Brèves

Méditerranée : la liste sans fin des victimes de la barbarie capitaliste

Brève
26/07/2019

Plus de 110 personnes sont portées disparues après un nouveau naufrage au large de la Libye, portant le nombre de morts de migrants tentant de traverser la Méditerranée depuis le début de l’année à près de 550. Erythréens, Palestiniens, Soudanais : tous fuyaient la misère et  l’oppression. Les survivants vont être enfermés dans des centres de détention où des milliers d’autres sont déjà entassés dans des conditions indignes avec la complicité, et l’aide financière, de l’Union européenne. Cette barbarie actuelle est générée par la politique de grandes puissances qui se disent « civilisées » . Intolérable ! Ne tolérons donc pas !
 

Chômage : un fléau permanent indissociable du capitalisme en crise

Brève
26/07/2019

Le gouvernement se gargarise de l’annonce de la baisse de 14 600 demandeurs d’emplois de catégorie A au dernier trimestre. Mais il reste 3,37 millions de chômeurs de cette catégorie, sans compter tous ceux de l’outre-mer. Quant au chômage de longue durée, il progresse et concerne un quart des 5,78 millions de demandeurs d’emploi officiellement recensés toutes catégories confondues. L’interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous sans perte de salaires en prenant sur les profits demeurent plus que jamais à l’ordre du jour.

Menace de récession : la BCE annonce déjà de nouveaux cadeaux au grand capital

Brève
26/07/2019

Consciente de la nouvelle phase de la crise qui se prépare et des menaces qu’elle fait peser sur les financiers et les industriels, la Banque centrale européenne (BCE) se prépare à  construire aux capitalistes un nouveau pont d’or. En agissant sur deux leviers : la baisse des taux d’intérêts, et un nouveau programme de rachats d’actifs, autrement dit toujours plus de milliards en libre accès pour les banques et les Etats et la promesse que les titres « pourris », dont le marché ne veut plus, seront rachetés avec des fonds publics. La bonne façon pour le monde du travail de faire face à la période qui s’ouvre sera de préparer la défense de ses  propres intérêts.

Une première manche gagnée par les manifestants de Porto Rico

Brève
26/07/2019

Le gouverneur de Porto Rico a annoncé sa démission sous la pression de la rue. Deux semaines de manifestations monstres ont été la réponse de la population à la publication de  messages échangés entre ce gouverneur et administration, messages insultants pour les victimes de l'ouragan de 2017 et les homosexuels. Alors que la population fait face à une situation économiquement catastrophique, l'administration est accusée de corruption. Une partie de l'argent destiné aux reconstructions a été détournée.

Si cette démission ne règle rien, elle est un encouragement pour les classes laborieuses à demander des comptes à cette classe politique et à  ses hauts fonctionnaires véreux.

La Poste : de plus en plus timbrée

Brève
26/07/2019

La Poste a annoncé une augmentation de 4,7 % en moyenne du tarif du courrier. Les prix des timbres rouge et vert augmenteront de 10 % en 2020. Ainsi, en six ans, le prix du timbre aura presque doublé ! Comme si c’était aux usagers de faire les frais de la baisse du volume du courrier transporté. La Poste invoque les difficultés du secteur. Mais avec 900 millions d’euros de bénéfices en 2018, rien ne justifie ces nouvelles ponctions.

Nissan : Non aux suppressions d’emplois !

Brève
25/07/2019

Nissan annonce la suppression de 12 500 emplois et la presse évoque le prétexte avancé : un « effondrement » de son bénéfice net au niveau où il avait été ramené lors de la crise de 2008. Mais il s’élève quand même à 2,5 milliards d’euros, ce qui est plus que confortable ! Sans compter les dizaines de milliards accumulés depuis 20 ans par les actionnaires du groupe.

Autant dire que Nissan a largement les moyens de maintenir les emplois.

Prélevé à la source ou pas, l’impôt sur les salaires reste inique

Brève
25/07/2019

Le gouvernement s’auto-congratule de la réussite du prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source : il va lui permettre de supprimer davantage encore de postes et lui aurait rapporté un milliard supplémentaire.

Pour les travailleurs, il ne devrait pas y avoir d’impôt sur leurs revenus, c’est-à-dire sur leurs salaires. D’autant plus qu’ils payent la TVA sur tout ce qu’ils achètent, impôt inique qui remplit les caisses de l’État, elles-mêmes servant à alimenter celles du grand patronat.

En revanche, il faudrait au minimum prélever à la source sur les profits, fruits de l’exploitation du travail, et imposer le contrôle des comptes de l’Etat et des grandes entreprises par les travailleurs.

Scandale des steacks hâchés : il n’y a pas que la viande qui est pourrie

Brève
25/07/2019

Le Sénat, pourtant peu réputé pour être un repaire de contestataires, a livré un rapport édifiant sur le scandale des steaks hachés frauduleux fournis à des associations caritatives par un organisme d’État, il y a quelques mois.

Il apparaît que 480 tonnes de viande, soit 9 millions de steaks avaient alors été produites dans l’opacité la plus totale, sans aucune traçabilité, sans aucun contrôle, par une poignée de monopoles bien identifiés. Des mœurs de gangsters à l’image de ce système où les industriels et les financiers imposent leurs règles et leurs prix au détriment de toute la société.

Les risques pour la santé des consommateurs ? Tous ces gens-là ne s’occupent que la santé de leurs profits.

Canicule : un poème qui rafraîchit

Brève
25/07/2019

Le temps perdu
Devant la porte de l'usine
le travailleur soudain s'arrête
le beau temps l'a tiré par la veste
et comme il se retourne
et regarde le soleil
tout rouge tout rond
souriant dans son ciel de plomb
il cligne de l'œil
familièrement
Dis donc camarade soleil
tu ne trouves pas
que c'est plutôt con
de donner une journée pareille
à un patron ?

Jacques Prévert

Imprimer txt