Brèves

Les centres de rétention administrative maltraitent les étrangers sans-papiers

Brève
22/11/2012

Cinq associations d'aide aux migrants dénoncent les conditions de rétention imposées aux étrangers en situation irrégulière en 2011. Leur rapport établit un bilan « hors-normes » sur le plan « des violations des droits des personnes ». Il épingle la loi Besson de 2011 qui a facilité l'expulsion des personnes et allongé la durée de rétention. Le gouvernement Sarkozy a mis en œuvre une « politique d'expulsion aveugle et massive » en particulier depuis les territoires d'outre-mer - la moitié des 64 000 éloignements de 2011 - où le contrôle des juges est inexistant.

François Hollande, pendant la campagne de la présidentielle, avait déclaré que la rétention administrative devait « devenir l'exception ». Depuis, son ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, cherche à démontrer qu'il est capable d'enfermer et d'expulser autant d'étrangers sans-papiers que ses prédécesseurs...

Ça bloque sérieusement

Brève
20/11/2012

Les statistiques publiées à l'occasion de la journée mondiale des toilettes sont catastrophiques. Près de 40 % de la population mondiale n'a pas accès à des toilettes décentes et 2 millions d'enfants meurent chaque année de maladies dues en grande partie à un manque d'assainissement et d'hygiène.

En ce début de 21ème siècle, la situation sanitaire qui prévaut à l'échelle de la planète montre que, malgré les avancées prodigieuses dans le domaine des connaissances et des techniques, on en est toujours au Moyen-âge pour leurs applications.

Prix des carburants : de nouvelles hausses

Brève
20/11/2012

Le prix des carburants devrait remonter de 6 centimes le 1er décembre. En effet, on arrive à la fin de la période de trois mois durant laquelle le gouvernement s'était engagé à diminuer les taxes, tandis que les pétroliers acceptaient de réduire leurs marges.

Le gouvernement envisagerait la mise en place d'un chèque-carburant pour les allocataires de la CMU. Comme si les plus démunis étaient les seuls à utiliser leur véhicule et à payer un lourd tribut aux trusts pétroliers !

Pourquoi ne prendrait-on pas sur les profits pharaoniques des Total et autres géants de cette branche ?

L‘IVG interdite en Irlande : une loi qui tue

Brève
19/11/2012

Des milliers d'Irlandais ont manifesté samedi, à Galway, en Irlande, pour rendre hommage à une jeune femme de 31 ans, morte dans des conditions épouvantables, et pour exiger un véritable droit à l'interruption volontaire de grossesse.

Alors qu'elle était en train de faire une fausse couche, Savita Halappanavar s'est présentée à l'hôpital. Mais les médecins ont refusé de pratiquer l'avortement, car le cœur du fœtus battait encore, sacrifiant ainsi Savita, qui est décédée quelques jours plus tard d'une septicémie.

Cette mort a soulevé émotion et indignation devant une législation moyenâgeuse directement héritée de l'Église catholique, qui fait que l'avortement est interdit dans ce pays. Ces prétendus défenseurs de la vie humaine ont laissé mourir une femme. C'est plus que de la bêtise, c'est un crime.

Élections à l’UMP : les bons jobs se font rares

Brève
19/11/2012

Au terme de la soirée de dimanche, le suspense demeurait entier : qui, de Fillon ou de Copé, avait remporté l'élection pour la présidence de l'UMP ? Après des semaines de campagne où les déclarations les plus réactionnaires l'ont disputé aux plus imbéciles, voilà que les deux candidats s'écharpent et s'accusent mutuellement d'usurpation de victoire et de tricheries.

Que ce soit l'un ou l'autre qui l'emporte, c'est bleu (la couleur de l'UMP) bonnet et bonnet bleu. Mais pourquoi infliger à tous, dans les médias, ce pitoyable affrontement ? D'autant qu'avec les primaires socialistes, on avait déjà eu notre dose.

Les Palestiniens de Gaza soumis au terrorisme de l’État israélien

Brève
19/11/2012

Les bombardements israéliens se sont poursuivis ce week-end sur Gaza, faisant, pour la seule journée de dimanche, 31 victimes, en majorité des femmes et des enfants. Depuis le début des opérations militaires israéliennes, près d'une centaine de Palestiniens ont trouvé la mort.

Ce déchaînement de violence et de terreur de la part de l'État israélien ne peut que susciter l'indignation et la solidarité avec les Palestiniens. Le gouvernement israélien prétend chercher à « garantir la sécurité » des Israéliens. Mais cela fait des années que les habitants de Gaza sont soumis à un terrible blocus et que, régulièrement, ils doivent subir des bombardements meurtriers. Cette politique qui nie les droits nationaux des Palestiniens n'a fait que maintenir les deux peuples dans une impasse sanglante. Tant il est vrai qu'un peuple qui en opprime un autre ne peut vivre ni libre ni en sécurité.

Ce n’est pas dans les salons qu’on obtiendra satisfaction

Brève
16/11/2012

À l'initiative du gouvernement, patronat et syndicats se réunissent pour négocier un accord sur la « sécurisation de l'emploi ». Mais en guise de « sécurisation », le patronat exige la remise en cause du CDI, le droit de licencier plus facilement, la limitation du recours aux tribunaux et la réduction des indemnités en cas de licenciement. En gros, il veut que les travailleurs soient tous précaires.

Quant à la « négociation », elle se résume à tenter d'améliorer, à la marge, les projets des patrons. Autant dire qu'ils sortiront gagnants à tous les coups.

Dans la guerre de classe que le patronat mène aux travailleurs, plutôt que discuter tranquillement avec l'état-major de nos ennemis, il faut miser sur la force des travailleurs, sur leur terrain, celui de la lutte de classe.

Refusons les sacrifices qu’on nous impose pour arroser les capitalistes

Brève
16/11/2012

La mobilisation à l'occasion du 14 novembre, journée de lutte contre l'austérité organisée un peu partout en Europe, a été massive en Italie, au Portugal et spécialement en Espagne. Des centaines de milliers de manifestants ont dénoncé l'austérité qui vise à économiser 100 milliards d'euros en deux ans en privatisant les hôpitaux publics, en taillant une nouvelle fois dans le budget de l'Éducation ou en rognant encore sur les droits sociaux.

Pour livrer aux banquiers une part toujours plus grande de la richesse crée par les travailleurs, Rajoy en Espagne, Monti en Italie, Hollande et Ayrault en France, saignent les classes populaires.

Que les capitalistes payent eux-mêmes la dette qu'ils ont eux-mêmes creusée et dont ils ont été les seuls à profiter !

Le gouvernement veut faire les poches des retraités

Brève
16/11/2012

Selon le gouvernement, les retraités seraient des privilégiés et il serait prioritaire de supprimer leurs « niches fiscales ». Au nom de l'égalité, il a déjà ajouté un prélèvement de 0,3%... prétendument pour financer la dépendance.

La réalité, c'est que la moitié des retraités ne sont pas imposables donc ne roulent pas sur l'or. Et les pensions de tous ont énormément baissé avec le nouveau mode de calcul mis en place par les gouvernements successifs, tandis que l'inflation réduisait leur pouvoir d'achat.

Il faut prendre sur les profits des exploiteurs qui, eux, sont loin d'être sur la paille.

Imprimer txt