Italie : colère après l’assassinat de Soumaïla Sacko

Brève
06/06/2018

Affiche du syndicat USB

Lundi 4 juin, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes italiennes, après l'assassinat en Calabre d'un jeune syndicaliste, Soumaïla Sacko. Le jeune homme d'origine malienne militait pour les droits des travailleurs agricoles des régions du sud de l'Italie, qui sont traités comme des esclaves.

Au moment où Salvini, dirigeant du parti d'extrême droite la Ligue et ministre de l'Intérieur, s'attaque aux migrants et multiplie les propos odieux, la grève des travailleurs agricoles et les manifestations réunissant travailleurs italiens et immigrés sont la meilleure réponse à ceux qui veulent les diviser, pour imposer à tous la soumission à l'exploitation.

Les dernières brèves