Brèves

Lapin crétin

Brève
17/05/2019

François Pinault, qui a promis de donner 100 millions d'euros pour Notre-Dame, n’est pas seulement amateur de vieilles pierres gothiques mais aussi d'art contemporain. Sa filiale Christie's de New-York vient de vendre pour 91 millions de dollars une sculpture de Jeff Koons qui représente un lapin gonflable en acier.

Son auteur devient ainsi le plus cher artiste vivant. Après cette vente au montant exorbitant, le PDG de Christie's a déclaré "avant cette semaine, il y avait des questions sur la vitalité du marché de l'art".

Quant à la vitalité des richards comme Pinault et les siens, ça a l'air de bien aller... jusqu'à ce que le peuple mette fin à ces opérations spéculatives indécentes.

Affaire Karachi : attention à l'excès de vitesse

Brève
17/05/2019

Vingt-quatre ans après les faits, cinq ans après le début de l'enquête, les investigations sont terminées sur un éventuel financement illégal de la campagne présidentielle de Balladur en 1995. Balladur était alors Premier ministre et concurrent de Chirac pour accéder à l'Élysée. Il est soupçonné d'avoir profité de la vente de frégates au Pakistan pour financer sa campagne électorale. Ces manœuvres auraient abouti à un attentat, celui de Karachi qui, le 8 mai 2002, avait fait 15 morts, dont 11 employés français de la Direction des chantiers navals (DCN). La justice dispose encore de trois mois pour se prononcer sur un éventuel procès.

Autant dire que le verdict risque de ne pas être pour demain. Âgé de 90 ans, Balladur est en train de gagner la course contre la montre dans cette affaire. Pour les puissants la justice sait se montrer lente, très lente.

Derrière les beaux discours sur le handicap, le gouvernement sème la colère

Brève
17/05/2019

À l'appel d'associations, des personnes atteintes de handicap ont manifesté à Paris mardi 14 mai : elles dénonçaient le manque d'accessibilité des logements, des transports, mais aussi la pauvreté à laquelle elles sont condamnées.

Le gouvernement se vante d'augmenter l'allocation adulte handicapé, à 900€ en novembre prochain contre 860 actuellement et 819 au début du quinquennat de Macron Mais celle-ci reste nettement sous le seuil de pauvreté, sous le SMIC, et bien insuffisante pour vivre dignement. Par ailleurs, cette allocation est tout bonnement supprimée si le salaire du conjoint dépasse un certain seuil. En gros, en plus de leur handicap, ces personnes sont pénalisés s'il y a un salaire qui entre dans le revenu du couple.

Handicapés ou pas, en activité ou en retraité, c'est au moins 1800€ net par mois qu'il faut pour tous !

Ascoval : les maîtres chanteurs

Brève
16/05/2019

La société British Steel, qui est censée reprendre l'aciérie de Saint-Saulve, dans le Nord, serait, selon des rumeurs inquiétantes, au bord de la faillite. Après avoir pompé 115 millions d'euros auprès du gouvernement britannique en avril, British Steel lui réclame maintenant 86 millions pour ne pas mettre à la porte ses 5 000 ouvriers.

British Steel appartient à un fonds financier détenu par deux Français. Ce sont ces margoulins que le gouvernement, relayé par les médias, a présentés comme les sauveurs d'Ascoval, et à qui Le Maire, ministre de l'Economie, s'apprêtait à verser 47 millions d'euros.

A l'image de ces aventuriers de la finance qui ne savent que siphonner l'argent public et empocher le magot tout en plongeant des familles ouvrières dans l'angoisse, c'est toute l'économie capitaliste qui démontre chaque jour ses défaillances et son incurie.

Côte-d’Ivoire : « déguerpir » les pauvres pour que les riches spéculent

Brève
16/05/2019

"Ils veulent nous détruire pour ceux qui ont déjà des milliards", voici ce que déclarait un habitant d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, devant sa maison détruite. Le gouvernement d'Alassane Ouattara, un protégé de la France, procède à des opérations de "déguerpissements" où ses bulldozers, sous haute protection policière, détruisent les logements précaires des quartiers pauvres. Au total, au moins 1,2 million de personnes sont ainsi menacées de tout perdre, car les habitations sont détruites avant que les habitants puissent les vider.

