Brèves

Le chômage sécrète la misère

Brève
19/01/2010

D'après les statistiques délivrées par Pôle Emploi, un million de personnes vont se retrouver en fin de droits en 2010. Seul 40% des chômeurs en fin de droit pourraient toucher une indemnisation : soit l'Allocation spécifique de solidarité (ASS), pour ceux qui ont cotisé suffisamment longtemps les années précédentes ; soit le revenu de solidarité active (RSA), pour les familles ne disposant d'aucun autre revenu.

Mais toutes verront leurs revenus baisser de façon très importante, qu'elles en soient réduites à toucher le RSA ou l'ASS, ou qu'elles ne puissent même pas y prétendre.

Les patrons se déchargent de leur politique sur la société

Brève
19/01/2010

Le président du régime d'assurance chômage, l'Unedic, a déclaré que « c'est à l'Etat et non à l'Unedic de gérer les problèmes de chômeurs en fin de droits ». Ce monsieur, en digne représentant du Medef, considère que l'État doit payer pour les ravages que produit la vague de licenciement des capitalistes !

Quant à l'État, il cherche à se défausser de ses responsabilités tout en continuant à verser largement aux capitalistes des subventions directes ou indirectes.

Il n'y a pas d'autres solutions pour que la misère ne continue pas à se répandre que de cesser de financer la patronat avec l'argent public et d'interdire les licenciements.

SNCF : concurrence = service diminué

Brève
19/01/2010

Apparemment, la SNCF se prépare à supprimer des lignes de TGV dès l'année prochaine, sur les axes Paris-Arras ou Lille-Strasbourg, par exemple. Ces lignes, insuffisamment fréquentées, ne seraient pas assez rentables pour le transporteur.

Une fois de plus, un ex-service public ne raisonne plus aujourd'hui qu'en termes de « rentabilité ». La SNCF se prépare à l'ouverture à la concurrence imminente et cherche donc à réduire ses coûts.

Et le gouvernement prétend que l'ouverture à la concurrence serait bénéfique pour l'usager ! En réalité, l'ouverture à la concurrence, c'est un service dégradé, et des prix qui ne feront que grimper.

Un monde fou

Brève
18/01/2010

Un milliard d'euros ! C'est le total des bonus que vont toucher les traders français au mois de mars prochain. Cette somme, qui va aller dans la poche de 3 500 privilégiés de la Bourse, est équivalente à ... 62 000 années de smic. Sauf qu'en général, ceux qui touchent le smic font des travaux utiles à la société, alors que les traders sont non seulement parasitaires, mais dangereux. En plus, le montant de leurs bonus en dit long sur ce qu'ont empoché les gros actionnaires, dont ils ne sont que les mercenaires.

On voit, en tout cas, ce qu'il reste des beaux discours de Sarkozy et Cie sur « la moralisation de la finance ».

Racisme à l’UMP : le concours continue

Brève
18/01/2010

Après Hortefeux, Morano, Amara, c'est au tour du maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, de jeter son petit crachat raciste dans la mare de la campagne des régionales. En marge d'un débat sur l'identité nationale, il a regretté le « déferlement » de « Musulmans » sur la Canebière, après la victoire de l'Algérie sur l'Égypte en football. « Il n'y a que le drapeau algérien et pas le drapeau français, et ça ne nous plaît pas. »

Brandir le drapeau français pour une victoire de l'Algérie, c'était peut-être valable au temps des colonies. Mais l'Algérie est indépendante depuis 1962. M. Gaudin ne le sait peut-être pas ?

Modem : à la soupe !

Brève
18/01/2010

En Poitou-Charentes, le Modem local a finalement accepté la « main tendue » de Ségolène Royal, et a placé cinq de ses notables sur les listes du PS pour les régionales... contre l'avis de François Bayrou. Une nouvelle occasion pour celui-ci de réaliser que ses avis sont d'un poids très relatif par rapport à l'appel de la mangeoire.

Au final, cela ne changera pas grand-chose : comme il n'y a pas grande différence entre les idées du PS et celles du centre droit, bien malin sera celui qui pourra reconnaître un élu socialiste d'un élu Mo-dem.

Les valets du capital

Brève
16/01/2010

Comme les anciens ministres Renaud Dutreil (UMP), Hubert Védrine (PS) et d'autres, Tony Blair va travailler pour Bernard Arnault, PDG de l'entreprise de luxe LVMH. Enfin, travailler est un grand mot...

C'est nouveau ? Non, être au service des riches, c'est ce que Blair a fait toute sa vie.

Sous les boucliers, la neige

Brève
16/01/2010

Que pourra-t-on faire des matériels de répression dans une société socialiste ? Des policiers britanniques ont trouvé un début de solution en faisant de la luge sur leur bouclier, pour tromper leur ennui, en marge d'une manifestation.

Plutôt sympathique sûrement aux yeux des manifestants, mais les autorités ont, elles, été fort irritées et n'ont pas tardé à sanctionner les policiers sacrilèges.

Charité mal ordonnée

Brève
15/01/2010

Après la catastrophe qui a touché Haïti, tandis que l'aide internationale des États n'arrive qu'au compte-gouttes, diverses initiatives font appel aux dons des populations des pays riches.

Être solidaire des victimes, c'est évidemment le B-A BA. Mais lorsqu'il s'est agi de sauver les banquiers, les États de ces pays riches ont su déployer des moyens autrement plus importants. « 100 millions de dollars », a promis Obama aux Haïtiens. Il y a un an, ce sont 1000 milliards qu'il débloquait pour les banquiers ! Et la France fait pareil.

Dans cette société, on n'organise vraiment correctement que ce qui rapporte aux nantis. Et pour réparer les dégâts, c'est : « à votre bon cœur messieurs dames ».

Imprimer txt