Brèves

Austérité : le gouvernement ne manque pas de doses en réserve

Brève
09/04/2021

Le gouvernement verse des dizaines de milliards aux entreprises et emprunte à tout va au nom de la lutte contre la pandémie. Tandis que pour les chômeurs, il peaufine ses attaques : les allocations vont ainsi baisser pour beaucoup d’entre eux.

Le ministère des Finances vient d’annoncer qu’il entend réduire de façon importante la dépense publique dans les prochaines années pour ramener le déficit du budget sous les 3 % du PIB. Moins d’argent donc pour les hôpitaux, pour l’éducation, pour les services utiles à la population.

Les travailleurs n’ont pas à payer l’incapacité du système capitaliste à faire face à la crise sanitaire !

Irlande du Nord : le retour de flamme du Brexit

Brève
09/04/2021

L’Irlande du Nord connaît en ce moment des nuits d’émeutes qui ont commencé par opposer des groupes unionistes, partisans du maintien de cette partie de l’Irlande dans le giron de la monarchie britannique, à la police.

Depuis le Brexit et l’accord avec l’UE, une frontière de fait a été réintroduite entre l’Irlande du Nord et la Grande-Bretagne pour les marchandises, ce que refusent ceux qui combattent la perspective d’une réunification de l’Irlande, par tous les moyens depuis un siècle. Des heurts ont aussi commencé entre jeunes : unionistes contre partisans de la réunification de l’Irlande.

Avec la crise économique, le piège nationaliste peut s'avérer mortel. Car cette évolution détourne les travailleurs du combat commun à engager contre leurs exploiteurs, dont la domination se nourrit de ces divisions.

Salariés ou non, les travailleurs sont touchés par la crise

Brève
08/04/2021

La crise sanitaire a touché un bon nombre de travailleurs non-salariés, dont beaucoup sont de fait exploités par les plateformes type Uber. D’après l’institut de sondage Odoxa, leur revenu aurait baissé de 22 % en un an, et un tiers d’entre eux auraient gagné moins de 1 000 € par mois en 2020.

Bon nombre sont des salariés déguisés, mais dépourvus de tous droits. Malgré leur statut officiel d’entrepreneurs, ils n’ont pas droit aux égards, et surtout aux aides financières, que l’État réserve au grand patronat.

France : patrie des non droits de l’Homme

Brève
08/04/2021

La secrétaire générale d’Amnesty International vient de dénoncer l’État français et sa politique « extrêmement nocive, problématique, et possiblement même dangereuse pour l'ensemble des droits et libertés ».

Cela vaut sur le plan intérieur, avec notamment les restrictions sans fondement au droit de manifester et les moyens répressifs, encore renforcés, utilisés par une police brutale. Mais cela vaut aussi sur le plan international, avec le soutien apporté à de nombreuses dictatures coupables de crimes de guerre voire contre l’humanité, comme l’Arabie saoudite ou le Tchad.

S’il en est ainsi, c’est parce que l’État français a toujours été le défenseur des intérêts de ses multinationales et de l’ordre impérialiste. Il ne pourra en être autrement tant que l’ordre social n’aura pas été renversé.

UE-Turquie : un sommet de sexisme et d’hypocrisie

Brève
08/04/2021

Reçue par Erdogan à Ankara avec Charles Michel, le président du Conseil européen, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a dû se contenter d’une place sur un canapé tandis que les deux autres ont pu, en toute connivence, s’asseoir en vis-à-vis sur des fauteuils.

Nombre de politiciens et de commentateurs ont dénoncé cette marque choquante de sexisme. Mais ils sont plus prompts à le faire quand cela touche une personnalité, qui plus est défenseuse des intérêts de la bourgeoisie dans les salons dorés, que les femmes travailleuses au quotidien.

États-Unis : taxer les entreprises, mais un tout petit peu

Brève
08/04/2021

En 1980 les sociétés étaient encore taxées à 46 % sous Ronald Regan. Sous Obama, l’impôt fédéral sur les bénéfices était déjà tombé à 35 %. Puis Trump l’a diminué à 21 %. Biden veut relever ce taux à 28 %, même pas ce qu’il était sous Obama. Parallèlement, il souhaite la mise en place d’un taux d’imposition minimum sur les sociétés à l’échelle mondiale.

Même si un tel impôt était instauré, les grandes entreprises, et en particulier les multinationales, ont de multiples moyens d’y échapper, de se faire exonérer en tout ou partie de leurs impôts, ce qu’elles font déjà. Mais même prélevés, ces fonds reviendraient en grande partie dans leur poche sous forme de commandes publiques.

Allemagne : Tesla ne pompe pas que l’argent public

Brève
08/04/2021

L’entreprise Tesla installe en région berlinoise une super-usine de construction de voitures électriques. Le problème est que cette usine, destinée à s’agrandir, pompera une partie substantielle de l’eau potable disponible dans la région.

Le patron de Tesla, Elon Musk, a assuré que son usine n’aurait aucun problème d’eau. Il compte sur une nouvelle nappe, que les autorités s’apprêtent à mettre à sa disposition.

Quant à la population de la région, c’est une autre affaire, bien loin des préoccupations d’un capitaliste comme Musk.

Enseignement à distance : un coup des Russes ?

Brève
07/04/2021

Les moyens d’enseignement à distance ont lamentablement buggé dans trois régions, dont l’Île-de-France, au premier jour de la fermeture des établissements scolaires.

Des pannes s’étaient déjà produites au début du confinement il y a un an, alors que le ministre Blanquer affirmait que tout était prêt. Ce coup-là, pour ne pas avouer l’impréparation, il a prétendu qu’il s’agissait d’attaques informatiques venues de l’étranger.

Les enfants le savent : ce n’est pas beau de mentir.

Covid : pénurie de vaccins mais pas de milliardaires

Brève
07/04/2021

Le dernier classement Forbes démontre à qui en doutait que la grande bourgeoisie s’est encore plus enrichie avec la pandémie. En France, le nombre de milliardaires est ainsi passé de 39 à 42 entre 2019 et 2020.

Ces quelques dizaines de parasites, Arnault, Bettencourt-Meyers et Pinault en tête, accumulent à eux seuls 430 milliards d’euros de fortune, en ne recensant que les données connues. Parmi eux, figure aussi avec 3,5 milliards Stéphane Bancel, le PDG du laboratoire américain Moderna, à qui les aides des États et leurs achats à prix d’or ont bien profité.

Si l’humanité est malade aujourd’hui du Covid, elle l’est aussi et surtout du profit capitaliste. Mais pour nous en débarrasser, le seul vaccin sera la révolution sociale.

Imprimer txt