Le gouvernement ivoirien prétend ainsi "sauver des vies" avant la saison des pluies. Mais c'est une façon de jeter à la rue et avec brutalité des familles de travailleurs pauvres... pour ensuite revendre avec profit les terrains.

Silence dans les rangs

Brève
16/05/2019

Des journalistes du site d'investigation Disclose et de Radio France ont été convoqués par la DGSI. Ces journalistes avaient démontré que les armes françaises livrées à l'Arabie saoudite et aux Émirats Arabes Unis sont utilisées contre la population du Yémen, ce que la fuite d'une note militaire confirme. Cette enquête contre les journalistes est dirigée par la section terrorisme et atteinte à la sûreté nationale du parquet de Paris.

L'État tente ainsi intimider ces journalistes pour les contraindre à révéler leurs sources. Contrairement aux mensonges de la ministre des armées, Florence Parly, ce n'est pas la sécurité des français qui est en jeu, mais la sécurité des profits des Dassault et autres Nexter qu'elle défend. Et peu lui importe que ce commerce se traduise par des centaines de morts au Yémen.

Le Rwanda, Glucksmann et les éléphants du PS

Brève
16/05/2019

Mitterrand et le président hutu rwandais Habyarimana

Raphaël Glucksmann, supposé renouveler le visage sinon les idées du PS dont il conduit la liste aux européennes, multiplie les meetings avec d'anciens ministres socialistes.

Pour autant, des éléphants du PS, reprochent à Glucksmann, auteur du documentaire « Tuez-les tous » sur le génocide au Rwanda, d'accuser Mitterrand de complicité de génocide et d'avoir répété à l'antenne que « la France a armé, soutenu financièrement et politiquement des génocidaires ». C'est pourtant la réalité. Dans une lettre reproduite par le Canard enchaîné, ces ex-ministres mitterrandiens réclament des excuses !

En acceptant de s'accoquiner avec des complices de ce génocide, Glucksmann est allé chercher des bâtons pour se faire battre. Grand bien lui fasse. Car c'est en connaissance de cause qu'il a choisi d'aller patauger dans ce bourbier politicien.

Carrefour : licenciements pour une plus « grande distribution » des profits

Brève
15/05/2019

Chez Carrefour, la destruction de 3000 emplois a été avalisée par deux syndicats, FO et la CGC. Ces licenciement se font dans le cadre d'une « rupture conventionnelle collective », comme si ceux qu'on va jeter à la rue étaient consentants ! Ce dispositif, mis en place par la loi travail, permet au patronat de licencier sans avoir à prétexter des difficulté financière. Or, pour Carrefour, tout va très bien car outre ses énormes profits, il reçoit des aides financières de l'État, comme le CICE.

Ces licenciements vont enrichir encore plus les actionnaires, parmi lesquels Bernard Arnault, 3ème fortune mondiale. Les 3000 travailleurs poussés vers Pôle emploi ont bâti par leur travail, la fortune de riches parasites qui ne méritent qu'une chose : l'expropriation pure et simple, sans indemnisation.

La gangrène nationaliste

Brève
15/05/2019

Le transfuge Kotarac ici aux côtés de Melenchon

Un conseiller régional élu sur une liste France Insoumise en Auvergne Rhône-Alpes appelle à voter pour le Rassemblement National (RN) aux élections européennes, affirmant qu'il serait le meilleur "barrage à Macron" et assurerait "l'indépendance de la France". Ce n'est pas la première fois qu'un politicien passe sans complexe de la gauche à l'extrême-droite. Mais ce ralliement n'est pas si paradoxal qu'il ne paraît. C'est le fruit du poison semé depuis longtemps dans les consciences par les dirigeants des partis de gauche.

En épousant les idées souverainistes, protectionnistes et nationalistes, ces partis, de la France Insoumise (FI) de Mélenchon au PCF, alimentent la progression des idées réactionnaires en laissant croire que les travailleurs auraient des intérêts en commun avec leurs exploiteurs « français ».

Aux idées nationalistes, qu'elles viennent de la gauche ou de la droite, opposons l'internationalisme .

Imprimer txt