Brèves

Éducation nationale : retour à l’anormal

Brève
23/04/2021

En confirmant le calendrier de retour des élèves à l'école car, selon lui, les données sanitaires le permettent, Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, a essayé de rassurer les parents.

Pour avoir l'air de prendre quelques mesures, il annonce des classes en demi-jauge pour les collégiens de 4e et de 3e, ainsi que la mise à disposition d'autotests. Or depuis des mois, ceux qui travaillent dans le système scolaire s'entendent promettre des tests systématiques puis des vaccins... et les attendent toujours !

Blanquer est avant tout préoccupé de libérer les parents pour qu'ils retournent travailler au plus vite. Quant aux embauches, qui seules permettraient d'accueillir tous les élèves en petits groupes, il ne l'envisage même pas en rêve.

Industriels du tabac : plus dangereux que le Covid

Brève
23/04/2021

Le journal scientifique qui avait publié en juillet dernier un article affirmant que la consommation de tabac réduirait le risque de Covid vient de le retirer. Les auteurs de l'étude n'avaient pas déclaré dans leur article qu'ils travaillaient aussi pour des organisations liées à l'industrie du tabac.

Les capitalistes de ce secteur n'en sont pas à leur premier essai pour minimiser le risque de la consommation de tabac. L'article est retiré, mais leur objectif est atteint car il a alimenté pendant des mois cette propagande mensongère.

Tant qu'ils seront aux commandes, ces industriels dépenseront des millions pour tenter de masquer qu'ils s'enrichissent en vendant de la mort.

Perfusion continue pour les entreprises

Brève
22/04/2021

Le patron du Medef avec la ministre du travail

Bruno Le Maire et Elisabeth Borne réunissaient ce 22 avril les syndicats de salariés et avec les représentants des patrons. L'objectif de cette séance de "dialogue social" était le maintien des aides d'urgence aux entreprises pour cause de pandémie.

Le patron du Medef réclame que "la vitesse de réduction des aides soit proportionnelle à celle des restrictions". Il a déjà été entendu puisque Le Maire annonce que l'État continuera de financer le chômage partiel au niveau actuel au moins jusqu'au 1er juillet et "réfléchit" au non remboursement d'une partie des prêts garantis par l'État (PGE).

Faire croire que patrons et salariés ont des intérêts communs est une imposture. Ces aides, captées en majorité par les plus grandes entreprises, ne profitent en rien aux salariés. Et les ministres promettent l'austérité aux classes populaires pour éponger les dettes crées par l'argent public distribué à la bourgeoisie.

Les pollueurs discourent sur le climat

Brève
22/04/2021

Après Trump qui niait le réchauffement climatique, Biden veut soigner son image. À son initiative, une quarantaine de chefs d'État se réunissent pour parler climat. Une réunion virtuelle à distance, pour des engagements qui seront tout aussi virtuels.

Depuis plus de 20 ans les dirigeants des grandes puissances multiplient sommets internationaux et discours solennels sur la réduction des gaz à effet de serre sans résultats. Tous leurs engagements sont de la poudre aux yeux, car aucun ne veut imposer la moindre contrainte et le moindre contrôle sur les capitalistes directement responsables de la pollution.

Brasser du vent n'a jamais fait baisser la température !

Nationalisme et militarisation spatiale

Brève
22/04/2021

Le spationaute français Thomas Pesquet est sur le point de s'envoler, avec trois collègues américains et japonais, vers l'ISS, la station spatiale internationale.

La conquête spatiale a certes de quoi faire rêver. Elle donne un aperçu des immenses compétences de l'humanité, spécialement quand tous les scientifiques mettent en commun leurs connaissances. C'est le cas avec l'ISS, mais pas du tout avec les autres programmes, vers la Lune ou Mars, pour lesquels chaque pays joue solo.

Alors que Macron rendait visite, le mois dernier, au commandement militaire français de l'espace pour une simulation de tir sur satellite, Pesquet a déclaré que « sur Terre, nous avons tracé des frontières, mais nous ne devrions pas le répéter » dans l'espace.

Comme quoi les voyageurs de l'espace ont les pieds sur terre.

Spéculation sur les matériaux de construction

Brève
22/04/2021

Le prix des matériaux utilisés dans le BTP flambe. Le manque de bois de construction, d'aluminium ou d'autres métaux, ont entraîné des hausses des prix de 20 à 30 % depuis janvier. Ces pénuries ne sont pas seulement dues au fait que les chantiers ont repris. Les magnats de l'acier ont volontairement ralenti le redémarrage des hauts-fourneaux pour faire monter les prix. Et les grands transporteurs maritimes internationaux ont réduit le nombre de leurs navires pour faire exploser leurs tarifs.

Les géants du BTP demandent de nouvelles aides à l'État et la possibilité de réviser à la baisse les prix des contrats de sous-traitance déjà signés : de nombreux artisans et PME pourraient faire faillite. En bout de chaîne, les travailleurs licenciés et les consommateurs paieront donc pour les surprofits des grands groupes qui contrôlent le secteur des matières premières.

Tchad : la Françafrique perd un des siens

Brève
21/04/2021

La mort d'Idriss Déby, président du Tchad, au cours de combats contre une rébellion armée, met le gouvernement français dans l'embarras. « La France perd un ami courageux », a déclaré l’Élysée. L’ami en question était parvenu au pouvoir en 1990 après un coup d’État soutenu par la France. Depuis 30 ans, il écrasait toute opposition.

Ce soudard était le principal allié de l'opération Barkhane, la guerre menée par l'armée française au Sahel. Ses troupes sont accusées d'avoir violé des femmes au Niger.

Le père mort, le fils Déby, général à 37 ans, a immédiatement pris le relais, annonçant la dissolution de l'Assemblée nationale et du gouvernement. Macron peut sécher ses larmes, un ami de la France reste au pouvoir au Tchad.

Procès de Viry-Chatillon : des innocents ont fait de la prison

Brève
21/04/2021

Le verdict du procès en appel des auteurs présumés de l'incendie d'une voiture de police, à Viry-Châtillon en 2016, a déclenché manifestations policières et campagne politique. Huit des treize jeunes accusés ayant été acquittés, les juges sont accusés de laxisme.

Mediapart révèle une toute autre version : l'enquête a été menée de façon à trouver coûte que coûte des coupables, quitte à arranger les faits. Des jeunes innocents ont fait des années de prison.

La justice a fini par déjuger les procureurs et juges d'instruction qui avaient validé les mensonges policiers. Mais quatre ans de prison pour rien, surtout à 20 ans, c'est long !

Football : les hypocrites sortent le grand jeu

Brève
21/04/2021

En annonçant la création d'une « super league », fermée et privée, douze grands clubs européens de football ont déclenché une tempête. Les patrons de ces clubs espéraient capter une grande part des droits-télé de retransmission des matches (5 à 6 milliards de bénéfices par an) sans partager avec les autres clubs qui participent à la compétition renouvelée chaque année entre premiers des championnats nationaux.

Mécontent de cette concurrence, le patron de l’UEFA, l'union des clubs européens, a parlé d’une « proposition honteuse de quelques clubs guidés par l'avidité ». L'UEFA a mobilisé les clubs de supporters, toutes les instances du football et a même reçu le soutien de Macron et du Premier ministre anglais, Boris Johnson ! Face à ce tollé, les six clubs anglais ont finalement fait marche arrière.

Avec une moyenne de profits de 2,5 milliards d’euros par an, l’UEFA n’a rien du petit club amateur en difficulté financière. Pas facile d’être un petit requin menacé par une bande de plus gros squales…

Imprimer txt