Brèves

L’explosion du chômage continue

Brève
26/03/2009

80 000 chômeurs de plus au cours du bref mois de février, soit quelque 4 000 par jour ouvrable, c'est en fait une augmentation aussi importante qu'en janvier (+ 90 000). Il y a maintenant 2,4 millions de chômeurs officiels, 3,4 millions si on compte les salariés à temps partiel.

Les patrons utilisent la crise pour licencier, y compris dans les entreprises qui font des profits. Utilisons la lutte pour arrêter cette catastrophe sociale.

La Françafrique, ça continue

Brève
26/03/2009

Sarkozy avait claironné qu'il en finirait avec les relations franco-africaines héritées de De Gaule et basées sur un soutien aux dictatures en échange du maintien de la présence économique française en Afrique.

Il a menti. Les mêmes hommes de l'ombre sont toujours en place. Et surtout, Sarkozy entretient les mêmes liens avec les mêmes dictateurs qu'il rencontre actuellement lors de son voyage en Afrique.

Tout ça profite avant tout à Total, Bolloré, Bouygues, Areva et compagnie.

Aubry regrette Chirac

Brève
26/03/2009

Martine Aubry a déclaré lors de l'enregistrement de l'émission « Vivement dimanche » qu'elle regrettait Chirac. Elle se souvient avec émotion d'avoir siégé à côté de lui, pendant la cohabitation entre 1997 et 2002, sous le gouvernement Jospin.

Nous aussi, on se souvient du gouvernement Jospin, qui avait plus privatisé que tous les autres... et de l'appel de la gauche à voter Chirac en 2002.

Tous ces politiciens de droite et « de gauche » se trouvent bien ensemble. Ça les juge !

Nous vivons une époque barbare

Brève
26/03/2009

En 2008, Amnesty International a décompté 2390 victimes de la peine de mort dans le monde. C'est presque le double par rapport à 2007. Bien que de moins en moins de pays l'appliquent, le nombre de ces assassinats légaux augmente.

La quasi totalité des exécutions ont lieu dans cinq pays. Dans ce classement des pays les plus réactionnaires, on trouve en tête : la Chine, l'Iran, l'Arabie Saoudite, le Pakistan et les États-Unis.

Sarkozy en toute hypocrisie

Brève
26/03/2009

Dans son discours prononcé à Saint-Quentin le 24 mars, Sarkozy s'est de nouveau indigné : « Qu'un dirigeant qui a mis son entreprise en difficulté puisse partir avec un parachute doré, ce n'est pas responsable, ce n'est pas honnête. » Pour un peu, il aurait fustigé les « patrons voyous ». Mais pas question d'interdire quoi que ce soit par la loi. Et surtout pas de toucher aux profits des entreprises, même quand elles licencient comme cela se produit quotidiennement, ni aux avantages fiscaux prodigués aux privilégiés.

Bref, Sarkozy feint l'indignation contre le patronat, pour mieux le servir et porter de vrais coups aux travailleurs.

Des économies meurtrières

Brève
26/03/2009

Comme quasiment tous les services publics, les hôpitaux de Paris sont touchés par les restrictions budgétaires. 700 postes vont être supprimés cette année.

Or, la situation est déjà critique. Chacun peut s'en rendre compte quand il se rend à l'hôpital.

Mais le souci du gouvernement n'est pas de soigner la population !

Pour Danone, l’appât du gain n’a pas de limite

Brève
26/03/2009

Danone a organisé une soirée dédiée à « la pauvreté et l'entreprise.» Pour Danone, il s'agit d'inventer des yaourts à 1 € - ce qui notons-le n'est pas rien -, de construire des usines les moins automatisées possible pour produire moins cher, et vendre dans les pays les plus pauvres de la planète comme le Bangladesh.

Pour Franck Riboud, patron de Danone, le problème n'est pas de réduire la pauvreté dans le monde, mais de savoir comment transformer 3 milliards de démunis en un marché qui leur profite !

Irak : après la guerre, la guerre économique

Brève
26/03/2009

Christine Lagarde et François Fillon vont se rendre sous peu en Irak. Accompagnés de nombreux chefs d'entreprises, ils comptent signer de nombreux contrats, en particulier pour Total.

La guerre avait en partie arrêté les affaires juteuses pour les entreprises françaises en Irak, les patrons américains leur ayant souvent damé le pion.

Pour ces rapaces, les dégâts de la guerre et la misère sont une opportunité pour la recherche des profits.

Les crimes de l’armée israélienne

Brève
24/03/2009

Utilisation d'un enfant de 11 ans comme bouclier humain ; refus d'évacuation de civils blessés ; tirs sur des ambulances ; attaques contre 8 hôpitaux et 26 dispensaires ; civils laissés sans nourriture et sans eau pendant des jours ; refus d'évacuation de familles assiégées et blessées ; interdiction faire aux équipes médicales palestiniennes de les atteindre : telles sont, selon la branche israélienne de l'organisation « Médecins pour les droits de l'homme », quelques-unes des exactions auxquelles s'est livrée l'armée israélienne pendant la guerre de Gaza.

On pourrait ajouter : avec la complicité des grandes puissances qui soutiennent Israël et l'ont laissé commettre ces crimes.

Imprimer txt