Brèves

La droite veut tous nous faire chanter et marcher au pas

Brève
13/05/2014

La droite et l'extrême droite ont une nouvelle fois pris pour cible la ministre Taubira, lui reprochant de ne pas avoir chanté la Marseillaise lors de la commémoration de l'abolition de l'esclavage. Une femme noire, c'est une cible opportune pour eux, c'est dire à quel point eux n'en ont pas fini avec les scories de l'époque de l'esclavage et de la période coloniale.

Tous ces politiciens réactionnaires veulent imposer à tout le monde de se courber devant les symboles patriotards, comme le drapeau tricolore et l'hymne national. Le gouvernement ne cesse, par la voix entre autres de Valls ou de Montebourg, de faire référence au patriotisme, tout en multipliant les attaques contre les classes populaires au nom de "l'intérêt national". Lui aussi apporte sa pierre à l'opération.

Valls et ses très gros sabots

Brève
12/05/2014

Hier, Valls a déclaré que le collectif budgétaire de juin devrait permettre de baisser les impôts de 650 000 ménages à faibles revenus. Et en même temps, il a le culot de présenter les nouvelles coupes dans les services publics comme... destinées à profiter aux petits.

La réalité est que, comme l'avait fait la droite, la gauche a augmenté depuis 2012 considérablement les impôts pesant sur les petits. Maintenant elle va nous faire les poches d'une autre façon.

Une éventuelle baisse des impôts, après les avoir augmentés, si tant est que Valls respecte cette promesse faite 15 jours avant l'élection européenne, ce serait un peu une minuscule aumône que ferait un voleur à ses victimes après les avoir détroussées. Dérisoire donc !

Grève des éboueurs

Brève
12/05/2014

Qu'ils soient employés municipaux ou salariés d'entreprises privées, les éboueurs, balayeurs, ouvriers du tri et du traitement des déchets, se mobilisent aujourd'hui dans tout le pays à l'appel de la CGT.

Leur métier, physiquement dur, les expose à toutes sortes de déchets. Au bout du compte un éboueur a une espérance de vie inférieure de 5 ans et demi à celle des cadres.

Leur grève a pour but, entre autres, de revendiquer un départ anticipé à la retraite. On est solidaire.

L'État à la diète pour engraisser le patronat

Brève
12/05/2014

Le plan d'économies de l'État conduit à la réduction de 15 % d'ici 2017 des dépenses de différents ministères. Et les subventions pour des services tels que Météo France ou pour les universités seront réduites de 6 %.

Les difficultés de fonctionnement que connaissent déjà les services publics vont s'aggraver, retombant non seulement sur leurs salariés, mais aussi sur leurs usagers.

Valls est venu à la télé en disant « tout le monde doit faire des efforts ». Le grand patronat ne fait pas partie de ce « tout le monde », lui qui se contentera d'encaisser par dizaines de milliards les économies réalisées.

19 000 emplois de moins : Barclays reste toxique

Brève
12/05/2014

La banque britannique Barclays, qui emploie 139 000 salariés, va supprimer 19 000 postes au cours des trois années à venir. La direction explique que ces licenciements sont la conséquence inévitable du recentrement de Barclays sur les saines activités de banque de détail au détriment des activités d'investissement (traduire : de spéculation) devenues trop risquées.

En créant une « bad bank » où elle va stocker 115 milliards de livres d'actifs « pourris », Barclays veut se refaire une virginité. Mais en envisageant la destruction d'un emploi sur sept, ces banquiers auront du mal à nous faire croire qu'ils cesseront d'être des pourris de chez pourris !

Travailleurs « détachés » : un "plombier polonais" bien de chez nous

Brève
09/05/2014

En 2012, 10 % des 170 000 salariés détachés en France étaient... français. C'est un peu moins que les salariés polonais, qui étaient environ 20 000, mais plus que les portugais, les roumains ou encore les espagnols.

Des agences d'intérim spécialisées, implantées à l'étranger pour payer moins de cotisations sociales, emploient des salariés français résidant en France pour leur faire accomplir une mission en tant que «détachés».

Plutôt que d'incriminer la concurrence de nos frères exploités venus d'autres pays, il serait bien plus sérieux et honnête de dénoncer les vrais responsables : les patrons d'ici.

Le gouvernement a adopté l'optique patronale

Brève
09/05/2014

Le gouvernement envisage de plafonner le remboursement des frais d'optique, déjà extrêmement réduit, afin de diminuer les dépenses de la Sécu. Après une première mouture de décret, le gouvernement a "entendu" les professionnels, d'après le journal Les Échos, et serait prêt à revoir sa copie.

Le gouvernement est en permanence à l'écoute des patrons. Mais ceux qui ont besoin de lunettes, eux, paieront ou se passeront de verres correcteurs. Une décision qui s'ajoute à d'autres et qui, elle aussi, mérite correction.

Hypocrisie et pudibonderie criminelle en Grande-Bretagne

Brève
09/05/2014

Selon le journal britannique The Guardian, la Haute Cour de justice de Londres a décidé que les femmes d'Irlande du Nord ne pourront plus se faire avorter gratuitement en Angleterre.

Or plus de mille femmes par an se rendent en Angleterre ou au Pays de Galles pour échapper aux règles très restrictives qui régissent l'avortement en Irlande du Nord.

Comment traduit-on «dégueulasse» en anglais?

Jeune immigrée traquée

Brève
09/05/2014

Une jeune sans-papier a fait les frais récemment des méthodes arbitraires utilisées par la police dans la chasse aux immigrés. Après avoir subi des examens osseux et dentaires, la jeune fille avait été d'abord jugée majeure, puis les résultats d'une nouvelle expertise avaient conclu qu'elle était finalement mineure, ce qui faisait qu'elle n'était plus expulsable.

Pour une jeune sans-papier qui a pu échapper à la justice expéditive de Valls et de Hollande, combien d'autres ont été expulsés, au mépris des lois et règlements en cours ?

Imprimer txt