Algérie : un nouveau gouvernement du système

Brève
03/01/2020

Le premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, a annoncé la composition de son gouvernement. Il a pioché dans la « vieille cave à ministres » comme le dénoncent les manifestants. Cet ancien ministre des années 2000 a nommé des membres du « système » dénoncé par la population. Quatre des cinq principaux ministres figuraient déjà dans un précédent gouvernement établi par Bouteflika.

Les notables et les bourgeois qui ont profité du pouvoir pour s'enrichir n'ont donc l'intention ni de renoncer à leurs privilèges ni de s'effacer. Ni ce gouvernement, ni le nouveau président, élu avec un score largement bidonné par moins de 40 % des électeurs, ne représentent les classes populaires, et encore moins leurs intérêts. Celles-ci n'ont donc pas l'intention de renoncer à se faire entendre comme le montrent les nouvelles manifestations de ce vendredi 3 janvier.

Les dernières brèves