Faim dans le monde : un bilan accablant

Brève
13/06/2018

Des récoltes abondantes à un pole, la famine à un autre : c'est ça le capitalisme

Le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM), une agence humanitaire de l'ONU, a annoncé que la faim et la malnutrition augmentent de nouveau dans le monde. Le nombre d'êtres humains souffrant de la faim est passé de 777 millions en 2016 à 815 millions en 2017. C'est « la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale », commente-t-il.

Les conflits qui frappent le Moyen-Orient et l'Afrique sont présentées comme les responsables immédiats de l'augmentation de la faim dans le monde. Mais par-delà ce constat, c'est l'économie de marché, uniquement tournée vers la recherche des profits , qui se révèle dans l'incapacité de nourrir chacun. Non seulement le capitalisme condamne à la misère et à la détresse alimentaire des populations entières, mais il est à l'origine de ces guerres qui aujourd'hui augmentent l'immense cohorte des mal-nourris.