Air France-KLM : chantage

Brève
15/09/2020

Le ministre néerlandais des Finances a déclaré que la « survie » de l'alliance Air France-KLM n'était pas certaine s'il n'y avait pas de changement « de cap ». Après les 7 milliards versés par la France et les 3,4 milliards alignés par les Pays-Bas, c'est une façon de préparer l'opinion publique et les travailleurs du groupe à l'idée de milliers de suppressions d'emplois et à d'autres attaques.

Les politiciens et les dirigeants patronaux s'entendent pour vider les fonds publics et en même temps s'en prendre aux salariés. À eux de rejeter ce chantage.

Les dernières brèves