Brèves

Prime à l’hypocrisie

Brève
22/12/2020

Macron avait promis qu’une prime serait versée avant Noël aux aides à domicile ayant travaillé pendant le confinement.

À quelques jours de la fin de l’année, de nombreuses travailleuses n’ont rien touché. Dans certains départements, seules les salariées des associations ont reçu la prime, pas celles des entreprises. Presque partout, les auxiliaires employées par des particuliers ont été exclues du dispositif. Et le montant est très variable selon les départements.

Avec les travailleurs, les promesses non tenues sont la seule chose dont l’État n’est pas avare.

Une comptabilité accusatrice

Brève
22/12/2020

L’ONU annonce 3 174 morts sur les différentes routes empruntées par les migrants en 2020, et il y en a sûrement bien plus.

Chassés par les guerres et la misère, les migrants sont obligés de prendre tous les risques car les États des pays les plus riches de la planète dressent contre eux des barbelés.

L’ONU, bien incapable de garantir la libre circulation et d’installation de tous, ne fait que compter les morts chaque année. Ces statistiques mesurent tout simplement la barbarie de cette société.

Chômeurs, vous êtes fliqués

Brève
22/12/2020

La loi de Finances votée jeudi 17 décembre a renforcé les moyens pour Pôle emploi de contrôler les chômeurs.

Alors qu’elle peut déjà utiliser des informations sur les comptes en banque et sur les propriétés immobilières des chômeurs, l’agence pourrait aussi avoir accès aux relevés téléphoniques et au fichier des assurances-vie.

Faute de faire baisser le chômage, Pôle emploi devient une agence de surveillance digne du contre-espionnage.

Non au secret des affaires !

Brève
22/12/2020

La Commission européenne garantit le secret des prix d’achat des vaccins, une exigence des laboratoires producteurs. 1,3 milliard de doses pour quelque 10 milliards d’euros sont sur la table. L’équipe, elle aussi secrète, chargée par l’UE de négocier avec les industriels, compte au moins une figure qui a travaillé pour un lobby pharmaceutique.

Dans ce domaine, comme dans toute l’industrie, l’opacité règne, protégée par les pouvoirs publics. Le secteur pharmaceutique devrait être soumis au contrôle permanent des travailleurs et des consommateurs.

Renaulution ? Non, RenauLUTTONS !

Brève
18/12/2020

Le groupe Renault annonce qu’il dévoilera début janvier le contenu de son plan de « redressement » du groupe, que le nouveau patron Luca De Meo a nommé en toute modestie Renaulution.

En guise de révolution, rien de bon à attendre pour les travailleurs : le groupe prévoit 15 000 suppressions de postes dont 4 600 en France, et la fermeture de son site de Flins. En revanche le nouveau boss, lui, s’est attribué une paye qui pourra monter à 5,85 millions annuels…

Pour justifier ces saignées, Renault annonce une perte nette de plus de 7 milliards au premier semestre cette année. Vrai, faux ? Pour les combler, il y aurait une solution simple : piocher dans les 12 milliards de trésorerie du groupe ou dans les 25 milliards de bénéfices dégagés ces dix dernières années.

Grève des électriciens d’EDF

Brève
18/12/2020

La mobilisation grandit parmi les salariés d’EDF contre le projet Hercule, qui consiste à diviser l’entreprise en trois entités, le nucléaire, l’hydraulique et le renouvelable, sous prétexte de conformité avec les directives de Bruxelles. En réalité, il s’agit de séparer les activités les plus rentables en vue de leur revente au secteur privé.

La poursuite du démantèlement du secteur public de l’énergie ne sera profitable ni aux salariés, qui devraient travailler dans les filiales privatisées, ni aux consommateurs, qui risquent de voir leur facture grimper encore avec l’introduction de la concurrence dans la distribution d’électricité.

Macron : à la Lanterne !

Brève
18/12/2020

Le président a donc été testé positif.  On le voit serrant la main à un visiteur et d’autres, banquetant avec de nombreux convives, loin des gestes barrières qu’on nous préconise. Du coup, il s’est isolé à la luxueuse résidence officielle de la Lanterne à Versailles. Mais les cas contacts avec le grand patronat, en présentiel ou en virtuel, ne s’interrompront pas.

Dupont-Moretti : cas contact de Sarkozy

Brève
18/12/2020

Deux syndicats de magistrats ont porté plainte contre le ministre de la Justice devant la Cour de justice de la République pour « prise illégale d’intérêts ». Ils l’accusent notamment d’avoir voulu étouffer une partie de la procédure visant Sarkozy, dont il avait défendu en tant qu'avocat il y a peu les intérêts, en lançant une enquête administrative sur des magistrats du Parquet national financier. Mais les liens entre la bourgeoisie, ses hommes de paille et l’appareil d’État sont si nombreux que les petits services rendus entre amis de classe finissent par se savoir et n’étonnent plus personne.

Wall Street : champagne au bord du gouffre

Brève
18/12/2020

Après que la Réserve fédérale américaine ait annoncé prolonger pour une longue période ses injections de liquidités sur les marchés, alors que le chômage explose de nouveau, la Bourse de Wall Street a atteint de nouveaux records. Les spéculateurs lorgnent avec gourmandise sur les centaines de milliards du nouveau  « plan de relance » dont discutent les deux partis, Républicain et Démocrate. On se souvient, même si l’épisode est lointain, qu’après le choc avec l’iceberg qui allait jeter le Titanic par le fond, on sablait le champagne dans les salons des premières classes du paquebot. Tout comme à Wall Street aujourd’hui.

Imprimer txt