Brèves

Accord Macron-Zelensky : par ici la monnaie !

Brève
17/02/2024

Rencontre Macron - Zelensky en 2019

          De passage à Paris, Zelensky a signé avec Macron un accord censé lui garantir le soutien de la France pour deux décennies, et une contribution immédiate de trois milliards d’euros.

          Cet accord garantit surtout les profits des marchands d’armes français et des patrons du BTP « bleu blanc rouge », qui se jettent déjà comme des charognards sur le futur marché de la reconstruction.

          Sacrifié, le peuple ukrainien est utilisé à la fois comme chair à canon par l’impérialisme occidental dans son rapport de force avec la Russie, et comme chair à profiteurs de guerre.

Navalny éliminé : Poutine avertit tous les opposants

Brève
17/02/2024

          La mort d’Alexei Navalny en prison ressemble à bien des disparitions d’opposants à Poutine, présentées par sa dictature comme accidentelles mais qui arrangent bien le plus haut niveau de l’État.

          Cette disparition rappelle à ceux qui sont hostiles à la guerre ce que risquent ceux qui ne filent pas droit.

          Quant aux messages indignés de Biden ou de Macron, représentants d’États qui n’ont jamais rechigné à l’élimination physique d’ennemis politiques, ils rappellent si besoin que Navalny, chantre des vertus du capitalisme occidental, était tout sauf un ami des travailleurs.

Carte scolaire : non aux suppressions de classes !

Brève
16/02/2024

En 2015 déjà...

Depuis quelques jours, les enseignants et les parents d’élèves prennent connaissance des projets d’ouvertures, mais surtout de fermetures de classes dans les écoles primaires pour l’année 2024-2025.

Pour protester contre ces futures « cartes scolaires » qui planifient des conditions d’enseignement dégradées, les rassemblements se multiplient devant les inspections académiques, de la Picardie aux Pays-de-la-Loire… Une colère légitime, qui donne envie de poser le cartable.

 

Congé menstruel : les sénateurs à la pointe… de l’arrière-garde

Brève
16/02/2024

Le Sénat vient de rejeter un projet de loi proposant la mise en place d’un congé menstruel de deux jours par mois pour les femmes aux règles douloureuses… sous le prétexte que cela induirait un « risque de discrimination à l’embauche » !

S’opposer à un progrès des droits des femmes et des travailleuses… en se posant en défenseurs des salariés. Ils sont gonflés !

Stellantis : le festin et ses miettes

Brève
16/02/2024

Le géant de l’automobile Stellantis annonce qu’il va verser en 2024 une prime de 4 000 euros d’intéressement à ses salariés. Une prime en baisse par rapport à celle l’année précédente, alors que les profits du groupe en 2023 ont dépassé le niveau de 2022, pour atteindre 18 milliards d’euros.

Ça plane pour les actionnaires. Mais pour ceux qui produisent leurs richesses à coups d’heures supplémentaires et de cadences accélérées, cette prime rabotée est loin du compte. Elle ne remplacera pas une vraie hausse des salaires, indispensable pour suivre la hausse des prix.

Deux-Sèvres : victimes du séisme et du capitalisme

Brève
16/02/2024

Frappés l’an passé par un tremblement, de nombreux habitants des Deux-Sèvres n’ont toujours pas touché un centime des assurances pour les aider à restaurer leur logement. Contraints de vivre en mobile-home, certains n’ont même pas obtenu de leur banque qu’elle suspende le versement des traites pour une maison qu’ils ne peuvent plus occuper !

Au lendemain du séisme, l’Etat avait juré qu’il se tiendrait aux côtés des victimes de cette catastrophe naturelle. Mais les belles paroles, c’était pour la galerie. Pour contraindre assureurs et banquiers à puiser un minimum dans leurs caisses bien remplies, il n’y a plus personne !

Carburants : les marges des distributeurs flambent

Brève
16/02/2024

Une étude publiée par l’association de consommateurs CLCV pointe la façon dont les marges réalisées à la pompe ont explosé en 2023. Entre 2018 et 2021, elle se situaient autour de 15 centimes par litre en moyenne; et depuis 2022, elles sont passées de 6 à 25 centimes d'euro en moyenne.

Voilà comment les grands groupes pétroliers et de la distribution comme Total font payer les consommateurs et encaissent des surprofits.

Ubisoft : une grève inédite

Brève
15/02/2024

Mercredi 14 février, des centaines d’employés d’Ubisoft, géant français des jeux vidéos et numéro trois mondial du secteur, ont fait grève pour revendiquer une hausse des salaires de 5 %. Ils voulaient aussi dénoncer le harcèlement sexuel pratiqué par de nombreux managers, longtemps passé sous silence par la direction.

L’industrie des jeux vidéos rapporte plus de profits encore que les industries du cinéma ou de la musique. Alors ceux qui produisent ces richesses - informaticiens, développeurs, testeurs, etc. - ont bien raison de réclamer leur dû !

Surpêche : après eux, le déluge !

Brève
15/02/2024

L’Annelies Ilena, surnommé « le navire de l’enfer », vient d’être racheté par la compagnie des pêches de Saint-Malo. Ce navire-usine est si long qu’il ne peut même pas entrer dans le port.

Alors que la surpêche est en train d’épuiser la ressource, ce chalutier est capable de pêcher des centaines de tonnes par jour de merlan bleu pour faire du surimi. Aberration écologique supplémentaire, le poisson sera broyé et transformé en pâte sur le navire, pâte qui sera ensuite déchargée aux Pays-Bas avant de revenir en camion vers l’usine bretonne de la compagnie.

Océans vidés, petits pêcheurs ruinés… mais les profits d’une minorité d’industriels et de financiers avant tout !

Imprimer txt