Brèves

Haïti : catastrophe naturelle et sociale

Brève
13/01/2010

Haïti vient d'être frappé par un séisme important faisant de nombreuses victimes. Mais dans ce pays pillé par le colonialisme français puis par l'impérialisme américain, les conséquences dramatiques de ce tremblement de terre pour la population, dont 70 % dispose de moins de deux dollars par jour pour vivre en temps ordinaire, seront encore aggravées par cette misère généralisée.

Car l'immense majorité des Haïtiens, dont l'espérance de vie est de 20 ans inférieure à celle de la population française, vivent aussi une catastrophe quotidienne, qui a pour nom « capitalisme ».

Pour quelques électeurs de plus...

Brève
12/01/2010

Histoire sans doute de faire plaisir au chef de l'Etat, Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville, a repris à son compte l'expression de Sarkozy sur l'utilité du "kärcher", pour prétendument lutter contre la violence dans les banlieues.

La multiplication de ce genre de déclarations tapageuses permettra-il à l'UMP de ratisser quelques bulletins de vote au détriment du FN ? C'est possible. En tout cas, l'UMP et le gouvernement ne rechignent pas à la tâche.

On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les banquiers

Brève
12/01/2010

Un soldat français, le 37e depuis que les troupes françaises occupent ce pays, vient de perdre la vie en Afghanistan. Combien d'Afghans sont tombés sous les balles des soldats français ? On ne le saura sans doute jamais : dans les médias, il y a des morts qui font nettement moins de bruit que d'autres.

Mais ce qui est certain, c'est que toutes ces victimes ne sont tombées ni pour la « démocratie », ni pour le « progrès », dont l'État français n'a que faire.

La dictature de la bourgeoisie

Brève
12/01/2010

Le journal « Le Monde » note que 98 individus détiennent à eux seuls 43 % des droits de vote dans les conseils d'administration des entreprises du CAC 40. Ils y représentent les intérêts de quelques familles de la grande bourgeoisie.

Le grand capital français est encore plus concentré que dans les années 1930, où on parlait des « 200 familles » contrôlant l'économie. Sarkozy et ses ministres peuvent bien s'agiter, c'est cette centaine d'industriels et de financiers qui forment le véritable gouvernement du pays.

Déréglementation, privatisation… et insécurité électrique

Brève
12/01/2010

Dans les rues de Paris, la mort d'un gros chien, électrocuté en passant sur une plaque du réseau électrique, dévoile qu'il y a ainsi 5 000 boîtes électriques des années 1950, obsolètes, dans lesquelles passe du 400 volts.

En janvier et avril 2009, deux d'entre elles ont carrément explosé en pleine rue. EDF, société anonyme depuis 2004, dépense des milliards pour acheter des entreprises. Mais EDF et sa filiale ERDF ne changent pas ces vieilles boîtes, elles en confient juste la gestion à une petite société, Citélum, filiale de Veolia. Cherchez l'erreur !

SNCF : pagaille puissance 10

Brève
12/01/2010

Depuis plusieurs semaines, et singulièrement la semaine dernière, les annulations de train les retards, parfois de plusieurs heures, se multiplient. Il fait froid et il a neigé, c'est vrai. Un accident de la route le 21 décembre a entraîné de graves avaries sur les caténaires au sud de la Région parisienne, c'est vrai aussi.

Mais si ces incidents ont de telles conséquences, c'est à cause de la désastreuse politique de rentabilité et de suppressions de postes. Au moindre incident tout va de travers, les réparations sont des réparations de fortune et ne tiennent pas.

Dans les transports ferroviaires comme dans la santé, les gouvernements au service des capitalistes sont à l'origine d'un recul considérable !

Référendum en Martinique et en Guyane

Brève
11/01/2010

Dimanche, en Martinique et en Guyane, une majorité d'électeurs ont rejeté la perspective d'une autonomie accrue. Enfin, les électeurs qui se sont déplacés aux urnes... l'abstention tournant autour de 50 %.

Que les affaires des Martiniquais et des Guyanais soient décidées sur place, ce serait bien logique. Mais cette réforme était surtout voulue par des politiciens avides de pouvoir et représentant les privilégiés locaux ; elle ne répondait absolument pas aux problèmes des travailleurs concernant la vie chère, les salaires et le chômage.

Sarkozy et le gouvernement se félicitent du résultat. Bien à tort ! Car les Martiniquais et les Guyanais ne leur font aucune confiance non plus, comme l'ont montré les grèves de l'an dernier.

Le racisme pour faire accepter l’exploitation

Brève
11/01/2010

Dans le sud de Italie, les ouvriers agricoles africains ont manifesté pour protester contre l'agression de deux d'entre eux. Leur colère était aussi dirigée contre l'exploitation féroce qu'ils subissent dans les champs d'agrumes où les propriétaires les font travailler plus de 12 heures par jour pour moins d'une trentaine d'euros.

Leur manifestation, jeudi et vendredi dernier, s'est soldée par des affrontements violents avec la police et l'arrestation de sept d'entre eux. Les propriétaires terriens, que l'on dits liés à la mafia, ont organisé une ratonnade pour se venger, ce qui a fait des dizaines de blessés et amené les autorités à évacuer plusieurs centaines d'immigrés.

C'est contre une véritable dictature anti-ouvrière locale que ces travailleurs ont tenté de se dresser.

Ligne 13 de la RATP, un dossier très petite vitesse

Brève
11/01/2010

Cela fait plus de 20 ans que les usagers d'une ligne de métro parisienne se plaignent de sa sursaturation. Les trains de la ligne 13, qui dessert en particulier les communes populaires de Saint-Ouen, Saint-Denis, Clichy, Asnières et Gennevilliers, sont dépeints comme des « bétaillères » ou des « boîtes à sardines ». Mais on en est toujours aux études sur les différentes possibilités de dédoublement !

Pas très loin de la ligne 13, un autre dossier, visant à enterrer la nationale qui dessert le quartier d'affaires de La Défense en traversant Neuilly, commune de riches, avance, lui, beaucoup, beaucoup plus vite.

Imprimer txt