Brèves

Le gouvernement veut imposer le travail du dimanche

Brève
28/04/2009

Le ministre du Travail, Brice Hortefeux, a annoncé que le gouvernement proposerait très prochainement une nouvelle loi sur le travail du dimanche.

D'après le ministre, cela concernerait les « zones touristiques et thermales » ainsi que certaines « grandes agglomérations » où la pratique est déjà « courante ».

Autrement dit, toutes ces grandes enseignes qui, en toute illégalité, ouvraient déjà leurs portes le dimanche obtiendraient ainsi gain de cause.

Quand des patrons enfreignent la loi, que fait le gouvernement ? Il adapte la loi à ce que souhaitent les patrons.

Polynésie : les victimes demandent réparation

Brève
28/04/2009

Le procès concernant la demande d'indemnisation de huit anciens employés ayant travaillé sur des sites nucléaires en Polynésie vient de s'ouvrir à Papeete.

Entre 1966 et 1974, 46 essais nucléaires à ciel ouvert ont eu lieu dans la région, sans compter les 147 effectués de façon souterraine, plusieurs milliers de personnes ont été contaminées.

Il a fallu des décennies pour que l'État français reconnaisse ses responsabilités.

Mais on ne sait pas encore qui sera indemnisé, ni comment.

Pour l'instant le projet de loi prévoit une enveloppe de 10 millions d'euros d'indemnisation, soit entre 20 000 et 50 000 euros par dossier alors que les premières indemnisations accordées en métropole varient entre 300 et 350 000 euros.

Le combat des victimes du nucléaire n'est pas fini.

Total promet 50 millions d’euros pour les jeunes

Brève
28/04/2009

Le groupe Total vient de décider de créer un fonds de solidarité en faveur des jeunes qui serait doté, sur cinq ans, de 50 millions d'euros. Cette somme devrait servir à financer notamment 10 000 permis de conduire.

50 millions, c'est 0,35% des 14 milliards d'euros de bénéfices de Total pour l'année 2008.

Finalement ce n'est pas cher payé pour une page de publicité.

Référendum sur la religion à l’école à Berlin

Brève
28/04/2009

Lors d'un référendum, les berlinois ont rejeté un projet qui visait à favoriser les cours de religion dans les écoles.

Les associations religieuses demandaient que les élèves aient le choix entre un cours d'éthique et un cours de religion.

Jusque-là, à Berlin, les leçons d'éthique étaient obligatoires pour tous les élèves. Par contre, les cours de religion étaient optionnels et leur fréquentation se réduisait d'année en année. La réforme demandée par les religieux espérait conjurer ce déclin. Ils n'ont pas eu gain de cause et c'est tant mieux.

Un "plan jeunes" au profit des patrons

Brève
24/04/2009

Pour avoir l'air de faire quelque chose contre le dramatique niveau de chômage des jeunes, qui a augmenté de 32 % en un an, Sarkozy sort son "plan jeunes" aujourd'hui.

Ce plan prévoit surtout des subventions aux entreprises dans le cas où elles prennent des jeunes en alternance ou bien qu'elles embauchent des stagiaires.

De toute façon les grandes entreprises sont surtout occupées à supprimer des emplois. Et tant que les licenciements ne seront pas interdits, le chômage frappera les jeunes et les autres.

Licenciements et profits à Toulouse

Brève
24/04/2009

Freescale, multinationale qui produit des semi-conducteurs, vient d'annoncer la fermeture de deux usines : une au Japon, et une à Toulouse où 900 emplois seront supprimés.

Cette entreprise, qui s'apprête à priver tant de travailleurs de leurs revenus, a pourtant engrangé 1,76 milliard de dollars de bénéfices au premier trimestre 2009.

Il faut d'urgence interdire les licenciements dans ces entreprises qui font des bénéfices. Sous peine de réquisition.

Perpignan : le maire et la fraude à la chaussette

Brève
24/04/2009

Lors de l'élection municipale de Perpignan, en mars 2008, un président de bureau de vote, frère d'un adjoint du sénateur-maire UMP Jean-Paul Alduy, avait été surpris en plein dépouillement avec des enveloppes et des bulletins dans les chaussettes et dans les poches.

Certes, Jean Tiberi et d'autres ont fraudé pendant 20 ans et sont toujours dans leur fauteuil. Mais là, il faut croire que la fraude était un peu trop grosse : la réélection d'Alduy vient enfin d'être invalidée. Il était temps !

Mobilisation dans les hôpitaux parisiens

Brève
23/04/2009

Les médecins et personnels des hôpitaux parisiens commencent à se mobiliser contre le démantèlement de l'hôpital public prévu dans la loi Bachelot.

Il s'agit pour le gouvernement, qui de son côté creuse allègrement les déficits publics pour donner des milliards aux banques et aux grandes entreprises, d'obliger les hôpitaux à être à l'équilibre financier. Ce qui signifie des fermetures de lits, car les exonérations de cotisations sociales au profit du patronat et les licenciements diminuent drastiquement les ressources de la Sécu, et donc le financement des hôpitaux.

Pour faire appliquer cette politique, la loi donnerait tout pouvoir aux directeurs d'hôpitaux qui deviendraient de véritables patrons et les hôpitaux des entreprises, avec ce que cela suppose de critères de rentabilité.

C'est pour s'opposer à cette évolution néfaste, qui se traduit dès cette année par un millier de suppressions d'emploi dans les hôpitaux parisiens, qu'une manifestation est organisée mardi 28 avril.

Dexia : erreur de la banque en sa propre faveur ?

Brève
23/04/2009

Il n'y a pas qu'aux États-Unis que les banquiers peuvent tout à la fois licencier, toucher de l'argent public et s'en mettre plein les poches. La banque franco-belge Dexia en est un exemple : sauvée de la faillite en septembre 2008 par les États à hauteur de 6,4 milliards d'euros, elle supprime 900 postes. Son PDG a touché 825 000 euros de bonus ; en outre, la banque a versé quelque 8 millions d'euros de primes à une centaine de dirigeants français. Se faire aider par l'État pour s'enrichir - c'est le capitalisme assisté !

Imprimer txt