Italie : déportation des migrants

Brève
09/11/2023

 

Meloni, la dirigeante d’extrême droite du gouvernement italien, a annoncé un accord avec l’Albanie voisine pour y ouvrir des camps où seraient envoyés des réfugiés qui cherchent à débarquer en Italie. Ce n’est pas une première : en 2017, c’est un gouvernement de gauche qui avait conclu un accord avec les gardes côtes libyens, payés pour empêcher les migrants d’arriver en Italie. Qu’ils soient pratiquement réduits en esclavage, tués ou torturés, devenait un problème libyen…

Plus que l’infamie de cette décision, ce qui agite le monde politicien italien, est que Meloni l’a annoncée sans consulter personne, pas même ses partenaires de gouvernement. Ainsi, à l’approche des élections européennes, elle prend de l’avance dans la surenchère xénophobe...

Les dernières brèves