Hôpital : une catastrophe programmée

Brève
19/05/2022

De plus en plus de services d’urgence annoncent leur fermeture la nuit ou les week-ends. Partout, les soignants prévoient une nouvelle dégradation pendant l’été. Cette situation n’est pas nouvelle : avant le premier confinement, le personnel des urgences avait fait grève pour réclamer des moyens supplémentaires.

Deux ans et une pandémie plus tard, le gouvernement n’a rien fait. Pire, il a poursuivi la politique de fermeture de lits et de restriction des moyens. Véran, ministre de la Santé sortant, affiche sa satisfaction d’avoir bien géré la crise Covid. Mais le point de vue des hospitaliers est différent : ce serait plutôt l’épidémie de rage sociale.

 

 

Les dernières brèves