Brèves

Contrôles d'identité : « circulez, y a rien à voir ! »

Brève
18/02/2021

La Défenseure des Droits, Claire Hédon, a proposé la semaine dernière de mettre fin aux contrôles d'identité dans certaines zones. Elle a déclaré que 95 % de ces contrôles aléatoires n'aboutissent à rien et ne font que renforcer les discriminations dont sont victimes les jeunes de milieu populaire, particulièrement ceux d'origine immigrée.

Cette proposition a provoqué une tempête de protestations de la part des politiciens dont la démagogie sécuritaire constitue le fond de commerce. Et Darmanin de déclarer : « La police est partout chez elle ». Avec ce genre de déclarations, il ne faut pas s’étonner que la police se croie tout permis.

Bitcoin : la spéculation bat son plein

Brève
17/02/2021

Le cours du Bitcoin, une monnaie virtuelle, vient de dépasser 50 000 dollars, ce qui représente une augmentation de plus de 70 % depuis le début de l’année. C’est un phénomène purement spéculatif, des milliards ne correspondant à aucune création de richesse.

Mais ces milliards qui ont été joués au casino de la finance auraient pu servir à construire des hôpitaux, à former des soignants, à toutes sortes de dépenses permettant de faire progresser les conditions de vie des populations. L’économie capitaliste actuelle, c’est un gâchis permanent et de plus en plus en scandaleux !

Génocide au Rwanda : une preuve de plus

Brève
17/02/2021

Soldat français au Rwanda en 1994

Avec l’ouverture des archives concernant le génocide des populations Tutsi du Rwanda en 1994, des documents sont portés à la connaissance du public. Le dernier en date est un télégramme dans lequel un conseiller diplomatique, aujourd'hui devenu directeur à la DGSE, aurait ordonné aux troupes françaises de laisser les responsables du génocide fuir le territoire plutôt que de les arrêter. Cet ordre venait du service d'Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères.

Une preuve de plus qui vient s'ajouter aux témoignages et aux informations attestant du soutien de l'État français aux auteurs du génocide rwandais.

Chômage : il n’y a que les chiffres officiels qui baissent

Brève
17/02/2021

L’Insee a annoncé une forte baisse des chiffres du chômage pour le quatrième trimestre 2020, avec 340 000 chômeurs de moins. Des chiffres que ni les médias ni même le gouvernement ne font semblant de croire. En effet, pour être compté comme demandeur d’emploi, il faut répondre à des critères stricts, en particulier chercher activement du travail. Or nombre de travailleurs de la restauration, l’évènementiel ou le tourisme ne peuvent plus chercher d’emploi puisque leur secteur est à l’arrêt.

Alors que les plans de licenciements s’accumulent – l’Insee évoque lui-même 360 000 suppressions d’emplois dans le privé – il est évident que le chômage augmente, et augmentera bien plus encore dans les semaines qui viennent. Pour ne pas subir, c’est dès maintenant qu’il faut se préparer, pour exiger et imposer la répartition du travail entre tous, sans baisse du salaire.

Écoles : le mépris du ministère

Brève
16/02/2021

Le ministère de l'Éducation nationale a publié en fin de semaine dernière son troisième protocole sanitaire en 15 jours. Celui-ci a été allégé alors que l'épidémie progresse toujours et que le nombre de cas augmente fortement dans les établissements scolaires. Désormais, plus de fermetures de classes lorsqu'il n'y a qu'un cas de variant anglais, les enseignants et le personnel intervenant dans une classe ne sont plus considérés comme cas contacts lorsque leurs élèves ont été testés positifs, et si eux-mêmes sont positifs, la classe n'est plus automatiquement fermée.

Pour ne pas nuire à l’activité des entreprises et surtout aux profits patronaux, le ministère veut garder les écoles ouvertes, mais sans pour autant déployer des moyens supplémentaires, ouvrir de nouveaux locaux et réduire le nombre d'élèves par classe, ni embaucher du personnel… Le virus du profit a la voie libre. Merci Blanquer !

Troupes françaises hors d’Afrique !

Brève
16/02/2021

Le gouvernement français a convoqué une réunion du G5 Sahel, la coalition de troupes africaines qui intervient aux côtés des soldats français de l’opération Barkhane. Depuis neuf ans qu’elle dure, les groupes djihadistes étendent leur champ d’action au Sahel. Les victimes de cette guerre sans fin sont surtout les populations civiles confrontées aux bandes armées, à la fois celles des djihadistes, celles du G5 et celles envoyées par la France.

Macron va expliquer une fois encore que la France intervient pour le bien des populations. Mensonges ! Ses soldats sont au Sahel pour protéger les investissements des capitalistes français sur le continent africain.

Cinéma politicien

Brève
16/02/2021

Trump a été acquitté lors de son procès suite à l’invasion du Capitole par ses partisans. Les Démocrates visaient à l’empêcher de postuler de nouveau à la prochaine présidentielle. Mais la plupart des élus Républicains n’ont pas voulu se priver d’un démagogue qui pourrait leur servir à nouveau.

Les travailleurs n’ont rien à attendre de ces calculs politiciens. Contre la montée de l’extrême droite, les travailleurs devront s’organiser pour se défendre eux-mêmes.

Parasitisme sans bornes

Brève
16/02/2021

L’État a ouvert une enveloppe de 100 millions d’euros pour subventionner l’installation de bornes de recharge des véhicules électriques.

Ce marché n’étant pas assez rentable aux yeux des capitalistes, l’argent public va ainsi financer les infrastructures permettant aux constructeurs automobiles de vendre leurs voitures électriques, pour leurs profits, bien sûr privés.

Entre constructeurs et État, le courant passe bien.

Indigestion d’inégalités

Brève
16/02/2021

Plus de 2,1 millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire en France, la moitié depuis moins d’un an.

Les plans d’urgence du gouvernement ont permis aux capitalistes de sauver leurs profits et les milliardaires ont vu leur fortune augmenter de 45 % en 2020. Les classes populaires, elles, devront se contenter d’aumônes.

De quoi nourrir la révolte contre un système où les uns se gavent tandis que les autres ont faim !

Imprimer txt