Brèves

Avec ou sans l’Ena, c’est l’État des bourgeois

Brève
17/04/2019

Macron voudrait, semble-t-il, supprimer l'Ena, créée en 1945 avec comme but affiché la démocratisation de la haute fonction publique ! 74 ans plus tard, on nous ressort la même blague mais à l'envers. Macron prétend rendre accessible la haute fonction publique sans distinction d'origine sociale... Quelques jeunes de milieux populaires intégreront peut-être la haute administration. Mais ils seraient toujours sélectionnés sur la même base : la fidélité à un État destiné à maintenir les règles qui font fonctionner l'ordre dominant, l'ordre bourgeois.

La suppression de l'Ena sera, comme le grand débat, une mesure bidon pour calmer la colère populaire tout en épargnant les vrais détenteurs du pouvoir, les grands groupes capitalistes.

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris et le sac du palais d'été à Pékin

Brève
17/04/2019

Le roman de Victor Hugo « Notre-Dame de Paris » a été abondamment évoqué ces derniers jours.

En octobre 1860, le même Victor Hugo écrivait  un autre texte qui dénonçait les pillages menés par les armées française et anglaise à Pékin. Il y comparait Notre-Dame de Paris au Palais d’été impérial de Pékin : "Tous les trésors de toutes nos cathédrales réunies n’égaleraient pas ce splendide et formidable musée de l’orient. (...) Grand exploit, bonne aubaine. L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l’histoire des deux bandits. Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voilà  ce que la civilisation a fait à la barbarie".  

Victor Hugo n'était pas un révolutionnaire, mais il savait voir, écrire et décrire.
 

Rougeole : un fléau du passé toujours présent

Brève
17/04/2019

Les cas de rougeole ont augmenté depuis le début de l'année de 700 % en Afrique et de 300 % en Europe. En 2018, plus de 136 000 personnes sont décédées dans le monde, principalement des enfants. Pourtant, la rougeole pourrait être éliminée si plus de 95% de la population était vaccinée.

Dans les pays riches, les scandales sanitaires récurrents alimentent une méfiance à l'égard de l'industrie pharmaceutique et de sa recherche effrénée de profits. Mais Cette méfiance se reporte trop souvent sur les vaccins, qui sont pourtant sûrs et efficaces. A cela s'ajoute dans les pays pauvres, le fait que les populations subissent en permanence les effets d'un mauvais accès aux soins.

Aujourd'hui, les progrès médicaux permettraient de résorber bien des épidémies qui frappent l'humanité. Mais pour cela, il ne faudra pas laisser la santé dans les mains du « big pharma ».

L'industrie de l'arme... ment

Brève
17/04/2019

L'utilisation par l'armée saoudienne d'armes françaises au Yémen rappelle combien les contrats de ventes d'armes sont cachés de l'opinion Le parlement français ne reçoit, qu'une fois l'an, un rapport sur les contrats qui ont été passés, mais aucun débat n'est organisé sur la base de ce rapport.

Pourtant de tels débats existent en Allemagne, en Espagne ou au Danemark, sans que cela empêche les ventes. Mais en France, le pouvoir des Dassault, Airbus et autre Safran est tel qu'ils ne veulent même pas laisser le moulin à parole du parlement en débattre, même pour la forme.

Seuls les travailleurs sont en mesure d'imposer un contrôle sur l'industrie de l'armement comme sur toute l'industrie.

Notre-Dame de Paris et l’unité nationale

Brève
16/04/2019

L'incendie de Notre-Dame, monument millénaire et bijou architectural, suscite une émotion légitime.

Mais cette émotion a été immédiatement instrumentalisée afin de créer une unité nationale et nous faire serrer les rangs. De Le Pen à Mélenchon, ces dirigeants politiques déplorent avec les mêmes mots la destruction d'un « symbole de la France ». Mélenchon réclame une trêve des élections. Macron faute de mieux, se pose en reconstructeur de l'édifice... pour les décennies à venir. Le milliardaire Pinault annonce un chèque d'au moins 100 millions d'euros. Ce qui n'écornera guère sa fortune.

Les travailleurs et la population laborieuse n'ont rien de commun avec toutes ces génuflexions de circonstances, et avec ceux qui voudraient que tout le monde communie autour d'un même drapeau tricolore. N'oublions pas que leurs ancêtres politiques n'ont pas hésité à mettre Paris à feu et à sang, pour écraser la Commune en 1871.

La police contre les pauvres et les étrangers

Brève
16/04/2019

Le défenseur des droits, Jacques Toubon, a dénoncé la consigne, donnée aux brigades de Police secours à Paris, de contrôler les sans domicile fixe et les personnes soupçonnées d'être étrangères. La pratique est avérée au moins de 2012 à 2018. Le défenseur des droits a demandé à ce qu'une inspection soit ouverte à ce propos dans les commissariats de Paris.

Mais a-t-on besoin d'une inspection pour vérifier que leurs papiers sont rarement demandés aux habitants des beaux quartiers, bien sous tous rapports ?

RN : Après le ravalement de la boutique, le changement de camelote

Brève
16/04/2019

Pour forger son image de parti de gouvernement, rassurer les patrons petits et grands et tous ceux qui possèdent un peu de biens, le RN de Marine Le Pen, vient de revoir toutes ses positions sur l'Europe.

Finie l'exigence de la sortie de l'euro que refuse le patronat et qui inquiète la petite bourgeoisie possédante. Plus question de quitter l'Union européenne ni même de supprimer la Commission européenne, qu'elle vilipendait pourtant. Alors que les lepénistes parlaient d'imposer une « préférence nationale » pour les commandes publiques, ils parlent maintenant « d'incitations fiscales » et de "réformer les institutions".  Bref, comme tous les autres partis bourgeois...

En bonne démagogue, Le Pen et ses amis font la girouette, le temps d'une élection.

Retraités mais combatifs

Brève
15/04/2019

Les retraités ont manifesté pour la cinquième fois depuis que Macron a été élu. Ils ont toutes les raisons de le faire. Ils exigent, et c'est un minimum, l'annulation de la hausse de la CSG sur les pensions et la revalorisation de celles-ci, alors que le gouvernement les fait baisser en les gelant.

Les pensions ne sont pas un cadeau, c'est un dû : les salariés travaillent et cotisent toute leur vie pour y avoir droit. Pas pour que le gouvernement refile ensuite au grand patronat l'argent qu'il vole aux retraités, comme il vole tous les travailleurs.

Fichier attachéTaille
Microsoft Office document icon ec190415.doc33 Ko

Travail volé

Brève
15/04/2019

58 % des salariés font régulièrement des heures sup' non payées. C'est ce que relève une étude d'un groupe spécialisé dans les ressources humaines.

Si c'était faux, le patronat ou le gouvernement l'auraient déjà dit. Mais cette étude confirme que dans de nombreuses entreprises c'est la réalité. Et la justice aurait dû poursuivre ceux qui volent des millions d'heures de travail par an à leurs salariés...

Mais ils restent impunis car tout le système capitaliste a pour base le vol, par les exploiteurs, du produit du labeur de millions de travailleurs. Un système qu'il faut mettre à bas.

Imprimer txt txt