Des idées réactionnaires dans le milieu médical

Brève
13/09/2018

C'est rien moins que le président du Syndicat national des gynécologues-obstétriciens qui a déclaré à la télévision à propos de l'IVG : « nous ne sommes pas là pour retirer des vies », affirmant que l'interruption de grossesse serait un « homicide ».

Le fait que cet homme soit élu président par des gynécologues et s'exprime publiquement de cette façon montre la nécessité et l'actualité d'une lutte permanente pour la défense des droits des femmes, face aux réactionnaires qui, eux, ne désarment jamais .