Brèves

À tous les coups ils gagnent

Brève
16/07/2019

Après avoir envoyé des milliards par-dessus bord avec les nouveaux sous-marins nucléaires, le gouvernement prévoit d'envoyer des milliards dans l'espace. Marchant dans les pas des États-Unis, il s'agirait de se donner les moyens de préparer « la guerre des étoiles » à grand renfort de coûteux satellites tueurs. Pour cela un « grand commandement de l'espace » devrait être créé d'ici la fin de l'année. L'argent envoyé en orbite ne sera pas perdu pour tout le monde : il remplira les caisses des industriels de l'armement. C'est, de façon terre à terre, le principal objectif de ce projet.

Eternit : non-lieu pour un crime patronal

Brève
16/07/2019

Eternit, premier producteur mondial d'amiante, cette fibre hautement cancérigène, responsable de milliers de morts chaque année, avait été visé en 1996 par une plainte pour homicides et blessures involontaires, déposée par des salariés. Une ordonnance de non-lieu vient d'être rendue sous la pression des industriels qui utilisent tous les moyens pour retarder les procédures pénales et se décharger de toute responsabilité. La Justice, qui ne mérite pas son nom, montre une nouvelle fois dans quel camp elle se situe.

Amazon n'a pas raté sa « promo »

Brève
16/07/2019

Des salariés d'Amazon se sont mobilisés lundi 15 juillet, en débrayant et en organisant des rassemblements dans plusieurs pays, le jour du « prime day », journée de promotion, durant laquelle l'entreprise espérait des ventes record.

Ils dénoncent les semaines à rallonge, le refus de tout accord collectif, la suppression des pauses, les cadences de travail et les contrôles rigoureux et fréquents des temps de travail.

En Pologne plusieurs mois de conflit avaient abouti à des augmentations de salaire et à des créations de poste.

Une leçon que la direction devrait apprendre.

Il faut changer le monde !

Brève
16/07/2019

Un rapport de l'ONU signale que la faim dans le monde touche maintenant 821 millions de personnes, soit 10,8 % de l'humanité. Ce chiffre est en hausse depuis 3 ans. Si l'on ajoute les personnes touchées par la famine et celles touchées par l'insécurité alimentaire, il y a plus de 2 milliards de personnes qui n'ont pas régulièrement accès à de la nourriture saine et en qualité suffisante.

Ces chiffres accablants jugent toute l'organisation sociale de la société, car les connaissances, les capacités productives sont largement suffisantes pour nourrir toute la population.

Perdre sa vie à tenter de la gagner

Brève
16/07/2019

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’existe pas en France de donnée chiffrée globale sur les accidents du travail. Selon l’Assurance-maladie, au moins 530 salariés du secteur privé sont décédés sur leur lieu de travail en 2017. Il faudrait y ajouter les 264 personnes qui se sont tuées sur leur trajet et des cas de suicides.

Mais des catégories entières de travailleurs ne sont pas comptabilisées dans ces statistiques, comme les fonctionnaires, les travailleurs ubérisés, les autoentrepreneurs, livreurs, travailleurs sans papiers ou non déclarés.

Les statistiques indiquent quand même que les accidents mortels touchent principalement les ouvriers (66 % des décès en 2017), et que l’intérim est le plus dangereux.

Le chômage massif, avec en conséquence la précarité qui se généralise, nuit gravement aux conditions de travail de tous, et chaque année dans un des pays les plus riches du monde des centaines de travailleurs le payent de leur vie, dans l'indifférence des dirigeants.

Rafle aux États-Unis

Brève
16/07/2019

Ce week-end, les États-Unis ont lancé une gigantesque rafle, visant plusieurs milliers de migrants en situation irrégulière.

Une enquête récente avait pourtant révélé les conditions de détention inhumaines des camps de rétention au Texas, où des centaines de personnes sont parquées derrière des clôtures métalliques et dormant à même le sol en béton. Mais cela n'arrête pas Trump.

Pour le milliardaire Trump il s'agit de flatter les préjugés les plus réactionnaires de son électorat en vue des prochaines élections présidentielles. Mais pour des millions d'immigrés vivant aux États-Unis, cela signifie un climat de traumatisant de traque et de peur.

Pour dédouaner la responsabilité des capitalistes du chômage et de la pauvreté, le gouvernement américain mène la guerre aux pauvres.

14 juillet : les vendeurs d'armes amusent la galerie

Brève
15/07/2019

Ce défilé du 14 juillet, comme les précédents, a été l'occasion d'un déballage couteux et choquant d'engins de mort déployés par l'armée française dans différentes parties du monde. Voilà une publicité gratuite pour les marchands d'armes et de technologie !

Outre l'homme volant, les medias se sont attardés sur les mini-drones, et en même temps sur le fusil anti-drones.. Quand on nous dit que ce spectacle, théâtralement mis en scène, filmé, diffusé, rediffusé jusqu'à l'écoeurement a l'avantage d'être gratuit pour le bon peuple c'est une douce blague, car ce sont les sous de nos impôts qui roulent sur fond ressassé de Marseillaise, sur les pavés des Champs-Elysées.

Petite bavure entre amis

Brève
15/07/2019

Le parquet de Nice a été dessaisi du cas de Geneviève Legay, cette manifestante blessée par une charge de police à Nice le 23 mars.

Le procureur de la République de Nice avait dans un premier temps affirmé, contre toute évidence, que la police n'était pas en cause. Il avait ensuite confié l'enquête à la conjointe du policier responsable des opérations le jour de l'incident. Devant la suspicion légitime que suscitait la procédure, le dossier a été confié à un autre tribunal. Sera-t-il plus impartial ? Espérerons-le pour Geneviève Legay et ses soutiens.

De Rugy : un écologiste qui consomme sans modération… aux frais de la princesse

Brève
12/07/2019

Petites bouffes entre amis à base de homards et de grands crus aux frais de l'État ; dressing à 17 000 euros pour son logement de fonction dans le chic hôtel de Roquelaure à Paris ; logement à caractère social près de Nantes, sa ville d'origine : les révélations de Mediapart sur François de Rugy s'accumulent. Le ministre de la transition écologique, ex-dirigeant des Verts, ex-candidat à la primaire de la gauche rallié opportunément à Macron, n'est visiblement pas un adepte de la décroissance, même pas de la sobriété !

Plein de délicatesse, il a licencié d'un claquement de doigt sa cheffe de cabinet dès que la presse a révélé qu'elle était logée dans une HLM. Mais lui refuse de démissionner, soutenu, pour l'instant, par Macron et Philippe qui avaient eu du mal à remplacer Hulot à ce poste.

Outre la mesquinerie du personnage, cette affaire montre, une fois de plus, comment le personnel politique singe les grands bourgeois qu'il sert dans les ministères.

Imprimer txt