Brèves

Évasion fiscale : ça se passe comme ça chez Mc Donald’s

Brève
17/06/2022

Profitant de la loi Sapin, ministre de Hollande, Mc Donald's a passé un accord avec le gouvernement français : en versant 1,25 milliard d'euros au Trésor public, Mc Donald's ne sera pas poursuivi pour le montage frauduleux qui lui permettait d'expédier les gains des franchisés depuis la France vers le Luxembourg.

En 2019, le chiffre d'affaires généré par l'ensemble des Mc Donald's à l'échelle du monde a dépassé la barre des 100 milliards de dollars. Mc Donald's va payer l'amende mais les noisettes restent pour les actionnaires.

La vérité sort parfois de la bouche des actionnaires

Brève
17/06/2022

« Je suis actionnaire, donc je ne travaille pas moi » : c'est ainsi qu'une dame style BCBG a apostrophé les manifestants pour le climat qui bloquaient l'accès à l'assemblée générale des actionnaires de Total à Paris le 25 mai dernier.

Pour prévenir les catastrophes écologiques qui s'annoncent, il faudra que les travailleurs exproprient ces actionnaires. Ils ne servent à rien, ils le disent eux-mêmes !

Macron à Kiev : mise en scène électorale

Brève
16/06/2022

Macron a débarqué à Kiev aux côtés de l'Allemand Olaf Scholz et de l'Italien Mario Draghi. Ils prétendent venir délivrer « un message d'unité européenne et de soutien au peuple ukrainien ». Des mots creux pour la population ukrainienne qui n'apporteront aucun répit dans l'horreur qui s'abat sur leur pays depuis février.

En revanche, juste avant le second tour des élections législatives, les images de Macron au côté de Zelensky, au milieu des ruines ukrainiennes, ont été calculées pour envoyer un message aux électeurs crédules : « Macron ou le chaos ».

SNCF Brétigny : économies meurtrières

Brève
16/06/2022

Au terme du procès de la catastrophe ferroviaire de Brétigny, où sept personnes ont été tuées en 2013 par un déraillement, le procureur a requis la peine maximale contre la SNCF et 450 000 euros d'amende. La relaxe est demandée pour le petit chef d'équipe qui jouait le rôle du lampiste.

En pointant « la lente dégradation de leurs conditions de travail, impactées par les objectifs de rentabilité qui leur étaient imposés », le procureur a confirmé ce que vivent les travailleurs du rail.

Mais dans ce procès, il manquait ceux qui ont décidé et mis en oeuvre cette politique criminelle de rentabilité : les gouvernements successifs et les hauts dirigeants de la SNCF.

Buitoni : le poison du profit

Brève
16/06/2022

pertes alimentaires chez Buitoni

La direction de Nestlé France affirmait, fin mars, qu'il n'y avait pas eu d'alerte sur son usine Buitoni de Caudry, où ont été produites des pizzas contaminées. Un mensonge éhonté. À plusieurs reprises, en 2012, 2014 puis 2020, les services de l'État avait dénoncé le manque d'hygiène du site.

Mais, respectueux de la propriété privée des industriels, l'État s'en est remis à la direction de l'usine qui, ne se souciant que de la rentabilité financière, négligeait régulièrement l'hygiène.

Pour éviter que ces industriels empoisonnent des gens, il faudra que les travailleurs prennent le contrôle des usines, et de l'ensemble de la société.

Sécheresse : soif de profit

Brève
15/06/2022

Les entreprises qui exploitent les réseaux de distribution d'eau appellent les usagers à la « sobriété ». Ce serait, à les entendre, la seule façon de faire face à la sécheresse.

Il y a des fuites massives dans les réseaux d'eau : 20 % de l'eau serait perdue. Or les Suez, Saur et autres Veolia ont réalisé des milliards de profits mais ont très peu entretenu les réseaux.

Pour continuer à pomper des milliards, ces capitalistes veulent faire payer ces travaux aux usagers.

 

 

Capitalisme : « Jusqu'ici tout va bien... »

Brève
15/06/2022

À la Bourse de Paris, comme à celle de New-York, le cours des actions est en chute. En cause, l'inflation galopante dans le monde, la hausse des taux d'intérêt annoncée par les banques centrales, la désorganisation du commerce international avec la guerre en Ukraine ou encore les confinements en Chine.

Ce qui est clair c'est que les capitalistes n'ont pas confiance dans l'avenir de leur propre système et dirigent l'économie vers une récession.

Pour ne pas sombrer avec le système, il est urgent que les travailleurs prennent les manettes.

Cachez ce baiser...

Brève
15/06/2022

Les Émirats Arabes Unis ont interdit la projection en salle du film Buzz l'éclair, produit par Disney, car on y voit deux femmes s'embrasser. L'homosexualité est un crime dans ce pays où les autorités religieuses imposent des lois d'un autre âge.

Préoccupée par ses profits, la compagnie Disney allait couper la scène litigieuse, avant de se raviser devant les protestations des salariés travaillant sur le film. Même pour un baiser de cinéma, il faut se battre...

Quant aux dirigeants occidentaux qui se proclament progressistes, ni cet obscurantisme ni la féroce exploitation des travailleurs ne les dérangent. Macron s'y est déplacé récemment.

Macron s'en va en guerre... pour la paix bien sûr

Brève
14/06/2022

En visite au salon de l'armement Eurosatory et avant de se rendre auprès de l'armée française en Roumanie, Macron a déclaré « l'industrie de la défense doit rentrer dans une économie de guerre » pour produire des engins de mort « plus vite et au moindre coût ».

Les industriels de l'armement sont chouchoutés : la direction générale de l'Armement prépare la réquisition de matériaux ou d'entreprises civiles à leur profit.

Cela juge le cinéma des « forums pour la paix » organisés chaque année par Macron ou de son récent discours devant le parlement européen où il a prétendu « préserver la paix en Europe ».

 

Imprimer txt