Immobilier : de la flambée spéculative à l’éclatement de la bulle ?

Brève
24/04/2019

Dans les grandes métropoles des pays riches, les prix dans l'immobilier ont augmenté ces deux dernières décennies de façon spectaculaire. Ainsi, depuis la crise de 2008, le prix du mètre carré a été multiplié par 2 à Berlin, par 3 à Vancouver, et il frôle les 10 000 euros à Paris.

Dans cette période de crise, comme les investissements dans la production ne rapportent pas assez aux yeux des détenteurs de capitaux, l'argent s'engouffre donc dans la spéculation immobilière.

Cela rend l'achat d'un logement inaccessible aux foyers populaires. Et cela produit une « bulle immobilière » dont l'éclatement est gros d'une nouvelle récession de l'économie mondiale.

Mais qu'importe aux milliardaires embarqués dans cette course folle. « Après moi, le déluge », même si ce déluge risque de les emporter avec le reste de l'humanité.