Grand débat et bouclage policier

Brève
21/01/2019

Lors du deuxième round de son « graaand » débat, Macron a discouru devant des maires d'Occitanie à Souillac. Il a fait son cirque dans une ville barricadée par la police, qui empêchait les gilets jaunes de venir et même les habitants de circuler.

Une démonstration de ce que veut le gouvernement : faire diversion avec un débat bouclé d'avance, dont il exclut ce qui pourrait chagriner les nantis et le patronat (augmentations générales de salaires, rétablissement de l'ISF, etc.). C'est à la fois « monsieur cause toujours » et « fermez-la ! »