Brèves

L’augmentation de l’exploitation paye… les actionnaires

Brève
10/06/2010

Sur la base des résultats déjà publiés, les entreprises du CAC 40 devraient verser autour de 35,5 milliards d'euros à leurs actionnaires cette année. Cette somme représente au bas mot la paye, charges comprises, de près d'un million de salariés disposant de 2 000 euros.

Cela démontre à quel point la politique de licenciements et de fermetures d'entreprises est injustifiée.

Erratum

Brève
10/06/2010

Nous avons écrit hier dans cette colonne que Christine Boutin touchait 9 500 euros par mois pour faire un travail bidon.

En réalité, c'est faux et nous nous voyons contraints de rectifier : Christine Boutin gagne en fait 18 000 euros par mois pour faire un travail bidon.

Nous avions oublié ses 2 600 euros d'indemnité de conseillère générale et les 6 000 euros de sa retraite de parlementaire.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !

Brève
10/06/2010

La même Christine Boutin se répand dans la presse pour expliquer le très haut salaire qu'elle touche pour sa « mission » sur la justice sociale, en expliquant que ce haut salaire est justifié par le fait que c'est un « vrai travail ».

Les travailleurs qui touchent le smic feraient-ils, pour Mme Boutin, un « faux travail » ?

Les troupes françaises n’ont rien à faire au Sénégal

Brève
10/06/2010

Mercredi 9 juin a lieu au Sénégal, une cérémonie très discrète marquant le départ des forces françaises. 50 ans après la décolonisation, la France se retire militairement du Sénégal mais en négociant la présence de trois cents militaires regroupés dans un « pôle opérationnel de coopération à vocation régional ».

Autant dire qu'elle souhaite, en dépensant moins, conserver ses capacités d'intervention sur ses ex-colonies où sa présence militaire est de moins en moins acceptée.

Alors, oui il serait temps de mettre fin à cette tutelle, et pas seulement symboliquement.

Christine Boutin : l’homme ne vit pas que de prières

Brève
09/06/2010

L'ex-ministre du Logement, et grenouille de bénitier en chef de la droite, Christine Boutin, éjectée du gouvernement il y a un an, a finalement retrouvé un petit travail pas trop désagréable : réfléchir intensément sur « la mondialisation » pour le compte de Sarkozy, pour le modeste salaire de 9 500 euros net par mois.

Elle devra rendre un rapport sur « les conséquences sociales de la mondialisation ». C'est vrai qu'on réfléchit mieux sur les ravages des licenciements et de la misère avec 9 500 euros qui tombent dans le bec tous les mois.

Christian Blanc, ministre en or

Brève
09/06/2010

Le sous-ministre au « Grand Paris », Christian Blanc, a des petits soucis avec le fisc qui lui reproche des incohérences dans sa déclaration d'impôt.

Ils sont quand même un peu durs, ces inspecteurs des impôts ! Ils croient que c'est facile de s'y retrouver, quand on possède « une résidence dans le 16e arrondissement, un appartement dans le 2e, un studio dans le 15e, une villa en Tunisie, une autre en Bretagne » ? Et qu'on a « 20 ou 25 comptes bancaires ouverts à son nom » ?

C'est compliqué, la vie des riches. Surtout quand en plus, on a pour métier d'appartenir à un gouvernement qui explique aux pauvres, sur tous les tons, qu'il faut se serrer la ceinture.

Jeux en ligne : quand les pouvoirs publics savent travailler vite

Brève
09/06/2010

À peine un mois après la loi autorisant l'ouverture à la concurrence des jeux d'argent en ligne, l'autorité de régulation concernée a déjà agréé 11 opérateurs privés, autorisés à lancer des paris en ligne sur le net. Un temps record pour une procédure de ce type !

C'est que la Coupe du monde commence dans deux jours, et il n'était pas question de priver les sociétés en question de la manne que vont représenter les paris en ligne sur le foot.

Ça fait plaisir de voir que le gouvernement sait parfois prendre des décisions rapides.

Faim dans la monde

Brève
09/06/2010

La FAO table sur une nouvelle campagne céréalière mondiales pour 2010-2011 au même niveau que celle de l'année 2008-2009, qui était une très bonne année. Mais la FAO prévoit aussi une aggravation de la crise alimentaire.

Le système capitaliste et la spéculation qui touche l'agroalimentaire mènent à des situations absurdes : même avec une récolte suffisante, plus d'un milliards de personnes sont sous- alimentées.

États-Unis, des municipalités étranglées

Brève
09/06/2010

D'après le magazine américain Fortune, plusieurs municipalités américaines sont au bord de la faillite. Ce « marché » des dettes des municipalités représente aux États-Unis 2 800 milliards de dollars. Les risques de défaut de paiement des municipalités ont donc de quoi alimenter la panique des investisseurs. Et, comme c'est le cas pour l'État grec, les municipalités au bord de la faillite vont probablement attirer les charognards de la spéculation qui achèveront de les étrangler avec des taux d'intérêts délirants.

Villes, États, collectivités locales... rien n'échappe à la rapacité des banquiers.

Imprimer txt