Campagne d'intox sur les retraites

Brève
12/06/2019

Alors que le gouvernement prépare de nouvelles attaques, le Conseil d'orientation sur les retraites annonce opportunément un déficit de la branche retraite de 10 milliards d'euros pour 2022. Les commentateurs et hommes politiques s'empressent de lister toutes les solutions possibles sans égratigner les profits patronaux : allonger le nombre d'années de cotisations, reculer l'âge de départ, ou baisser les pensions...

Pendant ce temps, de plus en plus de travailleurs âgés sont jetés dehors par les entreprises, par licenciement ou par ces ruptures conventionnelles qui ne cessent de se développer.

La réalité, c'est que les capitalistes ne veulent plus payer pour les retraites des travailleurs qu'ils ont exploité toute leur vie, et que leurs larbins de la politique et des médias essayent de faire passer ça pour une fatalité.