Brèves

Nouveau casting, même scénario

Brève
07/07/2020

Après plusieurs jours de suspense soigneusement entretenu, la composition du nouveau gouvernement Macron II est enfin connue et il ressemble comme deux gouttes d'eau à Macron I. À quelques exceptions près, les principaux ministres sont soit toujours en place, soit ont troqué leur ministère pour un autre. Macron s'est contenté de licencier une poignée d'entre eux, notamment Castaner, trop impopulaire parmi les policiers, dont Macron a tant besoin.

Dans ce cinéma politicien, le choix des acteurs n'a pas grande importance puisque le scénario est déjà écrit. C'est celui mis en oeuvre depuis des années : tout pour les capitalistes.

Bruits de bottes

Brève
07/07/2020

Photo : Jeanne Menjoulet via Flickr

La marine chinoise a organisé des manoeuvres importantes en mer de Chine méridionale, début juillet, autour d'îles disputées entre la Chine et le Vietnam. Ces manoeuvres militaires ont déclenché une vague de réactions de réprobation de la part des pays de la région et comme réplique, les États-Unis ont envoyé deux porte-avions patrouiller dans la même zone.

Les relations commerciales et diplomatiques se tendent depuis plusieurs années entre les États-Unis et la Chine et dans cette confrontation, chacun montre ses muscles à la moindre occasion.

Avec la crise économique, ces tensions vont encore s'aggraver, et les bruits de bottes se multiplier. Jusqu'où ?

Lits supprimés, santé sacrifiée

Brève
07/07/2020

Un rapport du ministère de la Santé vient de rappeler, avec deux ans de retard, que 4200 lits avaient été supprimés en France dans les hôpitaux publics et privés en 2018. D'après les syndicats, ce sont plus de 12 000 lits qui ont été fermés, rien qu'en Île-de-France, entre 1992 et 2020.

Pour arroser toujours plus le grand patronat, les gouvernements ont réduit drastiquement les moyens des services nécessaires à la population, en particulier dans les hôpitaux. Cette politique a eu récemment les conséquences que l'on sait avec la saturation des hôpitaux, notamment franciliens.

Cela n'empêche pourtant pas le gouvernement de prévoir la fermeture de centaines de lits dans les années à venir, y compris dans les services de gériatrie.

De quoi alimenter encore la mobilisation des soignants et de tous les travailleurs.

Plan d’économie à EDF : un mimosa qui ne sent pas bon

Brève
07/07/2020

La direction d'EDF a annoncé un plan d'économie, appelé Mimosa, de 2 à 3 milliards d'euros, pour, dit-elle, éponger les pertes subies pendant la crise sanitaire.

Outre la cession d'actifs, les économies porteraient sur les effectifs, avec un gel des embauches. D'autres économies budgétaires seront dévoilées fin juillet.

À EDF comme ailleurs, pas question de se laisser faire.

HSBC : les attaques contre les salariés se précisent

Brève
07/07/2020

HSBC multiplie les annonces de suppressions de postes pour démontrer à ses actionnaires et à ses gros clients qu'en pleine crise, elle reste profitable. Ainsi, elle projette la suppression des emplois de 35 000 salariés à travers le monde, dont 235 sur 678 postes dans sa banque d'investissement en France. Dans le même temps, elle cherche à se débarrasser de 250 agences et au moins 3 500 salariés.

HSBC a fait des affaires pendant la crise sanitaire, étant en France une grande pourvoyeuse de prêts aux entreprises garantis par l'État. Elle a de grands projets de banque d'affaires. Mais année après année, le seul projet d'avenir pour ses salariés, c'est la porte. C'est pas gagné.

Nier les violences policières, c’est les approuver

Brève
06/07/2020

fresque représentant George Floyd sur un mur de Berlin

La fresque représentant George Floyd et Adama Traoré sur un mur de la ville de Stains et qui dénonçait la violence policière a été vandalisée, avec des mots mettant en cause ces deux victimes.

Le préfet de Seine Saint-Denis, dans les pas d'un syndicat de police et du ministre de l'Intérieur, avait déjà mis en demeure la ville de Stains de modifier une partie du texte, qui visait la police. Le maire PCF de la ville avait refusé.

Cette dégradation est l'oeuvre d'individus solidaires des violences contre les pauvres et les opprimés. Des violences exercées partout dans le monde contre des milliards de femmes et d'hommes, par la même engeance des tenants d'un ordre injuste et barbare.

Nokia Lannion (Côtes d’Armor) : manifestation réussie

Brève
06/07/2020

Photo : @EspaceDesLuttes via Twitter

Après un premier rassemblement le 24 juin, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi 4 juillet à Lannion contre la suppression de plus de 1200 emplois en France par l'entreprise Nokia - dont 402 sur le site de Lannion. La semaine dernière, une manifestation avait déjà eu lieu sur un autre site de l'entreprise, à Nozay dans l'Essonne.

Nokia a encaissé des centaines de millions d'euros de l'Etat ces dernières années, tout en versant 2 milliards d'euros de dividende aux actionnaires en 2019.

C'est cet argent, engrangé par les actionnaires, qu'il faut prendre pour garantir à tous un emploi et un salaire. Pour y contraindre le patronat, les travailleurs devront se battre collectivement.

Castex annonce la couleur

Brève
06/07/2020

Dans une interview au Journal du dimanche, le nouveau premier ministre, Jean Castex, annonce son intention de poursuivre la politique anti-ouvrière menée depuis des années par E. Philippe et E. Macron : il compte mener rapidement à terme les réformes des retraites et de l'assurance chômage, suspendues pendant le pic de l'épidémie, ainsi que le Ségur de la santé - alors que les travailleurs de la santé ont de nouveau manifesté la semaine dernière pour dire qu'on ne répondait pas à leurs besoins en salaires et embauches. Et le soir même, le premier ministre s'est rendu dans un commissariat de La Courneuve, façon de bien affirmer son soutien aux policiers dans le contexte des manifestations contre les violences policières.

Changer de gouvernement pour garder la même politique : le signal est clair. Alors, le monde du travail doit lui aussi se préparer à la riposte !

Castex : de la caste des bons chiens de garde de la bourgeoisie

Brève
04/07/2020

Dans sa première déclaration, le nouveau Premier ministre Castex, parmi une succession de banalités, a déclaré : "Je ne suis pas ici pour chercher la lumière." Comme s’il fallait s’attendre à quelque chose de nouveau. En fait, ce changement de casting ne pouvait pas signifier un changement d’orientation politique. Elle restera toujours au service des riches et des exploiteurs.

Cet homme, comme tous ceux qui se succèdent au même poste, est un réactionnaire revendiqué. C’est un rappel à tous les opprimés, à tous les exploités : pour défendre leurs intérêts, ils devront se préparer à rendre les coups, contre les capitalistes et le gouvernement à leurs ordres.

Imprimer txt