. Les travailleuses et les jeunes, qui occupent des emplois plus précaires, sont les plus touchés. L’OIT rend responsable le virus, mais celui-ci n'a fait qu'aggraver la crise dans laquelle l'économie capitaliste s'enfonçait déjà, mettant en évidence les tares congénitales de ce système. La propriété privée des moyens de production est responsable de cette catastrophe sociale, car plutôt que de mettre l'humanité à l'abri des effets de l'épidémie, ils permettent à une infime minorité de possédants de s'enrichir encore plus, en jetant par-dessus bord les travailleurs.

Éradiquer le virus du profit capitaliste est vital pour l'avenir de notre planète et de ceux qui y vivent.

Une « démocratie » qui soutient des dictatures

Brève
26/01/2021

Samedi 21 janvier, l’armée française a livré neuf véhicules blindés à l’armée tchadienne, en présence de l’ambassadeur de France, des plus hautes autorités militaires tchadiennes et du général qui commande les troupes françaises au Gabon, un autre régime soutenu par la France. Le Tchad est dirigé d’une main de fer par Idriss Déby depuis 1990. Il avait pris le pouvoir grâce à un coup d’État, avec le soutien militaire de la France. En 2019, il a été sauvé par l’intervention de Mirages 2000 français, qui ont bombardé des rebelles voulant le renverser.

Depuis 31 ans, les intérêts de « notre » impérialisme sont bien gardés, par un mercenaire bien équipé… par ses soins.

Impuissant contre le chômage, le gouvernement s'attaque aux chômeurs

Brève
26/01/2021

Le nombre de travailleurs au chômage explose, mais la ministre du Travail ne renonce pas à la réforme de l'assurance-chômage. Elle a convoqué les représentants des syndicats pour discuter des ajustements de cette réforme qui, après avoir été retardée, serait appliquée en avril prochain. Ajustements ou pas, le gouvernement et le patronat veulent économiser des milliards sur le dos des chômeurs, en rendant plus difficile l’accès aux indemnités et en les diminuant.

Le chômage n'a rien d'une fatalité, c'est un moyen dont se sert, entre autres, le grand patronat pour continuer à s'enrichir durant la crise. Pour combattre le chômage, imposons la répartition du travail entre tous, avec maintien des salaires.

Le profit « goutte que goutte »

Brève
25/01/2021

Les soignants ont constaté que les flacons achetés par l’Union européenne à Pfizer pour cinq doses pouvaient en fournir six. L’extraction de la sixième dose n’est pas simple sans l’équipement adapté. Il n’empêche, Pfizer utilise cette sixième dose hypothétique pour rapprocher ses chiffres de livraisons du nombre de doses promises.

Six gouttes avec un flacon prévu pour cinq, ce serait bénéfique pour la santé publique, mais pour Pfizer, c’est un tour de passe-passe pour compenser la pénurie et justifier les centaines de millions d’euros déjà reçus de l’Union européenne.

Un toit, c’est un droit !

Brève
25/01/2021

Neuilly-sur-Seine, seulement_6,22 %_de_logements_sociaux

Le quota de logements sociaux prescrit par une loi de l’an 2000 n’est toujours pas respecté par 53 % des communes concernées. Des communes riches préfèrent payer une amende plutôt que d’en construire. Le gouvernement ne veut ni faire appliquer la loi, ni lancer de construction de logements de qualité accessibles aux classes populaires, tandis que les promoteurs immobiliers visent une clientèle riche.

Pour garantir à chacun un logement décent, c’est la dictature de l’argent qu’il faudra remettre en cause.

Vents mauvais pour les classes populaires en Grèce

Brève
25/01/2021

La ministre des Armées Florence Parly s’est rendue en Grèce pour signer le contrat de vente de 18 avions Rafale pour un total de 2,5 milliards d’euros.

C’est une nouvelle calamité pour les classes populaires grecques déjà étranglées par le chômage, les bas salaires, et confrontées à un système de santé mis en lambeaux par les coupes dans les budgets.

Parly, elle, est tout sourire et Dassault, profiteur de la vente de ces engins de mort, est aux anges.

Le monde malade du capitalisme

Brève
25/01/2021

Dans son rapport annuel, l’ONG Oxfam signale l’aggravation des inégalités : depuis mars 2020, entre 200 et 500 millions de personnes supplémentaires sont passées en-dessous du seuil de pauvreté, alors que les milliardaires ont vu leur fortune augmenter de 3 900 milliards de dollars.

Un constat qui se répètera d’année en année tant qu’une minorité de capitalistes décidera des destinées de l’ensemble de la société.

Imprimer txt