Brèves

Inhumanité

Brève
04/07/2020

l'Ocean Viking en 2019

Avec 180 migrants à bord, le navire humanitaire Ocean Viking erre en pleine mer à la recherche d’un port d’accueil. La situation, qui dure depuis des jours et des jours, a conduit des migrants à des tentatives de suicide et l’ambiance à bord est terrible. L’équipage y a décrété l’état d’urgence.

L’Italie et Malte ont refusé d’accueillir le bateau. L’Italie a proposé le téléphone d’un psychologue ! Les autres pays d’Europe, dont la France, dans un même cynisme, ne font rien non plus. Les migrants doivent être accueillis. Ce sont nos frères de classe.

Toujours aussi arrogant

Brève
03/07/2020

Macron a présenté hier ses projets devant la presse régionale. Comme à chaque fois, du vide, rien que du vide. Sauf qu’il a tenu à rappeler, insistant  même en précisant "je vais être très clair", qu’il y aurait des plans sociaux alors que, dans le même temps, il gave de milliards les capitalistes.

Pire, il prévoit de relancer dès l’été son attaque sur les retraites, notamment en augmentant encore le temps de cotisation. Une réforme dont les perdants seront les travailleurs.

Il persiste, donc. On est prévenu, s’il en était encore besoin. Il faut donc réfléchir à s’organiser pour se préparer à la riposte, collectivement.

Remaniement ministériel : changer pour ne rien changer

Brève
03/07/2020

Macron dit vouloir un « gouvernement de combat », comprenez de combat contre les travailleurs. Il va changer des ministres, une opération d’enfumage classique qui consiste à virer quelques têtes pour tenter de faire oublier le passé. Du cinéma grand format pour masquer le fait que ce gouvernement, comme tous les gouvernements, maintient son cap. Toutes voiles dehors, mille sabords, pour les capitalistes.

Ce n’est pas rue de Ségur qu’on obtiendra satisfaction

Brève
03/07/2020

Le ministère de la Santé a augmenté l’enveloppe prévue pour les hôpitaux, la portant à 7 milliards. Le résultat reste dérisoire, puisque les hausses de salaires prévues, à condition qu’elles soient vraiment appliquées, ne seraient que de 35 à 80 euros par mois par personne. On est loin des 300 euros réclamés par les travailleurs de la santé mobilisés, qui ne feraient que compenser la hausse du coût de la vie sur plusieurs années.

Le gouvernement jette des chiffres en l’air en croyant impressionner l’opinion. Mais ça ne risque pas d’éteindre la colère des soignants.

Scandale de la Dépakine : l’État et Sanofi coupables

Brève
03/07/2020

Pour la première fois, la justice vient de condamner l’Etat à indemniser trois familles dont les enfants sont lourdement handicapés après avoir été exposés in utero à cet antiépileptique vendu par Sanofi durant des décennies. Le géant du médicament, déjà mis en examen dans ce scandale pour « tromperie aggravée » et « blessures involontaires », est également jugé en partie responsable de manquement à l’obligation d’information à l’égard des patients. Mais en arrêtant arbitrairement les procédures à 2004, la justice élimine de fait 80 % des dossiers déposés (alors qu’entre 16 000 et 30 000 enfants ont été victimes des effets de ce médicament ou de ses équivalents). Une condamnation en forme d’absolution partielle scandaleuse.

Demandeurs d’asile : la France de nouveau condamnée… mais ne change rien

Brève
03/07/2020

La France vient une nouvelle fois d’être condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour avoir contraint des demandeurs d’asile à vivre dans la rue, sans ressources et dans des « conditions d’existence inhumaines et dégradantes ». Victoire morale donc, pour les associations qui défendent les droits des demandeurs d’asile. Cela fait des années que les gouvernements successifs mènent une politique qui condamne à des conditions de vie révoltantes des milliers de migrants et demandeurs d’asile fuyant les guerres ou la misère engendrées par l’organisation capitaliste et la domination des grandes puissances.

À la fermeture de la frontière et à la chasse aux migrants, opposons le droit à la liberté de circulation et d’installation de tous.

Ripoux et super Ripoux

Brève
02/07/2020

Une vidéo a révélé les agissements de flics ripoux en Seine-Saint-Denis lors d’une interpellation. Depuis, six policiers de cette brigade sont placés en garde à vue pour faux et usages de faux, extorsions de fonds, vols et détention de stupéfiants… Rien que ça !

On voudrait nous faire croire que ce sont là des agissements rarissimes de quelques policiers égarés, mais ces agissements dans la police ne sont pas si rares que ça. La brigade en question serait dissoute, mais les policiers concernés… mutés. Tu parles d’une sanction ! Et un avocat de leurs victimes souligne qu’ils sont couverts par les autorités judiciaires. A faire de sales besognes, certains le font salement.

Étudiants étrangers : une décision scandaleuse

Brève
02/07/2020

Saisi par plusieurs organisations étudiantes, le Conseil d’État vient de valider la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers originaires de pays situés en dehors de l’Union européenne. La justice administrative ose parler de « modicité » de ces frais, alors que ceux-ci vont par exemple passer de 170 à 2 770 euros pour s’inscrire à une licence. Un racket révoltant qui exclura nombre de jeunes issus des classes populaires d’Afrique et d’ailleurs.

L’État ruine les cités U

Brève
02/07/2020

Dans le même temps, les listes d’attente pour obtenir une chambre dans les cités universitaires s’allongent parce que le ministère a revu à la baisse le nombre de places disponibles.

Racketter les étudiants étrangers, avant de les racketter tous, et faire des économies sur leur dos, d’où qu’ils viennent : les deux faces d’une même politique.

Imprimer txt