Brèves

Retraites : le combat continue

Brève
10/01/2020

L'avant-projet de loi sur les retraites, que le gouvernement a transmis au Conseil constitutionnel, confirme les choix de Macron et de Philippe, et leur obstination. Le système par points y figure, bien évidemment, tout comme l'âge pivot contesté par Berger, de la CFDT. Face à la mobilisation, le gouvernement s'est senti obligé de faire quelques concessions à la marge - l'âge minimum pour toucher une pension de réversion est ainsi maintenu à 55 ans au lieu d'être repoussé à 62 ans comme prévu initialement - ou sectorielles, par exemple pour les marins ou les personnels navigants de l'aviation civile.

Mais les grévistes et les manifestants sont encore plus têtus et déterminés, comme l'a montré le succès de la journée de mobilisation du 9 janvier. Alors demain samedi 11 janvier, soyons nombreux dans les manifestations pour exiger l'abandon de de cette prétendue réforme !

Médecine à la diète

Brève
10/01/2020

Selon l'Assurance Maladie, plusieurs millions d'assurés sociaux se trouvent sans médecin attitré, faute de trouver un médecin pouvant les prendre parmi leurs patients traitants.

Ces assurés risquent d'être lourdement pénalisés sur les remboursements de leurs soins. Ils devront affronter les tracas, conséquences de cette pénurie de médecins traitants disponibles, louvoyer avec le « parcours de soins » en s'adressant aux urgences ou à des médecins remplaçants plus conciliants.

La médecine progresse, mais les mesures d'économies voulues par les gouvernants la rendent plus difficile d'accès pour nombre de patients !

Tous ensemble !

Brève
09/01/2020

Ce jeudi 9 janvier, jour de grève et de manifestations interprofessionnels, est l'occasion pour les travailleurs de tous secteurs de rejoindre dans la grève ceux qui tiennent depuis 35 jours à la RATP, à la SNCF et ailleurs. Après les vacances scolaires, le mouvement a repris dans l'éducation et a touché les raffineries. Il faut qu'il s'étende encore pour obtenir le retrait du projet de démolition des retraites de Macron et de Philippe.

Alors tous en grève et en manifestation !

Ghosn ou l’argent-roi

Brève
09/01/2020

Carlos Ghosn a tenu une conférence de presse à Beyrouth devant 150 journalistes venus d'un peu partout. Maintenant qu'il est planqué, au Liban, il ne s'est pas privé de faire son show en affirmant qu'il est innocent de tout ce dont on l'accuse.

Cet homme qui n'a eu aucun scrupule à se gaver grâce à l'exploitation renforcée de dizaines de milliers de salariés de Renault et de Nissan, qui n'a aucun regret d'avoir licencié en masse pour pouvoir, en retour, bénéficier de mirobolants salaires, jusqu'à 13 millions d'euros en 2017, sans compter les à-côtés fastueux, ni les trucages fiscaux, plastronne. Il a pu ainsi disposer des moyens pour affréter deux avions privés pour traverser la planète clandestinement en direction d'une de ses nombreuses résidences de luxe. Et il ose crier à la persécution et se présente comme une victime. Les affairistes et les bourgeois ont trouvé en lui leur héros, ce capitaine d'industrie bien représentatif d'un système corrompu.

Derrière l'indécence du personnage, il y a la réalité de ce monde où tout s'achète.

Un monde sans évasion

Brève
09/01/2020

Mardi, les agents de maintenance de l'aéroport de Roissy ont découvert un enfant mort dans le train d'atterrissage d'un avion en provenance de Côte d'Ivoire. Âgé d'une dizaine d'années, l'enfant qui s'y était glissé clandestinement n'a pas survécu au froid et au manque d'oxygène dans cette partie non pressurisée de l'avion.

Cette découverte macabre, qui n'est pas une première, en dit long.

Le caractère désespéré de cette tentative de fuir la misère profonde en Afrique, dans l'espoir d'une autre vie, révèle toute la barbarie de cette société.

Les rois du pétrole ne laissent rien au hasard

Brève
08/01/2020

En 2019, selon les estimations d'une ONG, les grandes entreprises pétrolières du monde auraient dépensé 200 millions de dollars dans des activités de lobbying visant à retarder ou à bloquer l'adoption de lois protégeant l'environnement. Ce n'est pas cher payé quand des milliards de profits sont en jeu. C'est juste un peu d'huile dans les rouages, pour s'assurer que la machine à faire du fric ne se grippe pas.

BP et Shell, en tête du peloton, auraient dépensé autour de 50 millions, et Total, quatrième de la liste, 29 millions.

Pour préserver le droit de piller les réserves pétrolifères de la planète et de continuer à la polluer, ils sont prêts à écorner légèrement leur profit, mais ils sauront se rattraper sur les consommateurs.

Missiles iraniens contre les bases américaines, une réaction dissymétrique

Brève
08/01/2020

2011, quand les USA annonçaient en fanfare la fin de leur occupation de l'Irak, envahi en 2003. En 2020 ils y sont encore...

Le pouvoir iranien a fait tirer la nuit dernière des missiles contre deux bases américaines en Irak. Les dégâts exacts ne sont pas encore connus, mais ne semblent pas inquiéter Trump, ni l'armée américaine.

Le régime iranien se devait de réagir après l'assassinat par un drone américain de son principal général, sans avoir les moyens militaires des USA. En 1988 - en pleine guerre Iran-Irak - ce même régime n'avait pas riposté après qu'un bateau de guerre américain avait abattu un avion de ligne iranien tuant 290 passagers.

Au Moyen-Orient, c'est l'impérialisme américain qui est l'envahisseur, un envahisseur qui génère un immense chaos, auquel s'ajoutent les décisions d'un Trump, comme cet assassinat programmé du général iranien Soleimani, qui risque de provoquer une escalade incontrôlée.

Mortelle bavure et mensonges officiels

Brève
08/01/2020

2014, protestation à Toulouse

Le 3 janvier à Paris, quatre policiers ont arrêté un père de famille pour une banale utilisation de téléphone en circulant à scooter, qui a abouti à sa mort.

Comme après chaque bavure, les autorités ont commencé par mentir pour couvrir les policiers. Elles ont d'abord prétendu que la victime était violente, insistant sur les douleurs au genou d'un policier ! Le parquet de Paris a parlé de malaise cardiaque, alors que la cause de la mort est l'asphyxie provoquée par l'écrasement de son larynx.

Grâce à des vidéos de ce tragique événement, les mensonges des autorités ont pu être prouvés. Espérons que sa famille puisse obtenir justice face à ce qu'il faut bien qualifier de crime.

États-Unis : la chasse aux immigrés continue

Brève
07/01/2020

La politique de déportation des immigrés n'ayant pas les papiers nécessaires est une constante, d'un président américain à un autre, d'Obama à Trump.

Le cas de Rocio Rebollar Gomez, une femme de 50 ans, venue du Mexique il y a 31 ans, a été rendu public par sa famille. Grand-mère de trois petits-enfants, elle s'était rendue elle-même à une convocation de l'ICE, la police de l'immigration, pour être emmenée immédiatement de l'autre côté de la frontière. Elle n'a même pas eu l'autorisation de dire au revoir à sa famille, dont son fils officier dans l'armée américaine.

Cette politique inhumaine cherche à faire porter sur les immigrés la responsabilité des problèmes d'une société dominée entièrement par la grande bourgeoisie.

Imprimer txt