Brèves

Des milliards avec le sang des peuples

Brève
05/06/2019

La France a vendu pour plus de 9 milliards d’euros d’armes dans le monde en 2018. Ce chiffre est en augmentation de 30 %, s’est félicité le gouvernement.

Parmi les clients, les dictatures sont nombreuses. Et quoi qu’en disent les ministres et autres officiels, ces armes sont utilisées dans des guerres, par l’Arabie saoudite au Yémen ou par l’Inde au Cachemire, entre autres… pour le plus grand profit des Thales, Dassault et autres marchands d’engins de mort.

JO 2024 : gros sous et hypocrisie

Brève
05/06/2019

Le groupe Total vient d'annoncer qu'il ne sponsoriserait pas les Jeux olympiques de 2024 à Paris. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, a réagi en expliquant qu’il était impossible d'associer une entreprise aussi responsable de la pollution de l’environnement que Total à ces JO…

Les organisateurs devront bien trouver quelque part le milliard et demi de fonds nécessaires pour financer cette grande foire du sport mondial. Et sans faire appel aux trusts capitalistes, tous responsables à un niveau ou à un autre de la destruction accélérée de la planète, cela promet quelques migraines aux organisateurs.

Quant à Total, il pourra très bien se passer de cette publicité, ses affaires continueront à bien carburer.

La Françafrique a la peau dure

Brève
04/06/2019

plantation d'huile de palme

Le groupe Bolloré est poursuivi en justice par des organisations non gouvernementales (ONG). Elles espèrent obtenir qu’il améliore les conditions de travail sur ses plantations de palmiers à huile au Cameroun et que cela freine les ravages de la déforestation.

Cela fait suite à une plainte déposée il y a neuf ans. Bolloré avait alors accepté un plan d’action pour régler ces problèmes, puis il était revenu sur sa promesse.

Ayant en grande partie bâti sa fortune sur le pillage de l’Afrique, il n’entend pas réduire ses profits.

 

Plateformes de livraison et d’exploitation parfois mortelle

Brève
04/06/2019

En quelques jours, trois livreurs en deux roues sont morts en région parisienne, à Barcelone et à Londres, renversés par des chauffards ou tués alors qu’on tentait de voler leur scooter. Entre l’allongement des distances de livraison, le raccourcissement des délais et le paiement à la course, les livreurs doivent prendre tous les risques pour gagner chichement leur vie.

Les plateformes Uber Eats, Glovo et autre Deliveroo, se livrent à une guerre sans merci pour le marché de la livraison mais elles le font avec la peau des livreurs, profitant du chômage de masse et de la précarité pour leur imposer des conditions toujours plus dangereuses.

Soudan : les militaires tirent sur les manifestants

Brève
04/06/2019

Depuis la fin du mois de mai, l’armée soudanaise a commencé à réprimer les manifestations à Khartoum, la capitale du pays. Lundi 3 juin, elle a investi le lieu d’un sit-in géant, occupé depuis le 6 avril dernier devant le Quartier général de l’armée, ouvrant le feu sur les manifestants. Le bilan connu est déjà lourd avec au moins 30 morts, mais il pourrait être encore beaucoup plus élevé.

Par ses manifestations massives, la population soudanaise avait obligé l’armée à écarter du pouvoir l’ex-dictateur Omar Al-Bachir aux commandes depuis plus de 30 ans. Mais les généraux comptent bien rester à la tête du pays. Après avoir tenté de mettre fin aux manifestations en jouant la comédie d’une pseudo-transition démocratique, les militaires utilisent la répression brutale.

Mais des appels à de nouvelles manifestations se multiplient.

Circulez, y’a rien à voir

Brève
04/06/2019

Une « marche des mutilés » a eu lieu à Paris, le 2 juin. Elle a rappelé que, depuis le début du mouvement des gilets jaunes, la police a fait au moins 2 448 blessés, dont 293 à la tête, 24 éborgnés, 5 mains arrachées, etc.

Six mois après, aucun coupable de ces violences n’a été condamné. Et on comprend pourquoi car, ce même week-end, le secrétaire d’État à l’Intérieur a dit n’avoir « aucun regret ». Et d’ajouter que « ce n’est pas parce qu’une main a été arrachée, qu’un œil a été éborgné, que la violence (policière) est illégale ».

Le bla-bla sur le droit de manifester, c’est pour les discours. Pour le reste, les autorités couvrent ceux qui cognent et tirent pour défendre un ordre injuste.

Les dockers contre la guerre au Yémen

Brève
01/06/2019

Après les dockers de Gênes il y a dix jours, ceux du port de Marseille, à l’appel de la Cgt ont décidé de refuser de charger toute arme dans les navires à destination du Yémen, pour dénoncer la guerre criminelle que l’Arabie saoudite y mène. Les responsables de la Cgt ajoutent qu’ils "ne chargeront aucune arme, aucune munition pour quelque guerre que ce soit". À bas la sale guerre au Yémen ! À bas la complicité de la France et des autres grandes puissances avec les assassins ! Vive la solidarité internationale des travailleurs !

L'impérialisme français et ses sous-traitants

Brève
01/06/2019

Le ministre Le Drian a jugé que les sept français condamnés à mort en Irak pour participation à l’État islamique avaient bénéficié d'un procès « équitable ».

Ces tribunaux irakiens sont connus des ONG pour pratiquer une justice expéditive.

L’État français, qui se dit en même temps contre la peine de mort, se décharge de ses basses besognes.

Iran : libération de Vida Movahed

Brève
31/05/2019

Vida Movahed était devenue la figure du mouvement d’opposition au port du voile en Iran après être montée, tête nue, sur une armoire électrique dans la rue, en décembre 2017 aux abords de l’université de Téhéran. Condamnée à un an de prison, elle vient d’être libérée le 26 mai après avoir été graciée. Son geste de défi aux autorités religieuses et politiques avait été imité par des centaines de femmes.

Sa libération est un encouragement pour toutes celles qui luttent, en Iran comme ailleurs, contre l’obscurantisme et pour le droit des femmes.

Imprimer txt