Brèves

Afflelou a de bons yeux

Brève
01/11/2022

L’opticien Afflelou installe un service de téléconsultation avec un ophtalmologiste au sein d’une partie de ses magasins. Il prétend ainsi lutter contre les déserts médicaux. Vu le manque d’ophtalmologistes dans le pays, cela peut dépanner.

Mais que le patient soit de fait incité à acheter sur place les lunettes prescrites par l’ophtalmologiste et que cela augmente les ventes du groupe est évidemment une coïncidence !

En tout cas, les lunettes d’Afflelou lui permettent de voir loin en matière de profits.

Qatar : après l’exploitation, l’expulsion

Brève
01/11/2022

Des milliers d’ouvriers étrangers des chantiers de construction de la Coupe du monde de football au Qatar ont été expulsés de leurs logements la semaine dernière, pour faire de la place aux supporters à venir.

Une ignominie de plus dans l’organisation de cette compétition qui a déjà rapporté des milliards aux grands groupes du BTP, au prix de la vie et de la santé de centaines de milliers de travailleurs venus construire les stades dans des conditions révoltantes.

Electrolux : pile je gagne, face tu perds

Brève
01/11/2022

Le siège d'Electrolux à Stockholm

Le groupe suédois d’électroménager Electrolux a annoncé 4 000 suppressions de postes dans le monde, sous prétexte d’une perte de quelques dizaines de millions d’euros cette année. Cette annonce a fait tout de suite monter le cours de l’action en Bourse.

Ce groupe a fait des centaines de millions de bénéfices les années précédentes, largement de quoi garantir le maintien de tous les postes. Mais dans la logique capitaliste, quand ça rapporte, c’est bon pour les actionnaires, et quand ça rapporte moins… eh bien c’est toujours bon pour les actionnaires !

Musk s’offre Twitter : une « liberté » très profitable

Brève
01/11/2022

Le multimilliardaire américain Elon Musk a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars, soi-disant pour garantir la liberté d’expression sur ce réseau social.

En réalité, ce réseau devrait lui rapporter gros, et lui fournir un moyen d’influencer l’opinion, comme le font tous les capitalistes propriétaires de médias partout dans le monde.

Ils parlent de liberté d’expression, mais c’est avant tout leur droit de s’enrichir en vendant leurs salades.

Transports publics : sans conducteurs, ça coince

Brève
01/11/2022

À Argenteuil, grande ville de banlieue parisienne, la fréquence des bus a baissé de 8 %, car il manque trente conducteurs. Devant la colère des usagers, la mairie demande des comptes à Keolis, filiale à 70 % de la SNCF à qui IDF Mobilités, géré par la région, a délégué le réseau de bus local.

Keolis répond que cela touche tous les transports publics en Île-de-France. Effectivement, 1 500 postes y sont vacants, et d’autres régions sont touchées aussi. Mais un chien mouillé n’en sèche pas un autre !

La faute en revient justement aux employeurs (Keolis, Transdev, SNCF...) qui payent trop peu, en même temps qu’ils dégradent les conditions de travail des conducteurs depuis des années.

Brésil : Bolsonaro sorti, la lutte de classe continue

Brève
31/10/2022

Lula au forum de Davos en 2007

Au second tour de l’élection présidentielle brésilienne, Lula a battu Bolsonaro de justesse. Si la défaite du président d’extrême droite aura réjoui bien des travailleurs, la victoire de Lula ne les protégera en rien des attaques de la classe capitaliste, qui l’a d’ailleurs soutenu contre le président sortant.

Derrière les discours de Lula et de la gauche sur la lutte contre la pauvreté, le mal-logement et la déforestation, ce sont les possédants qui décident. Et ils sont connus au Brésil pour le recours aux moyens les plus violents quand il s’agit de la défense de leurs intérêts.

Aux ouvriers et aux petits paysans de se donner tous les moyens de défendre les leurs !

Prix toujours en hausse, salaires toujours en berne

Brève
31/10/2022

L’Insee annonce que l’inflation sur un an s’élève à 6,5 %, et près de 12 % pour les prix alimentaires. Chacun peut mesurer en faisant ses courses que c’est bien plus pour de nombreux produits de base. Les salaires sont toujours à la traîne, provocant des mouvements de travailleurs dans de nombreuses entreprises.

La seule perspective qui puisse sortir le monde du travail de l’impasse est la généralisation de ces mouvements, pour imposer partout les augmentations de salaires nécessaires, et leur indexation sur la hausse réelle des prix. Se préparer, en discuter, s’organiser, c’est l’urgence pour les travailleurs, dans tous les secteurs et toutes les régions !

« Méga-bassines » : le gouvernement planifie l’écologie avec des CRS

Brève
31/10/2022

Dans les Deux-Sèvres, des milliers de personnes ont manifesté les 29 et 30 octobre contre la construction d’une « méga-bassine » et le risque vider les nappes phréatiques au seul bénéfice des gros propriétaires de champs de maïs.

En autorisant cette retenue d’eau, en interdisant le rassemblement, en déployant 1 500 gendarmes et CRS et en gazant les manifestants, l’État porte l’entière responsabilité des violences qui ont éclaté.

Quant à l’appellation d’« éco-terroristes » brandie par Darmanin, elle irait à merveille aux industriels pollueurs comme Total... contre lesquels il n’envisage évidemment pas un seul instant de mobiliser l’appareil d’État.

Le blé de la guerre

Brève
31/10/2022

En riposte à une attaque de drones visant sa flotte en mer Noire, la Russie a annoncé la suspension de l'accord sur l'exportation de céréales ukrainiennes.

Les États-Unis en profitent pour accuser la Russie d’affamer ainsi les pays pauvres. Ils masquent ainsi les responsabilités des principaux capitalistes exportateurs mondiaux de céréales, comme l’américain Cargill ou le franco-suisse Louis Dreyfus, qui font leur blé en spéculant sur les tensions guerrières.

Les conséquences sont des pénuries et des augmentations de prix dramatiques pour les populations.

Imprimer txt