Brèves

Pimkie : interdiction des licenciements, le grand patronat doit payer

Brève
30/03/2023

Le groupe Pimkie va fermer 64 magasins et supprimer 257 emplois. Voilà ce qu’ont décidé les actionnaires du groupe Pimkinvest, propriétaire de Pimkie et beaucoup d’autres marques d’habillement.

Le patron en rend responsable la baisse de fréquentation des magasins, qu’il fait payer à ses employés.

En prenant dans les caisses des actionnaires de Pimkinvest et de la richissime famille Mulliez qui a construit sa fortune des années durant sur le dos des travailleurs de Pimkie, il y a largement de quoi maintenir les emplois de tous.

Retraites : manœuvres vers des voies de garage

Brève
29/03/2023

Laurent Berger pour la CFDT, soutenu par Philippe Martinez de la CGT, a demandé au gouvernement une médiation pour l’inviter à « faire une pause » dans son offensive contre les retraites des travailleurs. Demande rapidement éconduite par Véran, porte-parole du gouvernement, mais qui rebondit avec un rendez-vous entre Borne et les dirigeants syndicaux.

Difficile d’imaginer ces dirigeants syndicaux assez naïfs pour ne pas savoir que Macron et sa clique ont déclaré la guerre au monde du travail en voulant imposer deux ans de plus pour partir à la retraite. Aussi ces nouveaux appels du pied au gouvernement sont un piège tendu aux travailleurs visant à faire croire que ce qu’ils n’ont pas encore gagné par la lutte pourrait être obtenu par des discussions.

Pour gagner, les travailleurs ne devront compter que sur leurs propres forces et leur arme de la grève, et diriger eux-mêmes leurs luttes.

C’est Darmanin qu’il faut dissoudre

Brève
29/03/2023

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, veut dissoudre un groupe de militants écologistes. Il veut leur faire porter le chapeau des violences policières du 25 mars lors de la manifestation contre la méga-bassine de Sainte-Soline et tenter ainsi de se dédouaner de sa propre responsabilité.

Or ce sont bien des manifestants et non des gendarmes qui sont aujourd’hui entre la vie et la mort, victimes de lancers de grenades de police à hauteur d’homme. Et ce sont aussi les forces de l’ordre qui sont responsables d’avoir retenu les services médicaux qui venaient secourir ces blessés graves.

Ce gouvernement brutal n’arrêtera pas la colère, au contraire.

Fraude fiscale : banques complices

Brève
29/03/2023

Quatre banques françaises, la Société générale, BNP Paribas, sa filiale Exane, Natixis et une banque britannique ont été perquisitionnées par le Parquet national financier pour avoir permis à leurs clients étrangers d’échapper à l’impôt sur les dividendes. Elles partageaient ensuite avec leurs clients les bénéfices de ces fraudes.

La fédération bancaire française n’y voit rien d’anormal, accusant même la justice de nuire aux intérêts de la place de Paris. Car c’est une pratique répandue, et connue publiquement depuis plusieurs années : les bourgeois gros actionnaires sont des malfaiteurs en bande organisée et les banques leurs complices.

L’évasion fiscale, légale ou pas, est constitutive du capitalisme.

Nitrites : le gouvernement propose, les industriels disposent

Brève
29/03/2023

Le gouvernement demande aux industriels de réduire de 20 % les nitrites, même pas de les supprimer, dans les produits alimentaires. Ils ont des effets néfastes sur la santé : l’Agence nationale de sécurité sanitaire a établi un lien avec le cancer colorectal. Mais les nitrites permettent des fabrications avec de la viande de moindre qualité, tout en leur donnant un aspect attrayant.

Le plan sur cinq ans prévoyant de poursuivre la réduction des nitrites n’est pas contraignant pour les industriels. Ils refusent d'ailleurs toute obligation sur ce point, et le gouvernement leur laisse manifestement les mains libres pour agir comme bon leur semble. La santé de la population passae bien après les affaires des industriels de l’alimentation dans l’ordre des priorités gouvernementales.

Migrants : États assassins

Brève
28/03/2023

Au moins une trentaine de migrants d’Afrique subsaharienne sont morts dans plusieurs naufrages au large de la Tunisie la semaine dernière.

Beaucoup d’entre eux ont pris la mer, forcés, le chef de l’État tunisien a prononcé un discours contre « ces hordes de migrants clandestins », déclenchant une vague sans précédent d’agressions racistes contre la communauté noire dans le pays.

Cette démagogie raciste est une des causes de leurs morts. Les autres responsables sont les dirigeants européens qui verrouillent les frontières à tous ces damnés de la Terre.

Israël : un combat qui se poursuit

Brève
28/03/2023

Netanyahou, le chef du gouvernement israélien, s’appuyant sur les partis de sa coalition de droite et d’extrême droite, s’est arcbouté tant qu’il a pu sur sa réforme de la justice, malgré l’hostilité d’une partie croissante de la population.

Depuis douze semaines, des Israéliens descendent dans la rue par centaines de milliers. Les manifestants ne veulent pas voir leur État aux mains de partis religieux et pro-colonisation de la Palestine disposant de pouvoirs étendus, notamment la possibilité de nommer les juges de la Cour suprême.

Netanyahou a finalement parlé de « pause » dans la réforme, dans l’espoir de désarmer la contestation et désamorcer la grève générale. Mais les opposants restent méfiants et le bras de fer continue.

Courtisans intéressés

Brève
28/03/2023

Le gouvernement a dépensé 16 millions d’euros pour des études d’opinion entre 2019 et 2022 et prévoit d’augmenter cette somme de 54 %.

Pourtant manifestement, le résultat n’est pas à la hauteur. Chaque discours de Macron réussit à convaincre un plus grand nombre de s’opposer à sa politique.

Les officines auxquelles il s’adresse lui servent peut-être ce qu’il veut entendre…

Sainte-Soline : gouvernement brutal

Brève
27/03/2023

Trois blessés de la manifestation de Sainte-Soline samedi contre les méga-bassines agricoles, sont en urgence absolue, dont un entre la vie et la mort. Les forces de l’État ont lancé 4 000 grenades, et ont blessé, selon les organisateurs de la manifestation, près de 200 personnes.

Le gouvernement stigmatise des manifestants violents. Mais il est évident qu’un tel déchaînement de provocations et de violences policières, depuis l’annonce du 49-3, vise à intimider tous ceux qui remettent en cause sa politique.

La meilleure réponse à ce gouvernement hargneux est de manier la meilleure arme des travailleurs : la grève partout.

Imprimer txt