Brèves

Philippe : rien de neuf à l’horizon

Brève
12/10/2021

L’ex-Premier ministre Édouard Philippe fonde un nouveau parti baptisé Horizons. Il roule cette fois pour Macron, mais il vise la présidentielle de 2027. Dans sa feuille de route, il propose la retraite à 67 ans et des réductions d’effectifs dans la fonction publique.

Pas besoin de jumelles pour voir qu’il s’agit d’un horizon ensoleillé pour le patronat. Espérons qu’il sera obscurci par nos luttes.

France 2030 : quand on aime, on ne compte pas

Brève
12/10/2021

Plus de 30 milliards d’euros ! C’est le montant de la nouvelle hotte du Père Noël, baptisée « France 2030 », dans laquelle Macron prévoit de puiser de futurs cadeaux aux entreprises. Il prétend « réindustrialiser » la France et encourager la transition écologique.

Quand il s’agit de faire ruisseler dans les coffres du patronat, tous les prétextes sont bons.

Violence scolaire : aux grands maux les tout petits moyens ?

Brève
12/10/2021

Dans un lycée professionnel de Seine-et-Marne, une enseignante a été agressée physiquement par un élève de sa classe. L’enregistrement vidéo a vite fait le tour des réseaux sociaux.

Les racines de tels comportements violents de la part de jeunes de milieu populaire sont connues : c’est la violence subie dans cette société depuis leur enfance et l’absence de perspectives qu’elle leur offre.

Pour que le monde enseignant puisse faire face dans des quartiers qui s’enfoncent dans la crise, le minimum serait d’embaucher dans ces établissements un très grand nombre d’adultes : enseignants, assistantes sociales, infirmières, psychologues...

Les gouvernements font l’inverse, avec des résultats tristement prévisibles.

Licenciement abusif : injustice patronale

Brève
11/10/2021

A Russ, en Alsace, le gérant d’un supermarché vient d’être condamné aux Prud’hommes pour licenciement abusif d’une caissière. Employée dans ce commerce depuis 18 ans, elle avait obtenu l’échange d’un morceau de fromage de tête à 3,46 euros, car il lui avait été vendu malgré une date de péremption dépassée. Qu’elle ait alerté ses collègues du rayon charcuterie et obtenu l’échange de l’article auprès d’eux sans passer par l’accueil comme un client ordinaire a constitué la « faute grave » prétexte à la licencier !

Le patron est contraint de dédommager de 18 000 euros, mais ça ne rend pas son emploi à cette travailleuse.

Liban : faillite de la bourgeoisie

Brève
11/10/2021

Samedi 9 octobre, le Liban a été privé de courant pendant des heures, faute d’alimentation en carburant. Depuis, l’électricité a été rétablie, mais ce blackout en dit long sur l’état de délabrement du pays, où la formation d’un nouveau gouvernement n’a manifestement rien changé. Car au-delà de l’énergie, c’est toute la vie sociale qui est frappée par les pénuries, en particulier de nourriture et de médicaments.

La responsabilité de ces catastrophes repose sur l’égoïsme des privilégiés de toutes les confessions, qui continuent de diriger l’État à leur avantage et qui relayent les intérêts de l’impérialisme dans la région, en particulier ceux de la France.

Économies sur le dos des handicapés

Brève
11/10/2021

Photo : APFhandicap

Sur ordre du gouvernement, la majorité macroniste à l’Assemblée nationale a rejeté un projet de loi qui proposait de ne plus lier le montant de l’allocation handicapés aux revenus du conjoint. Les associations revendiquent depuis longtemps cette mesure de simple justice, qui permettrait aux personnes handicapées, en particulier les plus modestes, de voir leur niveau de vie augmenter un peu et d’y gagner en indépendance.

La « déconjugalisation » demandée aurait coûté entre 600 et 700 millions d’euros. C’est apparemment beaucoup trop pour ces députés... qui ne sont pourtant pas à un milliard près quand il s’agit d’arroser les actionnaires des grandes entreprises.

Migrants : liberté de circulation

Brève
11/10/2021

Le gouvernement britannique se vante d’avoir bloqué 1 115 personnes tentant de traverser la Manche à bord de petites embarcations pendant le week-end des 9 et 10 octobre.

Les migrants qui fuient la misère et les guerres sont l’objet d’un chantage entre la France et la Grande-Bretagne, où chacun voudrait que l’autre finance technologies et patrouilles de surveillance.

La surenchère en cours n’empêchera pas ceux qui n’ont plus rien à perdre de risquer leur peau, mais contribue à rendre le passage plus difficile et dangereux.

Légion étrangère : tortures en routine

Brève
11/10/2021

Ruines du camp St-Jean à Corte (Photo : Jean-François Jimenez)

Un ancien légionnaire est en grève de la faim sur les ruines du camp Saint-Jean, en Corse, pour faire reconnaître le passé de la « section d'épreuve » qui y était installée. Les déserteurs et contestataires de la Légion étrangère ont été torturés dans ce camp disciplinaire de 1962 à 1976.

Absurdes travaux de forçat avec des outils faits pour abîmer les mains, bastonnades, cellules d'isolement frigorifiantes et même viols : les prisonniers en sortaient marqués à vie, certains lourdement handicapés. D'autres y sont sans doute morts, les cadres faisant disparaître les corps.

C'est ainsi que l'armée française brisait de jeunes hommes, que leur vie chaotique avait mené à la Légion, afin de maintenir une discipline de fer parmi les troupes à qui elle confiait les pires tâches.

Sommet France-Afrique : nouveau spectacle, vieille politique

Brève
08/10/2021

Manifestants à Montpellier

Prétendant "écouter la jeunesse et la société civile africaine", Macron organise ce vendredi un sommet franco-africain à Montpellier sans le moindre chef d'État africain. Quelques jours plus tôt, il avait taclé les dirigeants algériens et maliens avec une morgue très coloniale. L'armée française et les divers services diplomatiques continuent d'intervenir en Afrique pour défendre les intérêts de Bolloré, Areva et Total.

Quant aux jeunes Africains sans papiers venus à Montpellier pour dénoncer la politique migratoire de la France, ils ont été écoutés... par la police, qui en a placé plusieurs dans des centres de rétention.

Pendant que Macron renouvelle son show, la Françafrique ne change pas trop.

 

Imprimer txt