Brèves

Paris : éboueurs et égoutiers en grève

Brève
18/11/2020

lors d'une autre grève

Depuis mardi, à l’appel de la CGT, une partie des travailleurs de plusieurs secteurs du traitement des déchets et des égouts de la ville de Paris sont en grève. Ils protestent contre la loi de transformation de la fonction publique qui va entrainer la perte de nombreux congés et restreindre leur droit de grève. Ils refusent aussi la suppression d’une prime de 35 euros qui avait été instaurée lors du premier confinement, et ce alors que leur salaire est bloqué depuis des années. Les "travailleurs de la première ligne", salués par le gouvernement au printemps pour leur travail pendant la première vague de Covid-19, ont toutes les raisons de se mettre en première ligne de la lutte.

Le génie humain au service d’une société arriérée

Brève
17/11/2020

Le laboratoire américain Moderna annonce à son tour un vaccin contre le Covid 19 qui serait efficace, lui, à 94,5 %. Il y a une semaine Pfizer en annonçait un efficace à 90 %... En réalité ces vaccins sont encore en phase d’essais cliniques mais cela n’empêche pas les laboratoires de chercher l'effet d’annonces tant les enjeux financiers sont importants. Aujourd’hui ce ne sont pas moins de 46 laboratoires différents qui sont en compétition avec chacun leur vaccin. Irrationnel !

Plutôt que de mettre ces milliers de cerveaux, ces expériences et ces essais en commun, cette recherche de profit a fait perdre un temps précieux, au détriment de l’humanité. Bravo à la découverte, mais pas au capitalisme !

Salaires enseignants : Blanquer rend copie presque blanche

Brève
17/11/2020

Toujours très satisfait de lui, le ministre de l’Éducation vient d’annoncer ce qu’il prétend être une revalorisation salariale des enseignants pour favoriser, dit-il, "l’attractivité" de leur métier. Et ce alors qu'ils sont parmi les moins payés d’Europe. Mais Blanquer n’a concédé que des primes dérisoires, pouvant aller jusqu’à 100 euros pour les débutants, très loin de rattraper la simple inflation depuis 10 ans, et une prime annuelle d’équipement informatique de 150 euros. En matière d’austérité et de mépris, Blanquer n’avance pas masqué.

Violences conjugales : la crise aggrave les tares de cette société

Brève
17/11/2020

Le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’il avait recensé 142 310 victimes de violences conjugales, d’agressions sexuelles ou de viols en 2019, des femmes dans l’immense majorité des cas. Ce chiffre, sans doute très en deçà de la réalité, est de nouveau en augmentation de 16 % par rapport à l’année précédente, de même que le nombre de féminicides. Et avec le confinement, ses huis-clos, les difficultés supplémentaires dans les familles et la dépendance financière des femmes, cela s’empire.

Le monde d'après est de plus en plus dur. Encore plus dur pour les femmes.

 

Assureurs de haut vol

Brève
17/11/2020

Une association de consommateurs, confortée par les statistiques de la Sécurité routière, a calculé que les assurances ont fait une économie de 2,2 milliards d’euros, lors du confinement, du fait de la diminution des accidents de la route. Or, elles prévoient pour 2021 une augmentation de 1,5% à 2% de leurs tarifs.

En avril, la Fédération française de l’assurance avait pourtant déclaré : « S’il se trouve que les primes perçues ont été supérieures aux sinistrés payés, cela se répercutera sur les tarifs de 2021. » Et sept mois plus tard, elle ajoute : « Ce n’est pas aussi simple. Il y a plein d’autres paramètres qui entrent en compte. »… Comme leurs profits sans nul doute ?

Le gouvernement agit pour la santé des profits

Brève
17/11/2020

Une étude de l’Institut des politiques publiques montre que les plus gros bénéficiaires du plan de relance du gouvernement seront les plus grosses entreprises, sans rapport avec l’impact de la crise sanitaire sur leurs résultats. Ainsi, la baisse de 20 milliards d’euros de l’impôt de production était une revendication du grand patronat avant le covid. Aujourd’hui, il a gagné !

Ce virus apparaît donc comme un prétexte commode pour satisfaire l’appétit du grand patronat.

Partition dangereuse

Brève
17/11/2020

Alors que l'île de Chypre est en partie occupée par les troupes turques depuis 1974, la fuite en avant d'Erdogan pour se maintenir au pouvoir en s'appuyant sur une coalition de partis religieux et d'extrême droite vient mettre de l'huile sur le feu. Il a organisé un pique-nique festif pour défendre la formation de deux États séparés, pique-nique qui a été gâché par le mauvais temps. Mais un pas de plus a été franchi dans l'escalade entre la Turquie et les pays de l’Union européenne qui n'ont jamais reconnu cette partition.

À l’heure de la mondialisation, les murs, les frontières se forment et se renforcent entre les peuples, créant des fossés de sang dans de nombreuses régions du globe.

 

La grande distribution profite du confinement

Brève
16/11/2020

Les mastodontes de la grande distribution, Carrefour, Auchan, Casino, Monoprix, viennent de mettre 100 000 de leurs salariés en chômage partiel avec au passage pour nombre d’entre eux une baisse de leurs revenus conséquente.

Les capitalistes de la distribution prétextent la baisse de leurs chiffres d’affaires depuis qu’ils doivent fermer les rayons de produits qui ne sont pas de première nécessité. En réalité, ces groupes qui font des marges énormes, y compris lors du premier confinement, se font payer par l’État dans les grandes largeurs le manque à gagner de la fermeture de ces rayons. C’est cadeau.

Vaccin anti-covid : des profits bien au chaud pour Sanofi

Brève
16/11/2020

Juste après l’annonce par Pfizer et BioNTech que leur vaccin contre le covid-19 était sur le point d’être lancé mais nécessitait d’être conservé à -70°C, Sanofi prétend que le sien pourrait être gardé dans un simple réfrigérateur, facilitant la conservation de la chaîne du froid. Une annonce qui, à elle seule, peut doper un peu plus encore la spéculation et les fortunes des actionnaires.

Crise sanitaire et économique ou pas, les capitalistes ne rompent pas la chaîne de leurs profits.

Imprimer txt