État d’urgence… contre les travailleurs

Brève
26/03/2020

Sous couvert d'urgence sanitaire, le gouvernement a adopté des ordonnances qui aggravent les conditions de travail des salariés. Elles prévoient, dans des secteurs d'activité non encore précisés, une modification unilatérale des dates de congés payés, des dérogations à la durée maximale de travail. Les patrons pourront désormais imposer jusqu'à 60 heures de travail par semaine, modifier à leur guise, dans certaines limites, les congés payés, supprimer les repos du dimanche. Cette remise en cause des droits est légalisée jusqu'au 31 décembre prochain, bien au-delà de la durée du confinement prévisible.

On entend déjà les discours sur la nécessité de relever l'économie, autre façon de dire qu'il s'agit de maintenir voire d'accroître les profits des actionnaires et des grands capitalistes. En fait de guerre, ce sont les travailleurs qui vont au front, tandis que nos exploiteurs sont les planqués de l'arrière. Comme à chaque guerre. Alors, il faut préparer la mutinerie générale !

Les dernières brèves