Brèves

Illettrisme révélateur

Brève
15/07/2021

Près d’un jeune de 16 à 25 ans sur dix a des capacités de lecture très faibles : c’est ce que montrent les tests passés par les jeunes en France lors de leur journée de défense et de citoyenneté. En plus, 11,9 % sont des lecteurs médiocres, ce qui amène à plus de 20 % le nombre total de jeunes qui ne maîtrisent pas les savoirs fondamentaux.

Il est notable que les départements où ces difficultés sont les plus fortes sont les départements qui concentrent les populations les plus pauvres comme Mayotte, la Somme ou la Seine-Saint-Denis. Voilà où mènent les économies perpétuelles sur les moyens de l’Éducation nationale.

Lafarge-Daesh : l’État français tenait la chandelle

Brève
14/07/2021

Une note des services secrets français, révélée par la presse, montre que l’État français était au courant que le groupe Lafarge, n°1 mondial du ciment, finançait Daesh dans le nord-est de la Syrie.

Entre 2013 et 2014, pour pouvoir continuer à faire tourner sa cimenterie syrienne et dans l’espoir de se placer pour la reconstruction après la guerre, Lafarge a versé quelque 13 millions d’euros au groupe terroriste qui contrôlait la zone.

Les dirigeants de l’État français, qui ressassent en permanence la « guerre contre le terrorisme », composent avec ce même terrorisme lorsque les profits des industriels sont en jeu.

Liberté de circulation et d’installation

Brève
14/07/2021

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 1 146 personnes sont mortes en mer en tentant de rejoindre l’Europe entre janvier et juin 2021, plus du double des chiffres des deux années précédentes.

Une telle hécatombe est le résultat des décisions des pays de l’Union européenne qui bloquent les navires des organisations humanitaires dans les ports et qui financent les milices libyennes pour que les garde-côtes dissuadent les migrants de tenter la traversée quitte à leur tirer dessus. Selon le rapport de l’OIM, plus 15 000 migrants récupérés en mer ont été ramenés en Libye où ils sont « soumis à des détentions arbitraires, des extorsions, des disparitions et des actes de torture. »

La barbarie a des responsables : les gouvernements de ce côté-ci de la Méditerranée.

Chômage : haro sur les chômeurs

Brève
13/07/2021

Dans son allocution, Macron a prétendu résoudre la question de l’emploi avec sa réforme de l’assurance chômage, qui va diminuer fortement les prestations des travailleurs privés d’emploi.

« Il vaut mieux être au travail que chez soi », a-t-il dit, en ajoutant « et ce n‘est pas toujours le cas » : c’est une façon de prétendre que les chômeurs ne veulent pas travailler et sont trop indemnisés. Les nombreux travailleurs menacés de licenciement et les intérimaires en fin de mission apprécieront le cynisme de ce représentant des patrons.

Les travailleurs qui se battent pour conserver leur emploi sont les seuls à lutter vraiment contre le chômage.

Retraites dans le collimateur

Brève
13/07/2021

Macron a rappelé son intention d’attaquer les futurs retraités : selon lui, ils devraient travailler plus vieux et pour certains se voir priver des conditions des régimes spéciaux pour lesquels ils ont cotisé.

C’est une provocation car le travail est de plus en plus pénible pour ceux qui en ont encore un. Quant aux travailleurs licenciés ou précarisés après 50 ans, faire reculer l’âge de la retraite signifie les condamner à une retraite encore plus amputée, donc à la pauvreté.

Bien conscient qu’une telle attaque pourrait déclencher la colère de monde du travail, Macron a précisé qu’il entamerait cette réforme lors les conditions sanitaires seront réunies… comprenez quand il le sentira. En tous cas nous, travailleurs, sommes prévenus qu’il nous faut nous préparer à la contre-offensive.

Capitalisme et virus se font la courte échelle

Brève
13/07/2021

Dans son intervention télévisée, Macron a affirmé que « pour en finir durablement avec la pandémie, nous devons vacciner partout ». Ce ne sont que des paroles car, alors que moins de 2 % de la population africaine est vacciné, il n’avait à promettre que le don de quelques millions de doses, alors qu’il en faudrait plusieurs milliards.

La production de vaccins est bridée par les brevets, qui empêchent de nombreux pays d’en fabriquer, et par le profit des trusts, qui réservent leurs doses aux pays riches au prix le plus fort.

Le capitalisme laisse au virus tout le temps de muter et de faire des ravages.

Constructeurs automobile : pleurez pas la bouche pleine

Brève
13/07/2021

Macron a reçu les dirigeants de l’industrie automobile et de ses sous-traitants. Ceux-ci seraient inquiets de devoir arrêter la production de moteurs thermiques en… 2035 ! Alors ils exigent d’ores et déjà 17 milliards d’euros d’aide de l’État, tout en brandissant  la menace de 100 000 suppressions d’emploi.

Et pourquoi se gêneraient-ils ? L’État abreuve déjà les capitalistes de milliards pendant que ceux-ci suppriment des emplois à l’instar de PSA et Renault.

Rail : privatisations en vue

Brève
13/07/2021

Cinq régions prévoient d’ouvrir à la concurrence une partie de leur réseau de TER. Les requins du rail veulent tous s’accaparer ces nouvelles parts de marchés : Transdev, RATP, Deutsche Bahn, Treniltalia… et bien sûr la SNCF.

Pour eux c’est l’appât de profits, mais pour les travailleurs des TER cela signifiera des conditions de travail encore plus difficiles. Quant aux voyageurs (qui sur ces lignes sont souvent des salariés), cela annonce un service dégradé, des prix qui augmentent, des retards et des économies faites sur la sécurité.

Covid : Véran prépare le tour de vis

Brève
12/07/2021

En préambule de la déclaration de Macron prévue lundi soir, Véran, le ministre de la Santé, a déclaré craindre « une augmentation des cas graves et des hospitalisations », du fait de la prolifération du variant delta.

Mais comme la priorité gouvernementale est de réserver les fonds publics aux capitalistes, et pas de soigner les malades, Véran n’a rien dit sur le recrutement nécessaire de soignants pour faire face à une nouvelle vague.

C’est tellement plus simple d’agiter l’obligation vaccinale et d’en menacer les soignants.

Imprimer txt