Discrimination à l’embauche, gouvernement complaisant

Brève
14/01/2020

Une campagne de « testing » vient de révéler que dans de nombreuses grosses entreprises, la discrimination à l’embauche est toujours vivace.

Si vous portez un nom à consonance maghrébine vous aurez 20 % de chances en moins de recevoir une réponse à votre candidature d’embauche que si votre nom sonne franchouillard (et 30 % de différence pour une candidature spontanée). Et les entreprises qui pratiquent cette discrimination raciste sont même de celles qui signent des chartes, qui sont engagées dans des labels, etc. Belle hypocrisie !

Or le gouvernement, qui a pourtant commandé cette enquête, refuse, depuis 8 mois, de dévoiler les noms des entreprises qui ont ces pratiques abjectes. Si ça, ça n’est pas couvrir des pratiques racistes, on se demande ce que c’est.

Les dernières brèves