Brèves

Le prix de l’or noir

Brève
26/07/2010

Le patron de BP serait sur le départ. Après avoir menti à plusieurs reprises sur l'ampleur des fuites pétrolière dans le golfe du Mexique, il servira de fusible pour empêcher la chute des actions du groupe. Mais les actionnaires savent remercier leurs loyaux serviteurs : l'ex-PDG devrait toucher des indemnités substantielles : 1,2 million d'euros en plus d'une retraite de 800 000 euros et d'une prime annuelle de 2,4 millions d'euros.

Les travailleurs américains du tourisme et de la pêche victimes de la marée noire et les familles des 11 ouvriers tués lors de l'explosion apprécieront.

Impayable

Brève
26/07/2010

Le secrétaire d'État à l'Emploi, en visite à Villers-sur-Mer, s'est félicité des efforts faits par les collectivités locales pour aider les saisonniers à trouver un logement. Mais dans cette ville, c'est 21 logements dans un CFA inoccupé pendant l'été qui sont proposés, pour 20 000 travailleurs estivaux !

Les patrons voudraient que l'État s'occupe de loger les saisonniers pour continuer à les payer des clopinettes, pour des contrats dont plus de la moitié ne dépasse pas un mois.

Les vautours

Brève
26/07/2010

Après avoir rendu imposables les indemnités journalières des victimes d'accident de travail, le gouvernement s'apprête à en modifier le calcul pour en réduire le montant. Pour économiser trois sous, le gouvernement s'en prend aux victimes de l'exploitation patronale. Il y a de quoi voir rouge.

Petite condamnation pour un grand crime

Brève
26/07/2010

La société Trafigura vient d'être condamnée à un million d'euros d'amende par un tribunal d'Amsterdam pour exportation illicite de déchets. En 2006, elle avait fait vider les cuves du Probo Koala remplies de produits toxiques en plein quartier populaire d'Abidjan refusant de payer leur recyclage à Amsterdam. Plus de 10 personnes étaient mortes et des milliers d'autres intoxiquées. Mais en ce qui concerne cet acte criminel, ces milliers de victimes, Trafigura n'a jamais été condamnée.

Quant au déversement sauvage de déchets toxiques dans les pays pauvres, il continue et le Probo Koala vogue toujours...

Tout va bien chez les riches

Brève
22/07/2010

Le nombre de contribuables assujettis à l'impôt sur la fortune a nettement augmenté cette année, passant de 539 000 à 562 000. Plus le monde du travail s'appauvrit, plus le monde des bourgeois s'enrichit.

Ça s'appelle le système des vases communicants.

Attali plus fort que Sarkozy

Brève
22/07/2010

Jacques Attali, l'ancien conseiller de Mitterrand, a été sollicité par Sarkozy pour réfléchir à des mesures permettant de « relancer la croissance ». On ne sait pas si c'est pour faire oublier qu'il s'est dit, il y a longtemps, de gauche, mais les mesures qu'il préconise sont particulièrement brutales : « dix ans de rigueur », la mise sous condition de toutes les prestations sociales, peut-être l'augmentation de la TVA - ça, c'est pour les pauvres. Et la suppression de l'ISF- ça, c'est pour les riches.

Décidément, dans ce petit monde des politiciens et des économistes, de gauche comme de droite, on déborde d'idées pour faire payer la crise aux travailleurs.

La pénibilité, juste pour faire diversion

Brève
22/07/2010

Les députés étudient le volet « pénibilité » de la réforme des retraites. Depuis des années, les gouvernants parlent de permettre à ceux qui ont travaillé dans les conditions les plus difficiles de partir plus tôt, donnant des faux espoirs à certains travailleurs bien placés pour savoir qu'ils ont eu des postes très durs.

Mais le projet qui est dans les cartons du gouvernement est une infamie : pour continuer à bénéficier de la retraite à 60 ans, il faudrait être invalide au moins à 20%. En gros, si l'on n'est pas estropié, on aura le droit de continuer à se crever sur une chaîne ou sur un chantier jusqu'à 62 ans.

Il faut à tout prix lutter tous ensemble pour renvoyer ce projet, et toutes les attaques contre les retraites, à la poubelle.

Des retraités épargnés par toutes les attaques gouvernementales

Brève
22/07/2010

Certains retraités sont visiblement à l'abri de toutes les réformes : le magazine Capital donne le montant de certaines « retraites en or » des PDG. 3,3 millions d'euros par an pour le président du conseil d'administration et ex-PDG de l'Oréal, 1,1 million pour de Castries (AXA, 55 ans). Et il y a toujours Proglio qui touche 769 000 euros de pension de Veolia, en plus de son salaire de 1,6 million comme PDG d'EDF.

Quand il s'agit de ces gens-là, le gouvernement ne ressent pas la nécessité de « mesures de justice », qu'il invoque pour attaquer les retraites des petits fonctionnaires.

Sarkozy-Hortefeux : démagogie raciste

Brève
21/07/2010

Après les graves incidents impliquant des gens du voyages dans le Loir-et-Cher, Sarkozy n'a pas raté l'occasion de refaire son petit couplet sur l'insécurité. Mais il a rajouté une tonalité xénophobe à ses propos, en disant vouloir s'en prendre aux comportements de « certains parmi les Roms ».

Une façon, sans doute, de détourner l'attention des « comportements » de « certains parmi les ministres ».

Imprimer txt