Ghosn : une espèce d’oiseau qui ne s’arrête jamais de voler

Brève
12/01/2019

Ghosn vient de se voir signifier deux nouvelles inculpations, pour abus de confiance et pour revenus minorés entre 2015 et 2018.

Il clame son innocence, avec évidemment une totale mauvaise foi. Mais peut-être est-il réellement surpris de ce qu’on lui reproche. Car dans son monde, celui des capitalistes et des affairistes, le fait de ruser avec le fisc et avec la loi sont des pratiques courantes et banales. D’ailleurs on apprend aujourd’hui qu’il était domicilié fiscalement en Hollande, et non plus en France, depuis 2012, pour échapper au fisc. Il est inimaginable que les ministres des Finances et autres responsables aient pu l’ignorer. Et pourtant il reste patron de Renault. Et, bien qu’il soit coincé dans sa cellule, aux antipodes, cela n’empêche pas les usines Renault de tourner. Preuve que sa présence ne sert pas à grand-chose, sinon à capter une bonne partie des richesses produites par les travailleurs.