Brèves

Accident de Brétigny : la justice va juger un lampiste

Brève
30/04/2019

Les associations de victimes de l’accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge dénoncent le fait qu’un seul cheminot soit envoyé devant les tribunaux pour sa responsabilité dans le déraillement du train en juillet 2013 qui avait tué 7 personnes et blessé une trentaine . C'est, disent-elles, un bouc-émissaire.

Et pourtant la presse avait signalé à quel point le manque de personnel d’entretien était criant, comme en témoigne un mail d’un directeur de l’infrastructure réclamant d’urgence 200 agents supplémentaires pour « limiter la casse sur cette région ».

Ce qui est en cause c’est la politique d’économies faites sur le personnel d’entretien et donc sur la sécurité, bref la politique de la SNCF et des gouvernements successifs.

Boeing 737 : un Max d’insécurité

Brève
30/04/2019

Suite aux enquêtes lancées après le crash de deux de ses 737 MAX, on apprend que Boeing avait désactivé un signal d'alerte afin de le rendre optionnel, donc payant. Ni les compagnies aériennes ni les pilotes n’en avaient été informés. Or c’est justement ce signal, censé avertir des dysfonctionnements du système anti-décrochage de cet appareil, qui est mis en cause dans ces accidents.

Depuis, ce type d’avions a été cloués au sol. Et Boeing assure que ce système de sécurité sera intégré gratuitement dans la nouvelle version de son logiciel. Mais pour en arrrivé là, il aura fallu des centaines de morts victimes de la soif de profits des actionnaires de Boeing.
 

L’État : vers une nouvelle pompe à finance du grand capital

Brève
30/04/2019

Le gouvernement vient d’annoncer son intention de créer, via BPIFrance, une banque publique, dont le fonds serait abondé par des capitaux publics et privés et serait destiné à « renforcer le capital d’entreprises françaises » et les aider à se « renforcer ». Il y a longtemps que l’État est bien plus qu’une béquille du capital. Avec Macron, il revendique ce rôle et en fait sa raison sociale.

Morts au travail, victimes du capitalisme

Brève
29/04/2019

À l'occasion de la Journée mondiale sur la sécurité au travail, le 28 avril, on apprend que chaque jour dans le monde 7 500 personnes meurent à cause de leur travail. Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), près de trois millions d'humains périssent ainsi d'accidents et de maladies professionnelles.

Cette hécatombe est dans l'ordre du capitalisme. Car, pour faire leurs profits, les exploiteurs écrasent la santé et la vie des exploités.

Il pleure la bouche pleine

Brève
29/04/2019

Macron a parlé de « raboter les niches fiscales », tel le crédit impôts recherche (CIR) de 6 milliards versé aux entreprises. Aussitôt, le patron du Medef est monté au créneau pour refuser qu'on y touche.

Pour les grosses sociétés, principales bénéficiaires de ce CIR, c'est un bonus versé aux actionnaires. Renault avait reconnu en 2015 avoir créé trois filiales sans salariés, uniquement pour récupérer du crédit recherche. Un vrai hold-up sur l'argent public que ce crédit à la recherche... du profit !

Après lui le déluge

Brève
29/04/2019

Il y a officiellement 24 200 chômeurs de moins en catégorie A (n'ayant pas travaillé du tout) au premier trimestre. Toutes catégories confondues, il y a quand même 5,6 millions de chômeurs au total, dont près de la moitié sont de longue durée.

Macron veut faire travailler plus, plus longtemps et prétend dans le même temps « viser au plein emploi ». Facile de le promettre pour... dans cinq ans. Mais la réalité du chômage, elle, est bien là !

Quand l’argent ruisselle

Brève
29/04/2019

La filiale néerlandaise de Renault-Nissan a fait la liste des dépenses personnelles de Ghosn, qu'elle a réglées entre 2009 et 2018 : séjours de luxe au carnaval de Rio, fêtes au château de Versailles, bijoux, voyages en avion... Il y en a pour près de 11 millions, plus d'un million par an !

En années de smicard, c'est énorme. Surtout pour de l'argent de poche. Mais, finalement, ce n'est pas grand-chose quand on le compare à ce que se permettent les Arnault, Pinault et autres gros actionnaires de grands groupes.

Aux capitalistes de payer l’impôt

Brève
29/04/2019

Chacun remplit en ce moment sa déclaration pour l'impôt sur le revenu. Tout le monde le doit, du salarié à l'actionnaire. C'est l'égalité, dit-on.

Mais quelle égalité peut-il y avoir entre ceux qui doivent travailler pour vivre et ceux qui vivent en les exploitant et en profitant de l'argent public ?

Ce sont ces parasites qu'il faut taxer, pas les travailleurs.

Mensonge sur toute la ligne

Brève
29/04/2019

Le président de la SNCF a déclaré au Journal du Dimanche qu'il « n'y a pas de plan de fermeture de petites lignes ». Il n'y a pas là de quoi rassurer les usagers qui protestent contre ces fermetures.

À force de réduire le nombre de cheminots, de laisser des gares sans personnel, la SNCF pourrait même s'engager à ne plus fermer de petites lignes : elles auront toutes disparu !

Imprimer txt txt