Brèves

Si Versailles lui était compté…

Brève
11/02/2019

Jusqu'à présent, l'ex-PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, n'avait d'ennuis judiciaires qu'au Japon. Cela pourrait changer depuis que Renault a « découvert » qu'il s'était offert le Grand Trianon, à Versailles, pour son mariage fin 2016... en laissant Renault régler l'addition.

Il n'y en avait « que » pour 50 000 euros, une broutille dans le monde de Ghosn. Sauf qu'à trop tirer sur la corde, il a fini par irriter les gros actionnaires.

La justice est saisie. Histoire de rappeler aux PDG comme Ghosn que, même avec des salaires qu'on peine à imaginer, ils ne sont que les larbins, certes très bien payés, des très gros actionnaires.

PSA ferme et encaisse

Brève
11/02/2019

La direction de PSA vient d'annoncer la fermeture du site historique de Peugeot, à Hérimoncourt dans le Doubs. 200 emplois sont directement menacés.

La direction invoque des raisons de rentabilité et de compétitivité, alors même que PSA croule sous les milliards de bénéfices. Et après avoir décidé de fermer son usine de Saint-Ouen, près de Paris, où 320 emplois sont menacés, PSA vient d'annoncer un nouveau plan de 1 900 suppressions d'emplois sous formes diverses.

Produire toujours plus avec toujours moins de travailleurs alimente le chômage et renforce l'exploitation de ceux qui gardent un emploi. Mais les capitalistes s'en moquent puisque ça remplit leurs caisses !

L’or noir et ceux qu’il enrichit

Brève
11/02/2019

Au moment où ils publient leur bilan financier pour 2018, les cinq premiers groupes pétroliers au monde annoncent 80 milliards de dollars de bénéfices cumulés. Un record absolu ! Cela fait 70 milliards d'euros, dont 12 milliards pour le français Total.

Les prix à la pompe sont un véritable racket infligé aux automobilistes, l'utilisation à grande échelle des produits pétroliers contribue à réchauffer la planète. Mais rien de tout cela n'est grave pour les trusts du pétrole et leurs actionnaires, tant que cela les enrichit.

Gares ou marchands de journaux ?

Brève
11/02/2019

En Seine-et-Marne, la SNCF expérimente un nouveau procédé : elle a remis les clés de deux gares aux marchands de journaux des kiosques Relay qui sont à l'intérieur. « Il est absurde que la gare reste fermée en cas d'absence d'un agent, alors que le personnel du Relay attend à l'extérieur », dit-elle.

Il est surtout absurde de laisser des gares sans aucun cheminot, juste pour faire des économies.

L’armée française au secours des dictateurs

Brève
11/02/2019

Au Tchad, des Mirage 2000 français ont bombardé des véhicules rebelles roulant vers la capitale. Macron et l'aviation française ont une nouvelle fois sauvé la mise au dictateur Idriss Déby. Ce dernier avait jadis pris le pouvoir grâce à un coup d'État, avec, déjà, l'aide de la France.

Macron, comme ses prédécesseurs, soutient les pires régimes pour le compte des banques, des sociétés minières, pétrolières, etc. Et le gouvernement français arme notamment les dictateurs d'Égypte et d'Arabie saoudite.

Et quand il parle de démocratie, comme actuellement à propos du Venezuela, c'est pour appuyer un coup d'État, en espérant que Trump laissera une petite place aux trusts français dans le pillage des richesses de ce pays.

Le roi des Ghosn

Brève
09/02/2019

Le désormais ex-patron de Renault, Carlos Ghosn, du fond de sa prison japonaise, prépare-t’il sa reconversion dans un spectacle d’humour ?  À propos de l’utilisation des salons mis à sa disposition pour son mariage dans le château de Versailles, estimés à 50 000 euros, il a, dit-il, « cru que c’était gratuit »… puisque cela « n’avait jamais été facturé ».

À force de se prendre pour le roi du monde… il s’imaginait dans sa naïveté que tout lui était dû.

Affaire Khashoggi : pétrole et contrats d’armements valent bien silence

Brève
09/02/2019

Dès le début de l’annonce de la disparition en Turquie puis de la mort de Jamal Khashoggi, ce journaliste en exil opposant au régime saoudien, l’actuel homme fort de ce pays, Mohammed ben Salmane, passait pour être le commanditaire de et assassinat. Un grand  journal américain vient de rendre public  les menaces de mort, interceptées par la CIA, que Ben Salmane  avait proférées contre Khashoggi. Mais les grandes puissances, à commencer par les USA, ne vont pas se fâcher pour si peu avec un de leurs alliés les plus fidèles au Moyen-Orient, si bon client de leurs marchands d’armes.

L’économie capitaliste source de rivalité

Brève
09/02/2019

Les organisations patronales française et italienne ont lancé un appel au dialogue entre les deux gouvernements devant la montée des tensions entre ces deux pays. Pour elles,  les gouvernements se trompent d’ennemi, le défi oppose l’Europe au monde et non les pays au sein de l’Europe. « L’économie veut unir ce que la politique est en train de diviser » disent-ils.

Entre Brexit, montée des tensions… déclenchés et alimentés par les rodomontades politiciennes des uns et des autres, les patrons dont les marchés s’étendent au-delà de leurs  frontières s’inquiètent.

L’économie capitaliste, basée sur la concurrence et le profit, est à la source de la crise qui porte des politiciens de plus en plus réactionnaires et nationalistes au pouvoir. Une véritable entente des populations ne pourra que reposer sur le renversement de ce système économique.

Commedia dell’arte

Brève
08/02/2019

La France a rappelé son ambassadeur d’Italie pour protester contre la rencontre du ministre italien 5 étoiles Luigi di Maio avec les gilets jaunes de France. Et les commentateurs de s’emballer sur la crise diplomatique à l’intérieur de l’Europe et l’opposition entre pro-européens et nationalistes !

En réalité, d’un côté comme de l’autre des Alpes, les politiciens utilisent ceux d’en face pour faire de la surenchère cocardière afin de soigner leur image auprès de leur électorat respectif.

Avec un tel cirque, ils espèrent occuper l’espace politique et amuser la galerie… Mais cela ne trompe ni n’amuse pas grand monde !

Imprimer txt