Brèves

Une dangereuse politique « sécuritaire »

Brève
11/03/2010

Le 8 juillet dernier, un jeune manifestant avait été grièvement blessé à l'œil par un tir de flash-ball à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Un rapport a établi la responsabilité entière des policiers et de leur hiérarchie.

Cela n'a rien d'étonnant. Le flash-ball, censé être inoffensif, est en fait une véritable arme, dangereuse. Et surtout, la police est encouragée à utiliser la manière forte.

École : le scandale des non-remplacements

Brève
10/03/2010

Les suppressions de postes dans l'éducation nationale ont des conséquences dramatiques. Ainsi, en Seine-Saint-Denis, les professeurs des écoles sont de moins en moins remplacés. Les enseignants se mobilisent contre ce scandale. Les parents d'élèves aussi. Quant au ministre Luc Châtel, il se contente de tenter de faire diversion, en parlant de faire appel à des étudiants ou à des retraités.

Le véritable abandon de la jeunesse des quartiers populaires, organisé par le ministère, est inqualifiable.

Total : profiteur et licencieur

Brève
10/03/2010

Après avoir fait durer le suspense, Total a annoncé la fermeture de la raffinerie des Flandres. 800 emplois sont menacés, quoi qu'en dise Total, qui a réalisé huit milliards d'euros de bénéfices en 2009 (100 milliards en 10 ans). Les ouvriers de Dunkerque sont en grève contre cette fermeture, contre laquelle étaient également mobilisés ceux des autres raffineries, jusqu'à ce que les directions syndicales leur demandent de reprendre le travail.

Les projets de Total sont clairs et inacceptables : augmenter ses bénéfices sans se soucier de ce que deviendront les salariés de la raffinerie de Dunkerque et de ses sous-traitants. Alors les travailleurs de Dunkerque ont raison de se battre pour conserver emplois et salaires sur place.

Najlae enfin de retour ?

Brève
10/03/2010

Sarkozy a annoncé qu'il était favorable au retour en France de Najlae. Ce n'est pas trop tôt et c'est un succès pour ceux qui se sont mobilisés ! Des centaines de personnes, parmi lesquelles beaucoup de jeunes, avaient manifesté samedi à Château-Renard (Loiret) pour exiger le retour de la jeune lycéenne, expulsée au Maroc après s'être plainte à la gendarmerie des coups reçus de son frère.

Mais Sarkozy s'est gardé de critiquer la mesure inique du préfet du Loiret, qui s'attaquait pourtant aux droits élémentaires de toutes les femmes opprimées.

Un jugement contre les réfugiés

Brève
10/03/2010

Les copropriétaires d'un immeuble de standing de Vincennes (Val-de-Marne) ont réussi à faire condamner, à 8 000 € d'amende et 2 500 € de frais de justice, une femme qui possède deux d'appartements qu'elle avait eu l'outrecuidance de louer à l'association « France Terre d'Asile » pour y loger des réfugiés. Le tribunal a ainsi donné raison, sur la base de la notion « d'occupation bourgeoise », aux propriétaires hostiles à toute mixité sociale.

Ce jugement ne va pas faciliter la recherche de logement des gens qui - parce qu'ils n'ont pas un nom français ou pas la bonne couleur de peau - se font déjà rembarrer par les agences immobilières ou les propriétaires racistes.

Patrons hors-la-loi, avec la bénédiction de l’Etat

Brève
08/03/2010

La loi interdit aux supérettes d'ouvrir le dimanche après 13h. A Paris, de plus en plus le font, sans être aucunement inquiétées. Seulement 30 PV ont été dressés en un an, tandis que le responsable d'un Franprix explique au Parisien (7/3) n'avoir eu aucun contrôle en un an. A ce régime, le droit des salariés au repos dominical est une foutaise.

La législation a déjà été assouplie pour les patrons du commerce - mais il y a encore plus simple pour un gouvernement au service des capitalistes : les laisser bafouer la loi en toute impunité.

Le dictateur du Togo reconduit

Brève
08/03/2010

Les accusations de fraude planent sur la réélection de l'homme fort du Togo, Gnassingbé. Il est au pouvoir depuis 2005, date de la mort de son père, le général Eyadema, qui avait pris le pouvoir par un coup d'État en 1967.

Cette dynastie met le pays en coupe réglée au profit de ses amis, les capitalistes français implantés de longue date. Elle se maintient au pouvoir grâce à la protection du pouvoir français, et cela quel que soit le locataire de l'Élysée.

Troupes impérialistes, hors d'Irak !

Brève
08/03/2010

Des élections législatives viennent de se dérouler en Irak, au milieu des assassinats et de la violence dont est victime depuis bien longtemps la population.

Le résultat de l'élection ne sera pas connu immédiatement. Mais de toute façon, elle n'aura aucune conséquence sur qui détient réellement le pouvoir en Irak depuis 2003 : l'armée américaine.

Islande : la population rejette la responsabilité de la crise

Brève
08/03/2010

C'est par plus de 93 % que la population islandaise a rejeté, par référendum, l'idée de payer de sa poche les dettes internationales laissées par les banques qui, après avoir profité de l'orgie de spéculation de la fin des années 2000, ont fait faillite de façon fracassante.

Partout dans le monde, les seuls qui soient suffisamment riches pour payer les pots cassés de la crise, ce sont les capitalistes, les actionnaires des banques et des grandes entreprises. Pas la population travailleuse qui n'a que son salaire pour vivre ou qui souffre du chômage.

Imprimer txt