Brèves

Des milliards perdus…mais pas pour tout le monde

Brève
26/09/2019

Le budget de l’armée va encore être augmenté en 2020 pour atteindre les 37,5 milliards d’euros. Nouveau sous-marin, armée de terre, armée de l’air et même spatiale, les galonnés de toutes les armées seront servis, il n’y aura pas de jaloux.

Combien d’hôpitaux, de bureaux de poste, d’écoles et autres services publics auraient pu être construits et entretenus avec une telle somme ? C’est le cadet des soucis du gouvernement, du moment qu’il satisfait l’état-major et surtout les industriels de l’armement qui toucheront le pactole.

L’impérialisme français entretient ainsi sa présence et des tensions partout dans le monde, ce qui lui permet ensuite de justifier le besoin de s’armer encore plus. Il faut y mettre fin.

L’empêchement de Trump : du cinéma de politiciens

Brève
26/09/2019

Le Parti démocrate des Etats-Unis s’est lancé dans une procédure d’empêchement à l’égard de Trump. Il accuse Trump de trahison pour avoir demandé des renseignements à l’Etat ukrainien sur le fils de son rival Biden en échange de menus services. Cette procédure d’empêchement n’a aucune chance d’aboutir. Il s’agit juste d’une manœuvre des Démocrates dans la campagne électorale pour la présidentielle de 2020.

Les Républicains à la sauce Trump ou autre comme les Démocrates se battent pour accéder au pouvoir afin de servir au mieux les intérêts des trusts américains. Une gué-guerre qui ne concerne en rien les travailleurs.

Justice de classe

Brève
26/09/2019

Une caissière d’un supermarché de La Courneuve, victime d’une fausse couche au travail, qui contestait son licenciement en 2016 devant les prud’hommes de Bobigny a été déboutée. Après deux mois d’arrêt maladie, elle avait été convoquée peu après la reprise de son poste en vue de son licenciement pour « fautes liées à l’exécution de son contrat ». La direction invoque des « erreurs de caisse » : comme si cela justifiait de perdre son gagne-pain ! Cette travailleuse est, elle, convaincue que sa fausse couche est liée à la surcharge de travail et aux cadences qui lui avaient été imposées.

Un licenciement scandaleux et une décision de justice à dénoncer et à combattre.

Vous parlez d’une économie !

Brève
26/09/2019

Un décret prévoit de réduire le train de vie des anciens premiers ministres, qui bénéficiaient jusque-là d'une voiture de fonction et d'un secrétaire à vie. Ils garderont la voiture, mais devront se séparer du secrétaire au bout de dix ans.

Quelle sévérité pour une mesure qui n'entrera en application qu'en… 2029 !

Pour imposer l’austérité aux couches populaires, les mesures s’appliquent beaucoup plus rapidement et radicalement.

Macron, un bonimenteur à New York

Brève
25/09/2019

Intervenant à l’assemblée générale de l’ONU, Macron a repris son rôle de comédien. À moins que ce ne soit plus simplement celui de champion de l’esbroufe. Il s’est successivement posé en défenseur de l’environnement, de l’égalité femmes-hommes, en pourfendeur des inégalités entre riches et pauvres et même en faiseur de paix. Les victimes des exactions de Total ou de l’armée française en Afrique et celles de ses alliés au Moyen-Orient, à commencer par l’Arabie saoudite, apprécieront. Et de pérorer longuement contre un capitalisme jugé par lui « dysfonctionnel » qu’il propose aux dirigeants de changer eux-mêmes. Autant confier l’extinction d’un incendie à un club de pyromanes !

Climat : d’accusé, le gouvernement se fait accusateur

Brève
25/09/2019

Après Macron, qui avait vertement reproché à Greta Thunberg d’être trop "radicale"... pour avoir attaqué la France en justice pour son inaction en matière de lutte contre le réchauffement climatique, c’est Brune Poirson, la Secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire qui s’en est pris à cette jeune militante. Elle a évoqué sa prétendue « haine » en l’appelant à se « retrousser les manches » !

Macron et le gouvernement aiment à donner des leçons au monde entier. Ils apprécient beaucoup moins d’être mis, même symboliquement, au banc des accusés. C’est pourtant là, avec tous les industriels, banquiers et autres dirigeants de l’ordre social qu’ils devraient être.

Décharges sauvages : chacun ses petits soucis

Brève
25/09/2019

L'industrie du bâtiment laisse ses sous-traitants évacuer n'importe où ses déchets en toute impunité. Une commune du Val d'Oise en a reçu 4 500 tonnes en quelques mois. Et en Ile-de-France, la situation va se dégrader avec les 45 millions de tonnes de déblais prévus, générés par la construction du Grand Paris Express.

La secrétaire d’État à l'action écologique et solidaire, Brune Poirson, estime qu'il s'agit d'une problématique locale, et donc que les élus locaux se débrouillent avec leurs déchets en présentant la note aux habitants. Pour elle, pas question de se fâcher avec l'industrie du bâtiment pour… si peu.

Actionnaires de Total : pour eux, ça gaze

Brève
25/09/2019

Pendant que de plus en plus de personnes comptent chaque litre d’essence qu’elles peuvent mettre dans leur réservoir, la multinationale française Total annonce une hausse de ses dividendes de 5 à 6 % pour ses actionnaires. Selon la presse elle devrait leur distribuer quelque 8 milliards de dollars pour cette année… Ce trust ne payait pourtant que 160 millions d’euros d’impôts en 2017.

Total exploite les travailleurs, vole les consommateurs, pille les sous-sols des pays pauvres et pollue la planète, mais qu’importe, l’État français bichonne ce fleuron de l’industrie.

Hold-up contre les retraités : le gouvernement recule

Brève
25/09/2019

Le gouvernement a finalement remisé son idée de dépouiller un peu plus les personnes de plus de 70 ans en leur supprimant l’exonération fiscale dont ils bénéficiaient pour embaucher une aide à domicile salariée.

Le gouvernement avait peut-être calculé que les plus de 70 ans ne descendraient pas dans la rue, mais comme pour la hausse de la CSG sur laquelle Macron avait dû revenir suite à la colère des gilets jaunes, il a peut-être mesuré que l’indignation et la colère n’ont pas d’âge.

Imprimer txt