Burkina-Faso : la spirale du terrorisme... et les responsabilités de l'impérialisme

Brève
26/12/2019

Le Burkina-Faso vient de subir une nouvelle attaque terroriste, avec un lourd bilan : 42 morts. Début avril, 62 personnes avaient trouvé la mort en trois jours lors d'affrontements. Depuis cinq ans, ce pays, un des plus pauvres d'Afrique, doit faire face à des mouvements terroristes, et ce n'est pas la présence de l'armée française ni celle des forces de l'ONU qui ont amélioré la situation, au contraire.

Les dirigeants impérialistes sont incapables de ramener la paix dans la région, car ces bandes djihadistes prospèrent avant tout sur la misère, une misère provoquée et entretenue par les grandes entreprises occidentales, comme Total, Areva, Bouygues et quelques autres, qui exploitent les ressources naturelles et humaines avec lesquelles elles font leurs profits.

Les dernières brèves